Guérir un ulcère d’estomac naturellement ? Possible !

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Avez-vous déjà ressenti une douleur au centre de l’abdomen, au niveau du plexus ?

Il s’agit souvent d’une étrange sensation qui ressemble à une crampe, parfois même à une sensation de faim douloureuse.

Elle survient deux à trois heures après le repas et se montre très présente la nuit.

Et que dire de la sensation angoissante qu’elle entraîne et des insomnies qu’elle peut provoquer ?

Vous souffrez sûrement d’un ulcère de l’estomac et vous trouverez ici toutes les façons de soigner cette affection pour faire disparaître ce mal lancinant.


Ulcère de l’estomac


L’ulcère peptique est une douleur qui apparaît au niveau de la paroi inférieure de l’oesophage émanant de différents endroits de l’estomac ou du petit intestin.

Il existe trois types d’ulcères, localisés dans diverses zones :

  • l’oesophage, ulcère oesophagien
  • l’estomac, ulcère gastrique
  • le petit intestin, ulcère duodénal

Lorsque vous mangez, l’estomac produit des sucs gastriques acides – l’acidité gastrique – chargés de dissoudre les aliments.

Puis, les aliments broyés passent dans le duodénum pour être digérés et absorbés par le système sanguin.

Pour protéger les organes des effets corrosifs de l’acide, une couche de mucus tapisse les parois de l’estomac et du duodénum.

Lorsque le mucus protecteur se décompose, l’acidité gastrique s’infiltre dans les parois et provoque un ulcère.


Quelles sont les causes d’un ulcère à l’estomac ?


La plupart des ulcères peptiques sont provoqués par la bactérie Helicobacter Pylori ou H Pylori.

Les chercheurs pensent que cette bactérie s’introduit dans l’organisme par le biais d’aliments contaminés, par l’eau ou par contact avec une personne infectée.

Une fois dans l’organisme, elle se loge dans la couche de mucus de l’estomac ou du duodénum.

Plus elle se développe, plus elle endommage le mucus, laissant ainsi l’acidité gastrique attaquer les parois de l’estomac et du duodénum.

Associées, la bactérie et l’acidité gastrique provoquent un ulcère.

Certains ulcères sont liés à l’usage excessif des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’aspirine et l’ibuprofène.

Ces médicaments réduisent la capacité de l’estomac et du duodénum de se préserver des effets acides.


Ulcère de l’estomac : facteurs de risques


Certains paramètres d’hygiène de vie peuvent conduire au développement d’un ulcère.

Il en est ainsi pour :

  • le fait de fumer
  • une consommation excessive d’alcool
  • la cirrhose du foie
  • la maladie de Crohn

A noter que manger épicé ne provoque pas l’ulcère mais aggrave les symptômes ressentis.


Ulcère estomac symptômes


Un ulcère se manifeste le plus souvent par :

  • une douleur et brûlure abdominale
  • des brûlures d’estomac
  • des nausées
  • une intôlérance aux aliments trop gras
  • des ballonnements et flatulences
  • des selles sanglantes ou noires
  • une modification de l’appétit
  • une perte de poids inexplicable
  • des vomissements de sang

maux d'estomac remède


Le diagnostic d’un ulcère à l’estomac


Votre médecin procède d’abord à un examen physique à la recherche d’un ballonnement et d’une douleur abdominale.

Pour confirmer le diagnostic, il vous prescrit une endoscopie.

Il s’agit d’un long tuyau doté d’une caméra qui est introduite par la gorge pour aller jusqu’à explorer l’estomac et le petit intestin.

Si un ulcère est détecté, un petit prélèvement est effectué pour un examen en laboratoire.

Un transit baryté, soit une radio effectuée après ingestion d’un produit de contraste, peut également être réalisé pour explorer avec précision.

Votre médecin peut aussi vous recommander un examen des selles ou sanguin afin de déterminer si vous êtes contaminé par la bactérie Helicobacter pylori.


Ulcère gastrique traitement


Votre médecin peut vous prescrire certains médicaments si votre ulcère est lié à la bactérie H pylori.

En premier lieu, il vous proposera un antibiotique pour la détruire.

Si votre ulcère est dû à l’usage des anti-inflammatoires, il vous recommandera de les stopper ou de les limiter drastiquement.

Pour un ulcère gastrique, il vous conseillera un inhibiteur de la pompe à protons ou IPP pour diminuer la production d’acide dans l’estomac.

Pour un ulcère gastroduodénal, il vous indiquera un antihistaminique H2 ou anti-H2 pour réduire les sécrétions d’acide dans l’estomac.

Au delà de ces médicaments qui ciblent précisément la cause, votre médecin peut également vous prescrire des substances qui permettent de couvrir et protéger les parois de l’estomac et du duodénum jusqu’à la guérison de l’ulcère.

Ces substances sont le sucralfate, le misoprostol et le sous-salicylate de bismuth.

De nombreux antiacides sont toutefois disponibles pour protéger l’estomac de l’érosion provoquée par l’acidité.

traitement ulcère gastrique


Le traitement de l’ulcère peut aller jusqu’à la chirurgie s’il ne se résout pas avec les médicaments ou s’il disparaît sous l’effet du traitement mais ressurgit par la suite.

Vous pouvez également avoir besoin d’une opération chirurgicale si l’ulcère saigne ou perfore les parois de l’estomac ou du duodénum.

Un acte chirurgical est également nécessaire si l’ulcère bloque les aliments.

Trois types de chirurgies sont proposées :

 

– la vagotomie

Le cerveau utilise le nerf vague pour ordonner la production de l’acidité.

En contrariant le trajet de ce nerf par la suppression d’une portion, l’estomac réduit la sécrétion.

 

– l’antrectomie gastrique

Le chirurgien retire ce que l’on nomme l’antrem, la partie basse de l’estomac, qui a pour rôle d’indiquer à l’estomac quand il doit produire de l’acidité.

Une fois retiré, l’estomac est dans l’incapacité de sécréter autant d’acidité.

 

– la pyloroplastie

Le chirurgien élargit le pylorus, l’ouverture entre l’estomac et le duodénum, pour permettre à l’alimentation de transiter normalement.


Ulcère estomac quoi manger ?


Vous pouvez commencer à vous soulager en mangeant certains aliments très bénéfiques pour contrer l’ulcère de l’estomac.

 

  • La myrtille

Pensez à ajouter quelques myrtilles en dessert chaque jour.

La myrtille est riche en antioxydants, en nutriments qui renforcent le système immunitaire et aident l’organisme à combattre virus et bactéries.

Elle est très indiquée pour soulager les douleurs de l’ulcère et accélérer sa cicatrisation.

myrtilles et ulcère

 

  • Le yaourt

Le yaourt est une excellente source de probiotiques qui protègent les intestins en détruisant les mauvaises bactéries.

Il assure ainsi une meilleure digestion.

De nombreuses bactéries bénéfiques colonisent l’estomac et comme le yaourt les contient aussi, la protection contre les infections est renforcée.

Il détient par exemple une bactérie bénéfique nommée BB12 qui sécrète une protéine bactéricide qui neutralise les mauvaises bactéries tout en réduisant leur développement.

 

  • La patate douce

Cette patate est riche en vitamine A et ce nutriment traite l’ulcère à l’estomac tout en assurant sa prévention.

Il augmente la production du mucus gastro-intestinal, ce qui est capital car un déséquilibre de sa production entraîne la formation d’un ulcère.

Tous les aliments contenant beaucoup de vitamine A comme les épinards, les carottes, le brocoli, le chou vert ou le melon sont très indiqués.

A noter que la vitamine A est particulièrement efficace pour lutter contre l’ulcère duodénal.

 

  • Les amandes

Les amandes sont riches en vitamines B, protéines et calcium, des nutriments qui réduisent significativement les symptômes de l’ulcère et contribuent à sa guérison.

Les haricots, les grains entiers, les épinards, le chou frisé sont aussi des aliments riches en vitamines B à privilégier.

 

  • La cranberry

La cranberry a la capacité de traiter un ulcère de l’estomac parce qu’elle est riche en flavonoïdes qui s’attaquent directement au développement de la bactérie H. Pylori et aide à la cicatrisation.

Privilégiez des aliments riches en flavonoïdes dans votre alimentation comme le cèleri, les oignons, l’ail ou le thé vert.

 

  • Les fibres

Tous les aliments riches en fibres comme la pomme, la poire, les flocons d’avoine sont très bénéfiques en cas d’ulcère parce qu’ils diminuent le taux d’acidité de l’estomac tout en luttant contre les ballonnements et les douleurs.

Les chercheurs notent de plus qu’une alimentation riche en fibres aide à la prévention des ulcères.

 

  • Le miel

Le miel est un miracle pour l’estomac.

Doté de propriétés antibactériennes et antivirales naturelles, il a la capacité de détruire la bactérie Helicobacter Pylori, d’apaiser les muqueuses irritées de l’oesophage et des intestins et de réduire la douleur.

Comment utiliser le miel contre l'ulcère

 

  • La noix de coco

L’eau de coco contient des électrolytes – calcium, potassium, magnésium – et d’autres minéraux essentiels pour l’organisme.

Elle aide de plus à détruire les mauvaises bactéries intestinales et se montre très efficace pour les problèmes urinaires.


Soigner un ulcère d’estomac naturellement


Vous pouvez obtenir un certain soulagement et une nette amélioration de votre affection en introduisant quelques remèdes naturels et suppléments à votre quotidien.

 

  • Les probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui apportent des micro-organismes nécessaires au système digestif.

On les trouve dans certains aliments, notamment ceux qui sont fermentés comme le yaourt, le kéfir, la choucroute, le miso, le kimchi.

Ils existent également sous forme de supplément de probiotiques et prébiotiques (#aff).

Les recherches montrent que les probiotiques sont efficaces pour éradiquer la bactérie helicobacter pylori et le patient récupère plus facilement qu’avec un traitement antibiotique.

 

  • La réglisse déglycyrrhinisé

Oui, le nom est imprononçable mais cet extrait complet de réglisse est d’une aide inestimable pour guérir un ulcère.

Il empêche le développement de la bactérie H. pylori et se trouve facilement sous forme de supplément (#aff).

Vous ressentirez un soulagement rapide de vos brûlures d’estomac et bénéficierez de ses bienfaits au long terme mais ne consommez pas plus de 50 grammes par jour.

Une surconsommation de réglisse provoque de l’hypertension et d’éventuels problèmes cardiaques.

 

  • Le miel

Le miel est un remède naturel très efficace contre l’ulcère et les brûlures d’estomac.

En fonction des plantes desquelles il est composé, il peut contenir jusqu’à 200 élements comme les polyphénols et de nombreux antioxydants.

Il est aussi un antibactérien très puissant qui limite le développement de la bactérie H. Pylori.

Si vous n’avez pas de problème de glycémie, vous pouvez l’utiliser comme édulcorant.

Il agira en même temps pour résoudre votre souci d’ulcère de l’estomac.

A noter tout de même que dans le traitement de cette affection, le miel de Manuka (#aff) montre une efficacité supérieure.

 

  • La cranberry

Bien connu pour lutter contre les infections urinaires en empêchant les bactéries d’adhérer aux parois de la vessie et des reins, la cranberry montre aussi une certaine efficacité pour stopper le développement de la bactérie H. Pylori.

Si vous souhaitez l’introduire dans votre traitement naturel contre l’ulcère, vous pouvez bien entendu les consommer en jus mais un supplément de cranberries concentré (#aff) se montre bien plus efficace.

 

  • L’ail

L’extrait d’ail est particulièrement efficace pour lutter contre la bactérie H. Pylori et traiter l’ulcère.

Si vous n’aimez ni son goût ni son odeur, vous pouvez vous procurer un supplément d’ail sans odeur (#aff) pour bénéficier de ses vertus sans ses inconvénients.

Notez qu’il est souhaitable de consulter un médecin avant toute supplémentation en raison de ses effets anticoagulants.


Combien de temps pour guérir un ulcère d’estomac ?


Ce n’est pas si facile de traiter un ulcère de l’estomac.

Il n’y a pas de délai précis et les récidives après traitement sont fréquentes.

La réaction aux médicaments de chaque individu est aussi très différente, raison pour laquelle il est impossible de définir un temps de guérison.

Le chemin est long mais des changements de votre régime alimentaire en sélectionnant des aliments bénéfiques et l’ajout de quelques suppléments ciblés peuvent vous aider à surmonter cette affection.

Essayez d’être proactif et d’agir à la fois pour traiter l’ulcère et en prévention de sa récidive.

Vous gagnerez ainsi du temps… et du confort.

 * Lire aussi :

Le miel pour soulager l’estomac


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer