Syndrome des pieds brûlants: 6 remèdes naturels

Souffrez-vous du syndrome des pieds brûlants ?

Ressentez-vous des douleurs aux pieds la nuit ?

Cette drôle d’affection se nomme le syndrome de Gierson-Gopalan.

Les études à ce sujet ne sont pas très éclairantes mais une implication des nerfs semble en être la cause.

Nous allons nous y intéresser ensemble et tenter de trouver les meilleurs remèdes naturels pour venir à bout de cette brûlure aux pieds et cette douleur aux chevilles.


Qu’est ce que le syndrome de Gierson-Gopalan ?


Les études traitant de cette affection ne sont pas très explicites et ce syndrome de Gierson-Gopalan est une énigme.

Il est pourtant très douloureux et son intensité s’accroit encore la nuit.

Le ressenti se traduit par une chaleur, des frissons, les pieds rougissent, picotent ou s’engourdissent et une douleur s’installe.


La cause du syndrome des pieds brûlants


A l’époque où ce syndrome fut découvert au 19ème siècle par le Dr Gierson et confirmé dans les années 40 par le Dr Gopalan, il était essentiellement lié à une carence totale en vitamines B liée à la malnutrition.

La science ne tire pas la même conclusion de nos jours et ces sensations de brûlures sont à présent définies telle une neuropathie périphérique, une atteinte des nerfs périphériques chargés de diffuser l’information du système nerveux central au reste du corps.

Traiter une maladie neurologique reste difficile et même en s’appuyant sur des milliers d’études, trop de causes différentes peuvent déclencher une neuropathie périphérique pour trouver un traitement totalement efficace.

L’autre cause possible de ces douleurs particulières est la blessure au dos qui entraîne une douleur de sciatique due à la compression d’un nerf.
En effet, un nerf pincé dans le bas du dos diffuse une douleur allant jusqu’au pied notamment en position assise.

Enfin, le pied d’athlète, une mycose de la peau des pieds, peut également déclencher des brûlures, un pied rouge et brûlant.
Si vous en souffrez, des bains de pieds réguliers au sel d’Epsom vous sont grandement recommandés.


Comment diagnostiquer le syndrome de Gierson-Gopalan ?


Le spécialiste à consulter en premier lieu est un podologue.

En effet, il faut savoir qu’il ne s’agit pas forcément d’une affection neurologique et que ce souci de santé peut être rapidement maîtrisé.

Le podologue effectue un examen approfondi car parfois les pieds brûlants ou les jambes douloureuses peuvent être liés à un problème de peau, un désordre musculaire, un tendon ou un ligament fragile et non un problème d’ordre neurologique.

Ainsi donc, le podologue prescrit des radios pour évaluer l’état du pied, à la recherche d’arthrite, de blessure résiduelle ou de faiblesse musculaire.

Il examine ensuite la peau avec minutie pour déterminer s’il n’y a pas d’infection, de blessure présente ou ancienne.

Une biopsie des nerfs peut parfois être pratiquée pour évaluer la densité des fibres nerveuses et confirmer l’atteinte neurologique qui accroit la sensibilité.

Enfin, un bilan sanguin est établi pour écarter toute éventualité de diabète, d’une carence en vitamines et nutriments, d’un problème rénal ou cardiaque.

La circulation sanguine est finalement évaluée dans le but d’écarter tout ralentissement pouvant provoquer une claudication intermittente, un rétrécissement des artères pouvant déclencher des douleurs dans les pieds.


Les facteurs aggravants du syndrome des pieds brûlants


  • Le tabac

Le fait de fumer induit des problèmes de circulation sanguine.

Les globules rouges transportant moins d’oxygène, les vaisseaux sanguins se rétrécissent.

 

  • L’alcool

L’alcool est une des causes majeures des douleurs nerveuses.

On parle même de neuropathie périphérique alcoolique.

Si vous ressentez des brûlures, des engourdissements, des picotements et continuez à boire, un lien s’établit entre le sucre dans le sang (glycémie), l’alcool et une maladie neurologique.


Comment soulager la douleur ?


Est ce que les massages et la glace sont efficaces ?

Ces méthodes ne fonctionnent pas pour tout le monde mais pour certains, elles sont un véritable soulagement.

Munissez-vous d’un pistolet de massage et massez régulièrement la plante des pieds et les mollets puis procédez à des étirements des muscles des jambes pendant 2 à 3 minutes chaque jour.

La glace de son côté n’aide pas franchement mais certains onguents à base de capsaïcine, un alcaloïde issu du piment, peuvent être bénéfiques.

neuropathie périphérique traitement naturel
                 Peut-on guérir d’une neuropathie périphérique

Les remèdes naturels contre le pied brûlant


  • Acide alpha-lipoïque

L’acide alpha-lipoïque est un acide soufré présent dans toutes les cellules de l’organisme.

Il assure un rôle antioxydant qui contribue à soulager douleurs et picotements tout en neutralisant les métaux toxiques.

On trouve cet acide dans les abats (surtout le foie), l’épinard, le brocoli.

Mais pour obtenir un dosage thérapeutique, il est préférable d’utiliser un supplément d’acide alpha lipoïque.

Le dosage recommandé est de 100 à 200mg 3 fois par jour pour réduire les symptômes de la neuropathie périphérique.

 

  • Acide gamma-linolénique

L’acide gamma linolénique est un acide gras essentiel oméga 6.

Son rôle est d’assurer l’hydratation optimale de la peau et de maintenir sa souplesse.

Cet acide contribue de surcroît à la production de prostaglandine qui améliore la circulation sanguine et la fonction nerveuse tout en ayant un puissant effet anti-inflammatoire.

On trouve l’acide gamma linolénique dans certaines huiles végétales comme l’huile d’onagre ou de bourrache.

Il est plus aisé toutefois de privilégier un supplément d’acide gamma-linolénique pour obtenir un dosage recommandé de 240mg deux fois par jour.

 

  • Acétyl l-carnitine

La carnitine assure le transport des acides gras dans les mitochondries pour permettre la production d’énergie.

Elle est donc essentielle au fonctionnement des muscles et est très utilisée pour le traitement de la neuropathie périphérique diabétique.

Si vous souhaitez vous supplémenter, choisissez l’acétyl l-carnitide qui est liposoluble (soluble dans les graisses) et non la carnitine seule qui est hydrosoluble.

Le dosage recommandé est de 500mg trois fois par jour au moment du repas.

 

  • Vitamines b6 et b12

La carence en vitamines B est la cause principale des neuropathies périphériques.

Les vitamines B6 et B12 peuvent être très efficaces pour réduire les douleurs, engourdissements et picotements.

Choisissez un complexe de vitamines B pour rétablir l’équilibre et éviter une surcharge en vitamine B6 qui peut déclencher des problèmes nerveux.

Veillez à ne pas dépasser la dose de 25 à 50mg de vitamine B6 par jour.

 

  • Vitamine E

Un déficit en vitamine E induit une neuropathie périphérique et un dysfonctionnement neuromusculaire.

Son rôle hautement antioxydant en fait un parfait protecteur cellulaire tout en ralentissant le vieillissement cutané.

Le dosage recommandé est de 400UI par jour par un supplément de Vitamine E naturelle contenant tous les tocophérols nécessaires pour profiter de tous ses bienfaits.

 

  • Magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel directement impliqué dans le bon fonctionnement des muscles.

Une dose de 350mg par jour est préconisée.

Si vous souhaitez vous supplémenter, choisissez plutôt le bisglycinate de magnésium, une forme plus assimilable par l’organisme et dénuée d’effets secondaires digestifs.


Pieds brûlants, la prévention


La douleur de la neuropathie périphérique peut être aussi soulagée par des moyens simples comme, par exemple, la réduction significative de tout ce qui peut faire pression sur les pieds ou les jambes.

Cela inclut :

– faire de l’exercice régulièrement mais ne pas trop marcher

– ne pas rester debout trop longtemps

– éviter les chaussures et chaussettes trop serrées

– éviter une couverture ou couette trop pesante sur les membres inférieures

– prendre des bains de pieds froids régulièrement

– envisager des méthodes de traitement par l’acupuncture ou l’acupression

 

La neuropathie a tendance à diminuer les sensations ou à produire un engourdissement des pieds.

Veillez à les examiner soigneusement chaque jour pour ne pas passer à côté d’une plaie ou d’une craquelure qui pourrait aggraver la situation.


En résumé


Le syndrome des pieds brûlants peut être simplement provoqué par une sciatique, une mycose des pieds au mieux.

Il peut être aggravé par une consommation d’alcool abusive ou la fumée toxique des cigarettes.

Il a parfois une origine génétique ou peut être le résultat d’un déséquilibre quelconque dans l’organisme.

Survient alors une maladie, la neuropathie périphérique tout aussi difficile à supporter qu’à traiter.

Certains suppléments naturels peuvent vous aider à juguler les douleurs et réduire les sensations désagréables.


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer