Neuropathie Périphérique Traitement Naturel (Complet)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

La neuropathie périphérique des pieds, des chevilles et des mains est une affection très fréquente.

La recherche se penche pourtant sur le problème et sur les 600 études publiées, on ne peut parvenir à une conclusion formelle menant à un traitement efficace.

Comment trouver la cause de ce dysfonctionnement ?

Comment se soulager des sensations perçues ?

Comment obtenir une amélioration réelle de ces symptômes dérangeants ?

C’est ce que nous allons tenter de décoder dans cet article sur la neuropathie périphérique.


Les causes de la neuropathie périphérique


Il existe des centaines de causes pouvant engendrer une atteinte des nerfs.

Les plus fréquentes sont liées :

 – au diabète
– au vieillissement
– à un dysfonctionnement de la thyroïde
– à une consommation excessive d’alcool ou de tabac
– à la chimiothérapie
– à certains médicaments pris au long terme
– à une pression excessive exercée sur les pieds
– au fait de porter des chaussures peu adaptées

La liste est en fait très longue et si vous effectuez des recherches sur la neuropathie périphérique, vous comprendrez rapidement que les fines terminaisons nerveuses sont les plus affectées et qu’elles peuvent être à l’origine de nombreux symptômes.


Quels sont les symptômes de la neuropathie ?


Plus vous marchez dans la journée, plus vous ressentez une douleur.

Et lorsque vous vous couchez le soir, vous remarquez que vos jambes sont enflées et douloureuses.

Vos nerfs sont crispés et palpitent.

Evidemment, comme de nombreuses causes sont possibles, vous pouvez ressentir des sensations différentes :

– des engourdissements
– des brûlures
– des picotements
– une douleur irradiante
– une douleur aigüe
– une douleur lancinante

Comment soulager la neuropathie des mains


Peut-on guérir d’une neuropathie périphérique ?


Il y a deux façons d’appréhender cette affection.

Soit vous pensez qu’elle peut être seulement traitée.

Soit, vous souhaitez être définitivement guéri.

Mais vous devez savoir qu’avec l’âge, essayer de guérir des lésions des nerfs périphériques devient impossible.

Y parvenir serait renverser le vieillissement naturel.

De la même façon qu’il est impossible d’effacer les rides du temps pour retrouver sa jeunesse, il est tout aussi impossible de réparer des nerfs usés.

Ne vous laissez pas bercer par les produits prétendûment miracle qui pourrait vous soulager, vous perdriez votre argent.

Lorsque notre peau ou nos nerfs trahissent les signes du temps, la détérioration est irréversible.

Mais vous pouvez tout de même améliorer vos symptômes même si vous ne pouvez en guérir totalement.


Qu’est ce qu’une douleur nerveuse ?


Tous les petits nerfs situés sous le pied remontent vers la cheville, y compris par les côtés latéraux.

Prenez en considération le fait que vos orteils sont la partie la plus éloignée du cerveau.

Les signaux nerveux parcourent donc une distance maximale et si le moindre dommage obstrue leur route, la douleur apparaît.

Ainsi, vous risquez moins de percevoir une douleur nerveuse au niveau du visage ou du cou.

Mais vos doigts ou vos orteils sont plus exposés parce que les nerfs sont plus longs et s’amincissent en leur fin, ce qui est susceptible d’engendrer des dommages.


Déterminer une douleur neuropathique


Si vous souffrez la nuit ou lorsque vous souhaitez vous reposer, même assis, il y a de fortes chances qu’il s’agisse de douleurs neuropathiques.

Si votre douleur s’intensifie lorsque vous vous levez, il s’agit plutôt d’une douleur mécanique.

Mais si, par exemple, vous vous donnez un coup à l’épaule, il s’agit aussi d’une douleur nerveuse parce que vous avez endommagé les nerfs de l’épaule et que cette douleur se poursuivra sûrement durant la nuit.

Les gens se blessent bien souvent et déclenchent des douleurs nerveuses sans le savoir.

Ces maux touchent les hanches, le dos, les jambes, les genoux, les pieds.

Ils provoquent des douleurs nerveuses mécaniques mais non des douleurs neuropathiques.

La douleur nerveuse se traduisant dans les maladies neurologiques est toujours une douleur lancinante et aigüe touchant un seul nerf.

Si vous avez mal aux deux pieds, il s’agit d’une douleur nerveuse.

Si vous souffrez davantage d’un seul pied, votre mal est mécanique.


Les douleurs neuropathiques post-AVC


Les douleurs ressenties après un AVC ou un accident ischémique sont très difficiles à catégoriser.

Néanmoins, elles sont toutes liées à l’endroit affecté dans le cerveau et notamment, le thalamus.

Lorsque l’AVC est guéri, le thalamus qui contrôle les sensations du corps développe des douleurs spécifiques que l’on nomme le syndrome de sensibilité centrale.

Une altération des sensations se met alors en place peu après l’attaque ou même des mois plus tard.

Un dysfonctionnement des signaux envoyés déclenche une perception de douleur dans la zone affectée par l’AVC.

Parfois, cette douleur est seulement perception mais dans certains cas, elle est bien réelle et apparaît telle une douleur constante ou intermittente provoquée par une lésion ou un dysfonctionnement du système nerveux.

Cette douleur post-AVC se produit chez 8 à 10% des patients dans une période plus ou moins rapprochée de l’accident cérébral.

Elle est souvent sensible au toucher et s’aggrave par les émotions, la pression atmosphérique, les changements de température.

La sensation de brûlure est la plus fréquente mais certains patients rapportent également des sensations de piqûre, une pression, une douleur aigüe et constante.

Les personnes affectées montrent une perte de sensibilité de la zone affectée accompagnée d’une sensation de brûlure dans les zones les plus éloignées comme les pieds ou les mains.

Elles peuvent même souffrir de nausées et vomissements.

La douleur a tendance à dérégler la tension artérielle et générer de l’hyperventilation.

Elle se présente dans les zones sensibles du corps, du côté où a eu lieu l’attaque, provoquant un syndrome douloureux difficile à contrôler.

Le traitement proposé est généralement des médicaments neuropathiques destinés à bloquer la douleur, parfois un antidépresseur toutefois susceptible de déclencher des effets secondaires.

Comment calmer une crise de neuropathie


Les astuces pour soulager une neuropathie


  • Les massages et la glace peuvent vraiment vous aider.

Pour un massage performant, utilisez une cannette fraîche ou à température ambiante.

Certaines neuropathies réagissent mal au froid, il faut donc l’éviter.

Asseyez-vous et faites rouler la cannette sous votre pied pendant 10 à 15 minutes tout en appuyant sur la voûte plantaire.

  • Si lorsque vous vous couchez, vous notez que vos jambes sont enflées, vous lever et faire quelques pas peut réduire le gonflement
  • Porter des chaussettes de compression peut également être très bénéfique
  • Evitez l’alcool car il provoque des douleurs nerveuses et notamment la nuit
  • Traitez les affections dont vous souffrez, qu’il s’agisse de diabète, de problèmes thyroïdiens, mais surtout surveillez votre glycémie
  • Gardez un poids de forme
  • Stoppez le tabac car son action sur la circulation sanguine déclenche des douleurs nerveuses
  • Dormez suffisamment car un manque de sommeil cumulé atteint les nerfs
  • Opter pour des semelles orthopédiques adaptées pour un parfait maintien de la voûte plantaire comme celles-ci (#aff) vous apportera un réel soulagement des douleurs

Traitement naturel pour douleurs neuropathiques


  • L’acide alpha-lipoïque

L’acide alpha-lipoïque est un acide soufré naturellement présent dans l’organisme qui est un puissant antioxydant.

Il se montre particulièrement efficace dans la lutte contre la sclérose en plaques, une maladie auto-immune qui entraîne des lésions nerveuses.

Il est également connu pour réduire les douleurs et soulager les picotements liés à la neuropathie diabétique.

Vous trouverez de l’acide alpha-lipoïque dans certains aliments comme les carottes, la betterave, les épinards, le chou, la pomme de terre.

Vous pouvez aussi vous supplémenter en acide alpha-lipoïque (#aff) à raison d’une capsule de 600mg tous les deux jours ou de 100 à 200mg deux à trois fois par jour au moment des repas.

 

  • Les oméga 3

L’huile de poisson détient des propriétés anti-inflammatoires qui soulagent et aident à réparer les nerfs endommagés.

Ces Oméga 3 sont bien connus pour soulager les douleurs musculaires et protéger des risques cardio-vasculaires.

Mais ils sont aussi indispensables au bon fonctionnement du système nerveux.

De nombreuses études confirment ses vertus, et notamment dans le cas du traitement de l’atteinte nerveuse de l’oeil liée au diabète de type 1.

Le dosage recommandé en Oméga 3 – huile de poisson (#aff) est de 1000mg par jour.

 

  • La vitamine D

La vitamine D joue un rôle capital dans l’organisme et est bien connue pour améliorer l’absorption du calcium de façon à reminéraliser et renforcer la masse osseuse.

Mais elle agit également sur le système nerveux.

De nombreuses études montrent qu’une carence en vitamine D expose à des affections neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, la schizophrénie ou la sclérose en plaques.

Vous pouvez augmenter votre taux de vitamine D simplement en vous exposant au soleil chaque jour.

Vous pouvez également opter pour un supplément de vitamine D3 (#aff) à raison de 2 à 4000UI par jour.

 

  • Acetyl-l-Carnitine

On préconise généralement la carnitine pour redonner de l’énergie mais elle est aussi très utile à la fonction nerveuse et peut soulager les neuropathies.

Elle a notamment démontré soulager les douleurs de la neuropathie diabétique et du syndrome du canal carpien.

Bien sûr, l’organisme la fabrique naturellement mais vous pouvez aussi la trouver dans certains aliments comme la morue, le poulet, le boeuf.

Vous pouvez également vous supplémenter en acétyl-l-carnitine (#aff), sa forme la plus assimilable, à raison de 500mg par jour.

 

  • Vitamine B12

La vitamine B12 procure un effet énergisant mais est aussi essentielle pour la santé des nerfs.

Elle aide l’organisme à fabriquer de l’ADN qui maintient le bon fonctionnement des cellules nerveuses.

Une carence en vitamine B12 provoque fréquemment des problèmes nerveux comme des engourdissements, des picotements, des brûlures dans les mains et les pieds.

On reconnait les signes d’une déficience en vitamine B12 par des symptômes comme une forte fatigue, des engourdissements, des difficultés à la marche, des picotements dans les mains, les pieds, les jambes.

Vous pouvez trouver de la vitamine B12 dans la viande, le poisson, le lait, le fromage, les oeufs.

Mais en cas de carence, il est préférable d’entamer une cure de vitamine B12 méthylcobalamine (#aff), sa forme la plus naturelle, à raison de 1000mcg par jour.

 

  • Le magnésium

Une étude a récemment démontré que les personnes souffrant de neuropathies sont réellement soulagées par une dose assez conséquente de magnésium.

Ruez-vous sur les aliments à haute teneur en magnésium comme le chocolat noir, les noix, les avocats, les épinards ou optez pour un supplément de magnésium bisglycinate (#aff) plus assimilable par l’organisme, à raison de 300mg par jour.

 

  • Le calcium

On associe généralement le calcium à une bonne santé osseuse, pourtant il est aussi indispensable au système nerveux.

Il joue un rôle crucial dans la formation des cellules cérébrales et assiste la communication dans toutes les parties du corps.

Il peut ainsi réparer les cellules nerveuses.

Bien sûr, on trouve du calcium dans tous les produits laitiers mais leur consommation est de plus en plus controversée.

Vous pouvez en trouver dans les légumes verts, les graines de chia, les lentilles, les amandes.


Huile essentielle pour douleur neuropathique


  • Huile essentielle d’eucalyptus citronné

L’huile d’eucalyptus citronné (#aff) a des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques qui peuvent améliorer la circulation sanguine, ce qui soutient le bon fonctionnement des nerfs tout en réduisant la douleur.

 

  • Huile essentielle de géranium

L’huile de géranium (#aff) a un effet sédatif très intéressant pour lutter contre les douleurs.

Elle est très recommandée pour les neuropathies périphériques.

 

  • Huile essentielle d’hélichryse italienne

L’huile d’hélichryse (#aff) a la particularité d’agir très rapidement pour soulager la douleur.

En effet, elle détient des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires redoutables mais il est vrai qu’elle fait partie des huiles essentielles onéreuses.

 

  • Huile essentielle de lavande

Certainement l’huile essentielle de lavande (#aff) est la plus communément utilisée pour ses effets relaxants mais elle est aussi très efficace dans le traitement des névralgies, de la sciatique, des douleurs musculaires, de la neuropathie.

 

Vous pouvez utiliser ces huiles essentielles seules ou en combinaison pour une meilleure efficacité.
Un mélange d’huile végétale de votre choix agrémenté de ces huiles vous procurera un bienfait quasi immédiat.

Conseil de recette anti-douleur :

– 50ml d’huile végétale d’arnica (#aff)
– 2% de chaque huile essentielle mentionnée ci-dessus (soit 25 gouttes de chaque)

neuropathie périphérique et huiles essentielles


Comment se débarrasser de la neuropathie périphérique ?


Les douleurs neuropathiques ne sont pas faciles à soigner car elles sont liées à un dysfonctionnement accidentel ou génétique du système nerveux central.

Elles se traduisent davantage par des sensations accentuées menant à une douleur constante ou intermittente.

Il faut bien l’avouer, la médecine est pauvre en solutions lorsque des lésions cérébrales sont à l’origine de certains maux particuliers.

Il demeure néanmoins quelques astuces naturelles qui peuvent vous aider à surmonter une douleur persistante et dérangeante que rien ne semble vouloir apaiser.

Peut-être en testant certains suppléments naturels ou en appliquant certaines huiles essentielles parviendrez-vous à soulager enfin ce mal si méconnu.


Foire aux Questions


Les douleurs neuropathiques peuvent-elles disparaître ?

La douleur neuropathique est la conséquence directe d’un nerf endommagé.
Elle est parfois temporaire et peut finir par s’estomper au fil du temps.
Elle est bien souvent chronique, s’installant dans le temps sans trouver de soulagement.

Qu’est-ce que la neuropathie axonale ?

L’axone est une fibre nerveuse qui constitue le nerf.
En effet, ce dernier est fait d’axones simples et d’axones gainés de myéline aussi appelés fibres myélinisées.
Il existe donc différents types de neuropathies pouvant atteindre l’axone ou la myéline.

Qu’est-ce que la neuropathie diabétique ?

Cette neuropathie est une complication d’un diabète non traité ou mal contenu.
Elle se traduit le plus souvent par un manque de forces, la perception de fourmillements dans les jambes.
Le patient découvre souvent être diabétique en cherchant à traiter ces symptômes spécifiques.

Qu’est ce que la neuropathie des petites fibres ?

Un nerf se compose de fibres myélinisées qui sont assez conséquentes et d’axones de tailles variables.
Les axones les plus petits sont nommés les petites fibres.
Lorsqu’elles sont atteintes, il s’agit de polyneuropathie à petites fibres.

   Lire aussi :

Comment soigner le diabète naturellement ?


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés.

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer