Traiter une Conjonctivite Naturellement (Oeil Rouge)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Comment se soigner d’une conjonctivite ?


Qui ne s’est jamais réveillé avec les yeux collés ?

Qui n’a jamais eu cette sensation désagréable d’avoir du sable dans les yeux, de se gratter frénétiquement, les yeux humides d’irritation, virant au rouge soudainement ?

La conjonctivite est plus douloureuse qu’on ne le pense.

Elle trouble la vue, elle dessèche les yeux, elle brûle, elle pique, elle attaque.

Heureusement, il existe des traitements et des astuces pour réhydrater, rééquilibrer et stopper la progression rapidement.

Tout savoir sur la conjonctivite irritative ?

On y va !


Qu’est ce que la conjonctivite ?


Il s’agit d’une inflammation ou d’une infection de la membrane transparente (la conjonctive) qui tapisse la paupière et protège l’avant de l’oeil des corps étrangers et des micro-organismes.

Le blanc de l’oeil laisse apparaitre de nombreux petits vaisseaux sanguins dilatés et devient rouge ou rose.


Les causes de la conjonctivite


Différentes causes peuvent être à l’origine d’une conjonctivite.

Il y a en fait 4 catégories définies qui déterminent la cause de l’inflammation

  • La conjonctivite virale
  • La conjonctivite bactérienne
  • La conjonctivite allergique
  • La conjonctivite non allergique

Conjonctivite virale


Comme son nom l’indique, la conjonctivite virale est provoquée par un virus.

Il peut s’agir d’un adénovirus type 3, d’un virus coxsackie, d’un herpès simplex, d’un zona, d’un virus du Molluscum.

Cette conjonctivite est souvent associé à un rhume ou à une infection des voies respiratoires supérieures et s’accompagne de maux de gorge.

Elle est hautement contagieuse et se transmet par contact direct ou indirect avec les sécrétions des yeux.


Conjonctivite bactérienne


Le plus souvent, la conjonctivite bactérienne est provoquée par un staphylocoque, un streptocoque, des bactéries de type haemophilus influenzae, moraxella catarrhalis, pseudomonas aeruginosa ou neisseria gonorrhoeae.

Elle se traduit par une accumulation de sang, une irritation mimant la présence d’un corps étranger dans l’oeil, un larmoiement intense et un écoulement purulent pouvant aller jusqu’à coller les paupières lors du sommeil.


Conjonctivite allergique


Elle est la réaction typique à une allergie provoquée soit par des produits cosmétiques, soit par les allergies saisonnières.

L’histamine est alors libérée et engendre le rougissement de l’oeil.

Les mastocytes qui sont les cellules immunitaires impliquées dans l’allergie déclenchent une réaction d’hypersensibilité immédiate.

Elle se traduit par une inflammation des deux yeux, des paupières enflées, des démangeaisons et un larmoiement.


Conjonctivite non allergique


Il s’agit ici d’une réaction mécanique après s’être gratté l’oeil un peu trop vigoureusement ou une réaction à la projection d’un produit chimique.


Les facteurs de risque d’une inflammation de l’oeil


En ce qui concerne la conjonctivite bactérienne, il faut savoir que le risque de contagion est élevé.

En effet, il suffit d’être en contact avec une personne infectée pour risquer de l’être à son tour.

De même, un frottement excessif des yeux est susceptible de la déclencher par la transmission des microbes par les mains.

Enfin, le port de lentilles accroit également le risque d’affection bactérienne d’autant plus lorsque les conditions de nettoyage ne sont pas respectées ou que le port est trop prolongé.

De son côté, la conjonctivite allergique reste liée à la présence d’allergènes.

Elle se manifeste plus volontiers en certaines saisons comme le printemps et l’été mais elle est aussi sensible à la poussière, au maquillage et à certains produits chimiques.


Les symptômes de la conjonctivite


Quel que soit le type, cette affection se traduit par une rougeur marquée d’un oeil ou des deux yeux à laquelle s’ajoutent un larmoiement, une production de filaments blanchâtres et un dépôt purulent.

Lorsqu’elle est virale, le blanc de l’oeil est injecté, des petits vaisseaux dilatés apparaissent, un oedème se forme, un larmoiement intense se manifeste et la personne ressent une sensation de « sable » dans les yeux.

La conjonctivite bactérienne survient brutalement et s’accompagne d’un dépôt purulent, les paupières gonflent et se collent.

Elle a également la particularité de ne commencer que par un seul oeil avant de se propager aux deux.

Le signe majeur de la conjonctivite allergique est la démangeaison qui s’accompagne d’un larmoiement, un écoulement oculaire et une congestion nasale.

remède naturel conjonctivite
                       Conjonctivite yeux qui brulent

Le diagnostic de la conjonctivite


Bien sûr, l’ophtalmologue procède à un examen approfondi de l’oeil.

A la recherche d’une masse et évaluant la sensibilité, il examine l’intérieur des paupières et note les écoulements trouvés.

Il s’assure ensuite de l’acuité visuelle et prescrit le traitement adéquat.


Le traitement de la conjonctivite


  • Conjonctivite virale traitement

Afin d’apporter un soulagement rapide et dans le but de limiter la propagation du virus, l’ophtalmologue prescrit des larmes artificielles à appliquer toutes les 4 à 6 heures et un collyre antihistaminique.

Il préconise également l’application régulière de compresses froides.

Comme son origine est virale, il n’y a pas lieu d’instiller un collyre antibiotique.

 

  • Conjonctivite bactérienne traitement

Lorsque l’attaque est bactérienne, le traitement est plus complexe.

L’ophtalmologue prescrit ainsi des pommades ophtalmiques antibiotiques et ajoute un antibiotique oral type azythromicine pour une durée de 5 jours.

 

  • Conjonctivite allergique traitement

Même si l’ophtalmologue peut prescrire un collyre anti allergique, le traitement majeur de cette conjonctivite est la prise orale d’antihistaminique type Zyrtec.


Diagnostic différentiel


Lors de la prise en charge d’une conjonctivite, l’ophtalmologue peut également investiguer une cause cachée pouvant déclencher l’affection.

Il recherche alors :

– un glaucome à angle fermé aigu, augmentation de la pression des liquides à l’intérieur de l’oeil

– une uvéite antérieure, inflammation de l’iris

– une obstruction du canal lacrymal

– une blépharite, inflammation du bord des paupières

– une abrasion de la cornée

– une kératite, inflammation de la cornée

– une uvéite, inflammation de l’iris

– une iritis, inflammation de l’iris

– une sclérite, inflammation de la sclère, couche blanche recouvrant l’oeil


Conjonctivite herpétique


L’inflammation générée par le virus herpès simplex a droit à son propre paragraphe car elle est certainement la plus complexe.

Elle est spécifique du fait qu’elle ne touche généralement qu’un seul oeil, provoque une rougeur modérée mais énormément de sécrétions purulentes qui en arrivent à coller les paupières lors du sommeil.

Souvent confondue avec la conjonctivite virale banale, son diagnostic est difficile et elle est rarement traitée pour ce qu’elle est.

Elle guérit néanmoins avec les collyres traditionnels bien que son traitement dédié soit des antiviraux spécifiques comme des pommades à l’aciclovir.

Elle est seulement diagnostiquée lorsque le patient présente une conjonctivite à répétition.

Le traitement alors proposé est la prise d’un traitement antiviral oral (zovirax) sur plusieurs mois pour éviter les récidives pouvant mener à des complications sérieuses.


La conjonctivite donne-t-elle de la fièvre ?


Comme nous l’avons vu, seule la conjonctivite virale est associée à une infection des voies aériennes supérieures qui peut donc générer de la fièvre.

Dans ce cas, ce n’est pas l’atteinte oculaire en elle-même qui génère cette hausse de température corporelle mais l’attaque virale en cours.


Les complications de la conjonctivite


Sans traitement, une conjonctivite peut se compliquer et affecter la cornée.

En effet, une conjonctivite bactérienne peut dégénérer en abcès cornéen, l’infection s’enfonçant dans les couches de la cornée alors qu’au départ de l’affection celle-ci est saine.

De la même façon, lorsqu’une conjonctivite bactérienne à chlamydiae n’est pas traitée et se produit à répétition, elle finit par entraîner un trachome, une infection de la cornée qui, non traitée mène à la cécité.

Sans soins, tous les types de conjonctivites peuvent évoluer en kératite, une inflammation de la cornée.

On parle alors de kérato-conjonctivite pour évoquer le fait que la kératite est survenue suite à une conjonctivite.

Prenez donc soin de vos yeux et consultez votre médecin rapidement.


Conjonctivite remède naturel


  • Sérum physiologique

Le sérum physiologique est idéal pour un lavage oculaire complet.

Il est d’autant plus important lorsque l’infection s’est propagée et affecte le confort visuel.

Appliquer quelques gouttes de sérum physiologique stérile (#aff) entre deux collyres prescrits aide vos yeux à retrouver la santé plus rapidement tout en vous soulageant.

 

  • Eau de bleuet

L’eau de bleuet a des propriétés décongestionnantes très intéressantes pour apaiser des yeux rougis, irrités et gonflés.

Elle a de plus une action anti-inflammatoire très prononcée, ce qui en fait le remède idéal pour l’inflammation des yeux.

Inoffensive pour l’oeil, appliquez régulièrement des compresses imprégnées d’eau florale de bleuet (#aff) sur les paupières pour bénéficier de toutes ses vertus.

 

  • Le gel hydratant

Les carbomères sont très efficaces pour lutter contre la sècheresse oculaire.

Ils sont plus traitants que les simples larmes artificielles parce que leur durée d’action est plus longue de par leur texture.

Appliquer quelques gouttes d’un gel à base de carbomère (#aff) régulièrement pour réhydrater un oeil larmoyant est très indiqué en cas de conjonctivite.

 

  • L’argent colloidal

L’argent colloïdal est méconnu et pourtant ses vertus sont infinies.

A la fois antibactérien, antibiotique et antifongique, il peut également être déposé dans l’oeil pour que ses ions d’argent soulagent la conjonctivite.

Quelques gouttes d’une solution d’argent colloïdal 5ppm (#aff) font des miracles pour les yeux, parole d’experte !

 

  • Conjonctivite miel

Les vertus du miel sont aussi efficaces contre la conjonctivite même si cela vous paraît surréaliste.

Faites bouillir une tasse d’eau minérale, laissez refroidir puis ajoutez une cuillerée à café de miel.

Remplissez un flacon compte-goutte du liquide et instillez une à deux gouttes dans chaque oeil plusieurs fois par jour.

Vous n’y croyez pas ?

Vous oubliez que le miel est antibactérien et antiseptique.

Vous pouvez également appliquer du miel pur sur la paupière pour soulager l’inflammation.


Contre la fatigue oculaire


Si vos activités quotidiennes sollicitent énormément vos yeux et génèrent fatigue visuelle, rougeurs et maux de tête, je vous conseille vivement ce masseur oculaire (#aff) que j’utilise quotidiennement (oui, je sais, je passe trop d’heures devant le PC!).

Un petit massage avant le coucher vous apporte une totale détente, renforce la circulation sanguine, réduit le gonflement et vous permet de mieux résister à la fatigue et surtout moins vous gratter les yeux au risque de déclencher une conjonctivite.


Comment soigner une conjonctivite naturellement ?


Quelle que soit son origine, virale, bactérienne ou allergique, la conjonctivite est très invalidante.

Son irritation est intense et elle embue la vision.

Les collyres sont souvent l’ultime solution mais on peut également accroître l’hydratation pour contrer le larmoiement, apaiser par des compresses froides à l’eau de bleuet, traiter par quelques gouttes d’argent colloïdal.

Le tout est de la soigner rapidement pour que la sècheresse et l’irritation des muqueuses ne s’installent pas et deviennent une conjonctivite chronique.

  Lire aussi :

Sécheresse oculaire traitement naturel


Cet article contient des liens affiliés faisant écho à mes recommandations.
Je participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour reverser des commissions par le biais des liens amazon.fr
Ce processus n’entame en rien mes opinions mais chacun de vos achats aide ce blog à vivre. – Marie


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer