Arthrose, comment calmer les douleurs ?

L’arthrose est une affection chronique qui provoque des douleurs au niveau des articulations du fait d’une usure prématurée du cartilage.

Maladie très répandue, elle affecte fréquemment les articulations du genou, de la hanche, de la colonne vertébrale et s’attaque aussi à la cheville, l’épaule, le poignet, les doigts.

Il n’y a pas d’âge pour souffrir d’arthrose mais cette affection passe souvent inaperçue avant 55 ans. Elle touche majoritairement les femmes.

Quelle différence entre arthrose et arthrite ?

L’arthrite est un terme générique désignant plus d’une centaine de maladies qui enflamment les articulations, les ligaments, les tendons, les os.

L’arthrose est donc une forme d’arthrite, que l’on nommait rhumatismes avant que cette appellation soit jugée désuète.

arthrose

Comment diagnostiquer l’arthrose ?

Votre médecin peut déceler l’arthrose en vous questionnant sur vos symptômes, par l’intensité de la douleur, la gêne.
A l’examen, il tentera d’évaluer la raideur articulaire et pourra vous orienter vers la radiologie.

Comment évolue l’arthrose ?

Son évolution est propre à chacun.

En effet, cette maladie peut tout autant évoluer de façon très lente sur des décennies comme s’aggraver très rapidement en un an ou deux par la destruction du cartilage.

Elle peut également évoluer au long terme en étant ponctuée de périodes douloureuses . C’est d’ailleurs durant ces poussées inflammatoires que le cartilage se détériore. Il faut donc veiller à prévenir ces crises.

Que faire contre l’arthrose ?

S’il est difficile d’endiguer son évolution, il est souhaitable de traiter les douleurs, justement parce qu’elles aggravent la destruction du cartilage.

En gros, les antalgiques sont les principaux médicaments de l’arthrose.
Les anti-inflammatoires locaux et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont à privilégier.

De nouveaux traitements sont indiqués depuis quelques années, il s’agit des Anti Arthrosiques Symptomatiques d’Action Lente (AASAL).

Sulphate de glucosamine, sulphate de chondroïtine, extraits d’avocat et de soja, diacéreine, acide hyaluronique sont indiqués pour à la fois soulager l’inflammation et tenter de ralentir la progression de la maladie.

A titre personnel, glucosamine et chondroïtine associés ont donné des résultats assez concluants même s’il faut des cures sur du long terme.

Je vous laisse d’ailleurs lire les commentaires sur le produit que j’utilise

En cas de crises arthrosiques intenses, il reste l’injection intra articulaire d’un corticoïde long retard.
Une fois la crise soulagée, l’injection d’acide hyaluronique pourra être envisagée pour agir à la fois sur la douleur et la mobilité.

Comment soulager naturellement l’arthrose ?

Certains remèdes naturels sont aussi à tester pour soulager les douleurs générées par cette dégénerescence.

Les plantes antalgiques

Elles sont à privilégier lors des poussées arthrosiques :

– le boswellie
– la reine des prés
– la vergerette du Canada

Au long terme, on peut envisager des cures d’harpagopythum ou griffe du diable.
La racine de cette plante est anti-inflammatoire et analgésique.

Les applications alternées de chaleur et froid peuvent également vous aider.

Les solutions reminéralisantes

On peut également essayer de reminéraliser avec la lithothamme ou la spiruline (algues), l’ortie et la prêle.

Le gel de silicium organique est également indiqué pour soulager les symptômes et ralentir la progression.

Des épices anti-inflammatoires

– Le gingembre a des effets anti-inflammatoires
– Le curcuma cumule les effets. Il est anti-oxydant, anti-viral, anti-bactérien et anti-inflammatoire.
– Le piment de cayenne sous forme de pommade apporte un soulagement

L’alimentation à la rescousse de l’arthrose

Certains aliments deviennent alicaments et peuvent apporter leur contribution à cette difficile bataille contre la douleur.

– Les crucifères (chou, brocoli, navet) contiennent des antioxydants et des glucosilonates permettant de lutter contre l’inflammation. Accordez-leur une place à votre table au moins deux fois par semaine.

– Les oméga-3 sont des acides gras à privilégier. On les trouve dans les noix, les graines de lin, l’huile de colza, les légumes verts, les poissons gras (sardine, saumon, hareng, maquereaux, anchoix).

Vous pouvez également les consommer en complément alimentaire pour ne jamais les oublier comme je fais.

– L’huile d’olive a des vertus anti-inflammatoires.

– Le vinaigre de cidre semble apporter une nette amélioration pour ceux qui consomment 1 cuillère à café dans un verre d’eau chaque matin.
J’avoue pour ma part ne pas avoir pu le supporter au niveau digestif mais pour ceux qui le tôlère sans problème, il semble être très efficace.

Faire du sport quand on a de l’arthrose ?

L’arthrose fait mal mais elle ne doit pas immobiliser. La seule parade pour lutter efficacement contre son évolution est de pratiquer une activité physique.

Bien sûr, il n’est pas indiqué de s’agiter lors des poussées d’arthrose. On conseille bien souvent d’immobiliser l’articulation le temps que la douleur s’estompe. Mais ce temps de repos ne doit pas être permanent.

Quel sport est indiqué quand on souffre d’arthrose ?

Préférez les sports qui n’impliquent pas de mouvements ou appuis brutaux.

– Le cyclisme
– La course à pied
– La gymnastique
– La natation
– La randonnée
– Le yoga

Il existe également des appareils pour venir à bout de douleurs persistantes en faisant des étirements.
Perso, j’aime beaucoup cet appareil de musculation du dos qui permet de faire des exercices en douceur

En matière de sports à éviter, gardez à l’esprit que les mouvements brusques sont des ennemis et bannissez le foot, le hand, le rugby, le basket, le ski, le tennis, le squash, les sports de combat, l’haltérophilie.

L’arthrose n’est pas une fatalité

Lorsqu’on souffre de cette maladie pour la première fois et que l’on apprend soudainement que rien ne peut la traiter, l’avenir paraît sombre.

Mais l’arthrose n’est pas une fatalité si on s’oppose à son évolution en apprenant à se traiter et particulièrement au moment des crises arthrosiques.

En adaptant son alimentation et en ajoutant quelques suppléments tout en faisant en sorte de rester alerte, on peut parvenir à faire régresser ses symptômes. Certains sont même parvenus à stopper sa progression.

Le tout est encore une fois de bien se connaître, de s’écouter et d’appliquer les bons gestes au bon moment.

Quelques lectures intéressantes :

Vaincre votre arthrose – Votre programme en 9 semaines

Comment j’ai vaincu l’arthrose

Le grand livre de l’arthrose: Le guide indispensable pour soulager efficacement les douleurs liées à l’arthrose.

Vaincre l’arthrose

Soigner l’arthrose, les rhumatisme et l’arthrite

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *