Yeux Secs – Traitement Naturel (Sécheresse Oculaire)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Avoir une sècheresse oculaire est un petit peu plus compliqué que d’avoir les yeux secs de façon occasionnelle.

Vous connaissez bien les symptômes : les yeux rouges, qui grattent, qui piquent et brûlent.

Mais souffrir du syndrome des yeux secs de façon chronique, quand l’oeil devient douloureux et que la vision est brouillée, est bien différent.

Voyons donc quelles sont les causes des yeux secs et comment parvenir à les apaiser et même les soigner.


Yeux secs causes


Pour comprendre réellement les causes de la sècheresse oculaire, il faut d’abord examiner le film lacrymal.

En fait, ce film se compose de 3 couches différentes :

  • la couche lipidique qui empêche l’évaporation des larmes
  • la couche aqueuse qui contient la composition des larmes, essentiellement de l’eau
  • la membrane muqueuse qui sert de lien entre la couche aqueuse et le liquide composant les larmes à la surface de l’oeil

A noter que la couche aqueuse contient également des électrolytes et notamment du sel et des protéines.

C’est d’autant plus important que dès que le sel vient à manquer au sein du film lacrymal, la maladie se déclare et engendre une sècheresse oculaire.

 

– Sècheresse oculaire par déficience aqueuse

Dans ce cas, vous ne produisez pas assez de larmes et s’ensuit une affection des yeux due à leur évaporation.

Elle est provoquée par :

– les changements hormonaux (concernant principalement les femmes)

– l’âge

– une atteinte du bloc sensoriel, l’endroit où les nerfs perçoivent la sensation de sècheresse et transmettent l’information au cerveau pour qu’il active les glandes lacrymales.
Malheureusement, pour certaines personnes ayant subi un traumatisme ou une infection virale, ces nerfs ne fonctionnent plus normalement.

– les médicaments et notamment les antihistaminiques, les anti-hypertenseurs

– les maladies auto-immunes et notamment le syndrome de Gougerot-Sjögren

– le syndrome inflammatoire et notamment la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose, l’arthrite

 

– Sècheresse oculaire par évaporation

Vous produisez suffisamment de larmes mais elles s’évaporent immédiatement.

A la différence de la déficience aqueuse, la sècheresse oculaire évaporative peut toucher toute tranche d’âge, même les plus jeunes.

Elle est provoquée par :

– un facteur environnemental et notamment la chaleur et l’air sec, le vent, la climatisation, le ventilateur

– un clignement des yeux insuffisant qui affecte les gens passant trop de temps devant les écrans ou même un clignement partiel (l’oeil n’est pas totalement fermé au clignement) qui laisse l’oeil exposé à l’air

– un dysfonctionnement des glandes de Meibomius (DGM) qui sécrètent des graisses dont le but est de stabiliser le film lacrymal pour garder l’oeil humide.
A savoir que 80% des syndromes de sècheresse oculaire sont dus à un dérèglement des glandes de Meibomius.

– le port de lentilles de contact qui accélère l’évaporation des larmes

 

 – Sècheresse oculaire par déficience aqueuse et évaporation

90% des personnes atteintes de sècheresse oculaire présentent une forme mêlant déficience aqueuse et évaporation des larmes.


Le cycle inflammatoire


La raison pour laquelle une sècheresse oculaire peut se montrer très sévère et devenir chronique est le cycle inflammatoire.

En effet, il impacte directement le sel se trouvant dans le film lacrymal.

Les larmes s’évaporent mais le sel s’accumule.

L’équilibre de la surface de l’oeil est affecté et provoque des dommages sur les membranes cellulaires.

Survient alors une kératite ponctuée superficielle, soit la nécrose de groupes de cellules à la surface de la cornée.

L’irritation, la sensation de sable dans les yeux, le grattage qui rappellent étrangement la conjonctivite alimentent ce cycle inflammatoire, mènent à une déficience aqueuse ou enflamment les glandes de Meibomius et provoquent l’évaporation des larmes ou encore endommagent la surface oculaire.

Ainsi donc, pour parvenir à juguler les yeux secs, il est impératif de traiter d’abord l’inflammation qui relance constamment le syndrome.

yeux secs remède grand-mère
           Meilleures gouttes pour les yeux secs

Sècheresse oculaire traitement efficace


  • Les larmes artificielles

Instiller des larmes artificielles à longueur de journée et pas seulement une fois par jour est impératif.

Choisissez un collyre complet qui couvre tout autant la déficience aqueuse que la stimulation des glandes de Meibomus et ne contient pas de conservateurs pour éviter toute brûlure chimique.

A noter que si les larmes artificielles ne contiennent aucun conservateur, vous pouvez les appliquer même si vous portez de lentilles de contact.

Pour ma part, je vous conseille les doses uniques Ocusan (#aff)

Vous pouvez aussi préférer un gel hydratant pour les yeux (#aff) au lieu d’un collyre car il reste actif plus longuement sur l’oeil en s’évaporant moins vite.

 

  • Les compresses chaudes

Appliquer des compresses chaudes sur les paupières de façon à liquéfier l’huile contenue dans les glandes de Meibomius ne peut être que bénéfique.

Très souvent, cette matière grasse a tendance à se solidifier lorsque les glandes sont enflammées.

La chaleur va donc la ramollir et lui permettre plus facilement de sortir des glandes pour aller lubrifier la surface de l’oeil et empêcher l’évaporation.

Vous pouvez également utiliser un masque chauffant USB pour les yeux secs (#aff) qui en quelques secondes vous permet une application directe sur les paupières en toute sécurité.

Il est lavable, programmable et peut également vous servir de masque de nuit basique lorsqu’il est dépouillé de tous ses accessoires.

A noter que les compresses chaudes aident également à traiter la blépharite (inflammation du bord des paupières) avec efficacité.

 

  • Exercices yeux

Cligner des yeux après l’application des compresses chaudes va permettre aux glandes de s’activer.

Le fait même de cligner exerce une pression sur les glandes de Meibomius qui libère l’huile pour lubrifier et protéger l’oeil normalement.

 

  • Le massage des paupières

Toujours après application des compresses chaudes, il est très recommandé de procéder à un massage doux des paupières de façon à déboucher les glandes de Meibomius.

Ainsi donc, il suffit de masser doucement la paupière supérieure de l’angle de l’oeil vers la tempe plusieurs fois d’affilée pour vider les glandes.

Le même massage est pratiqué sur la paupière inférieure pour libérer le liquide.

A l’issue de ce massage de quelques minutes, un rinçage au sérum physiologique est nécessaire pour évacuer l’huile excédentaire.

A noter qu’il ne faut exercer cette technique que 2 fois par semaine et jusqu’à amélioration des symptômes avant de l’abandonner lorsque l’équilibre est trouvé.

yeux secs que faire

 

  • Les oméga 3

Bien qu’il y ait de nombreuses controverses sur les bénéfices des oméga 3, ils s’avèrent très efficaces pour les problèmes neurologiques, le coeur, la peau et la rétine.

En ce qui concerne la sècheresse oculaire, la plupart des ophtalmologues recommandent désormais la prise d’omega 3 pour tenter de la traiter.

Dans ce cas, ils sont indiqués essentiellement pour leur action anti-inflammatoire.

Optez pour un supplément d’Omega 3 (#aff) journalier pendant 2 à 3 mois.

Les études démontrent une amélioration significative de la sècheresse oculaire à l’issue de cette cure.

 

  • L’humidificateur

Utiliser un humidificateur vous permet d’échapper à un air trop sec qui évapore les larmes et dessèche les yeux.

Que ce soit au bureau, au salon ou dans la chambre, humidifiez l’air (#aff) pour ne plus avoir les yeux secs.

Mais si vous vous équipez, pensez tout de même à préférer une eau distillée pour ne pas inhaler les minéraux de l’eau courante et ne pas entartrer l’appareil.

 

  • Les lunettes à chambre humide

Ces lunettes particulières vous préservent de l’évaporation des larmes tout en maintenant l’oeil dans un milieu humide idéal.

Elles réduisent ainsi les irritations, la sensation de brûlure, la sensibilité à la lumière, les larmoiements et les démangeaisons.

En cas de sècheresse oculaire extrême, ces lunettes et leur coque vous permettront de retrouver une vie normale sans avoir à fuir l’air sec, la chaleur ou la climatisation.

Parlez-en à votre ophtalmo !

sécheresse oculaire traitement


La sècheresse oculaire guérit elle ?


La sècheresse oculaire peut être très invalidante.

Elle n’est pas qu’une sensation d’oeil sec, elle entraîne des symptômes douloureux, des rougeurs, des larmoiements, une sensibilité à la lumière et même une vision brouillée lorsqu’elle n’est pas traitée.

Elle est délicate à soigner et entraîne bien souvent des problèmes de cornée qu’il ne faut pas négliger.

Suivre tout un temps de traitement intense par le biais des compresses chaudes et des massages est un premier pas vers l’amélioration.

Ne pas oublier d’hydrater les yeux tout au long de la journée complète la procédure et rapproche de la guérison.

Evoluer dans un environnement protégé qui ne détruit pas le film lacrymal doit être constant.

Mais au final, on parvient à réguler la production de larmes, à relancer l’activité des glandes de Meibomius pour ne plus subir les irritations et retrouver une vue normale.

Un long chemin, contraignant, mais qui conduit à la guérison lorsque le syndrome de sècheresse oculaire est pris à temps.

  Lire aussi :

Le traitement naturel des mouches volantes (corps flottants)

Les remèdes naturels de la conjonctivite


Cet article contient des liens affiliés faisant écho à mes recommandations.
Je participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour reverser des commissions par le biais des liens amazon.fr
Ce processus n’entame en rien mes opinions mais chacun de vos achats aide ce blog à vivre. – Marie


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer