Traiter les Palpitations Naturellement – 14 Remèdes Sûrs

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Qui n’a jamais ressenti des palpitations dans sa vie ?

Elles sont des symptômes très fréquents relevés par les cardiologues lorsque des problèmes cardiaques sont décelés.

Mais, ne vous affolez pas pour autant.

Elles ne sont pas si dangereuses et ne révèlent un problème que très rarement.


Les palpitations cardiaques, qu’est ce que c’est ?


Les palpitations sont une sorte de signal du coeur pour informer d’une anormalité.

Chacun les ressent différemment.

Pour les uns, elles sont une sensation de flottement et de tressautements du coeur.

Pour d’autres, elles résonnent comme un martèlement dans la poitrine.


Quelles sont les causes des palpitations ?


Les palpitations se déclenchent essentiellement pour deux motifs :

– un dérèglement cardiaque se déclare
– elles sont la conséquence d’un dérèglement cérébral

Oui, il est possible que votre coeur ne souffre d’aucune anomalie mais le cerveau l’interprète autrement.

Par exemple, vous marchez tranquillement au milieu de la nuit et quelqu’un se jette sur vous.

Les palpitations se déclenchent brutalement et votre battement cardiaque s’affole.

Par la peur et le stress, l’adrénaline se diffuse dans l’organisme et accélère toutes les fonctions.

Cela ne signifie pas que votre coeur réagit anormalement.

Il ne fait que répondre aux ordres du cerveau.

De la même façon, lorsque vous êtes stressé ou lorsque vous ressentez de l’anxiété, vous pouvez noter toutes sortes de sensations étranges dans la poitrine au point que certains individus parviennent à voir l’accélération cardiaque par le seul rythme de leur tee shirt !

La sensation est désagréable mais le coeur fonctionne normalement.

Seule votre perception croit qu’il y a un problème parce que le cerveau vous trompe.

 

Ceci dit, il ne faut pas omettre le fait que pour une minorité, ces palpitations sont un vrai signe de dysfonctionnement cardiaque.

Un rythme cardiaque anormal ou trop rapide est cette fois un signal envoyé au cerveau pour signifier une anomalie.

Il doit vous alerter si vous ressentez des palpitations très rapides et une sensation de malaise, d’étourdissements et de vertiges ou si elles surviennent après un effort.

Elles peuvent être alors le signe d’une affection sous-jacente comme :

  • un problème cardiaque
  • une insuffisance cardiaque
  • une atteinte des valves cardiaques
  • un dérèglement de la thyroïde

En résumé,  lorsque toute cause fonctionnelle est écartée, les palpitations sont le plus souvent un signe de stress intense ou d’anxiété.

Elles peuvent également se déclencher par :

  • l’exercice physique
  • la déshydratation
  • une infection
  • certains médicaments
  • certaines drogues
  • la grossesse
  • la caféine
  • les produits du tabac
  • une consommation excessive d’alcool

coeur qui s'emballe


Comment savoir si les palpitations cardiaques sont dangereuses ?


La meilleure façon de les distinguer est de savoir que s’il y a un problème d’arythmie cardiaque, les palpitations sont très furtives et disparaissent quasi instantanément.

Le coeur se met à battre très rapidement ou très irrégulièrement puis retrouve son rythme normal en quelques secondes.

Ce symptôme suggère davantage un souci cardiaque.

 

Les palpitations qui sont provoquées par le cerveau ont tendance à être plus graduelles.

Elles se présentent de façon progressive.

Le coeur accélère lentement pour s’affoler puis le rythme redescend progressivement jusqu’à retrouver le calme.

L’accélération est perçue différemment, non plus en terme de secondes mais avec une sensation oppressante qui dure dans le temps.

 

Il est important de souligner que même s’il s’agit d’un dérèglement du rythme cardiaque, la plupart des palpitations ne sont pas dangereuses.

Elles ne sont qu’un symptôme et peuvent déclencher plus d’angoisse que de réels problèmes.

Les palpitations dangereuses ne concernent qu’une extrême minorité qui présente une faiblesse cardiaque, une anomalie structurelle ou un défaut d’alimentation sanguine du coeur.

coeur qui bat vite


L’angoisse et les palpitations


L’anxiété généralisée et les attaques de panique altèrent le rythme cardiaque de façon significative.

Elles peuvent tout aussi bien l’accélérer que le ralentir, dérégler le rythme, marquer des pauses ou battre plus sourdement.

La sensation peut être très effrayante mais, rassurez-vous, ce n’est qu’un des symptômes de l’angoisse.

En fait, votre cerveau réagit comme face à un danger imminent et se met en mode protection.

Il déclenche un stress en réponse, une forme d’instinct de survie même si, dans la réalité, rien ne vous menace.

Vous vous figez au moment des palpitations, vous analysez le rythme, vous demandez ce qui arrive et redoublez d’angoisse.

Il s’agit là d’un cycle infernal que vous devez apprendre à contrôler en vous détachant de cette sensation désagréable qui en réalité n’est pas périlleuse.


Comment lutter contre les palpitations ?


  • Réduire les stimulants

Les symptômes que vous ressentez peuvent s’accroître après la prise de certains stimulants.

Vous devez donc vous méfier :

  • des produits du tabac
  • de certains médicaments contre la toux et le rhume
  • des boissons caféinées (thé, café, sodas)
  • des suppresseurs d’appétit
  • de la marijuana
  • des médicaments contre l’hypertension

Ces stimulants ne déclenchent pas forcément des palpitations.

Chacun est différent.

 

  • Stimuler le nerf vague

Le nerf vague relie le coeur et le cerveau, et le stimuler peut tempérer les palpitations.

Vous pouvez y parvenir en :

  • bloquant votre respiration et en gonflant le ventre
  • en toussant
  • en plaçant de la glace ou un linge froid sur le visage pendant quelques secondes
  • en baillant
  • en prenant une douche froide

 

  • L’hydratation

Lorsque l’organisme souffre de déshydratation, le coeur supporte une charge supplémentaire pour assurer la circulation sanguine, ce qui déclenche des palpitations.

Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée.

La quantité journalière suffisante varie en fonction de l’âge, du sexe et d’autres facteurs comme la grossesse.

Il est néanmoins recommandé de boire plus régulièrement lorsque :

  • l’urine est sombre
  • le battement cardiaque s’accélère
  • vous ressentez une sècheresse buccale
  • vous avez mal à la tête
  • vous souffrez d’étourdissements
  • votre peau est sèche

 

  • L’alcool

En règle général, l’alcool est un dépresseur et n’augmente pas le rythme cardiaque.

Une consommation modérée ne pose pas nécessairement problème mais certaines recherches montrent qu’un seul verre par jour peut augmenter le risque de fibrillation atriale qui s’accompagne de palpitations.

 

  • L’exercice physique

Une activité sportive même modérée comme la marche renforce le coeur et réduit les palpitations.

Il est reconnu que l’exercice physique augmente la résistance cardio-vasculaire et rétablit ainsi un rythme normal.

Il aide également à contrôler le stress et l’anxiété.

Les activités à privilégier pour la santé cardio-vasculaire sont :

  • la marche
  • le jogging, la course à pied
  • la natation
  • le vélo

Il est à noter que pour certaines personnes, le sport peut exacerber les crises de palpitations.

Il est donc important de déceler quelles activités sont susceptibles de les déclencher pour les éliminer.

coeur qui bat trop vite


Les remèdes naturels contre les palpitations


Il existe des remèdes naturels qui peuvent vous aider à espacer ces épisodes d’affolement du palpitant.

 

  • Le magnésium

Le point essentiel est de calmer le système nerveux et pour le coup, rien de mieux que le magnésium pour y parvenir.

Il est le remède naturel de référence en ce qui concerne les palpitations.

Vous devez absolument vérifier son impact en entamant une cure de 3 à 4 semaines pour évaluer les résultats.

Envisagez la prise de 300mg par jour d’un supplément de taurate de magnésium (#aff).

A la différence des autres formes de magnésium disponibles, le taurate est une association de taurine et magnésium très indiquée pour le soutien cardio-vasculaire.

A noter qu’il est toutefois déconseillé aux personnes diabétiques ou ignorant des problèmes de glycémie.

Si tel est le cas, vous pouvez alors vous retourner vers l’orotate de magnésium (#aff) qui présente peu d’effets secondaires et agit en prévention des troubles du rythme cardiaque tout en optimisant le fonctionnement du système nerveux.

 

  • Les électrolytes

Une défaillance en électrolytes induit des palpitations.

Toute carence en magnésium, calcium, potassium et sodium est susceptible de déclencher des troubles du rythme, et notamment en cas d’hypokaliémie, un manque de potassium.

Il est donc très recommandé d’introduire un supplément d’électrolytes (#aff) pour rétablir rapidement l’équilibre.

Si vous suivez un traitement pour la tension artérielle, consultez votre médecin car certains médicaments contiennent déjà du potassium.

 

  • La taurine

La taurine est un acide aminé qui aide les électrolytes à pénétrer les cellules.

Il est donc très judicieux d’associer ces deux suppléments pour calmer les palpitations.

A noter que la taurine (#aff) vous aidera également à mieux tôlérer et assimiler le magnésium.

 

  • L’aubépine

Un extrait d’aubépine (Crataegus laevigata ou oxyacantha) contient des flavonoïdes et des proanthocyanidines très bénéfiques pour le coeur.

Il parvient à soulager les palpitations tout en exerçant une action sédative sur le système nerveux central.

Pour cette raison, il est très indiqué pour soutenir le coeur, réduire les palpitations liées au stress ou à l’insomnie, et même en traitement de fond de l’insuffisance cardiaque légère.

A noter que pour obtenir des résultats satisfaisants, un extrait d’aubépine (#aff) doit être pris 3 fois par jour sur plusieurs mois.

aubépine bienfaits pour le coeur

 

  • La coenzyme Q10

La Coq10 est un antioxydant puissant qui soutient la fonction mitochondriale.

En clair, le coeur est un muscle perpétuellement actif qui a un besoin énorme d’énergie et d’antioxydants.

Il est donc très recommandé d’introduire un supplément de coq10 ou d’ubiquinol (#aff), sa forme la plus active, pour renforcer la fonction cardiaque et stabiliser le rythme.

Envisagez un dosage de 50mg sur quelques semaines pour évaluer son impact sur les symptômes ressentis.

 

  • La vitamine B12

Une carence en vitamine B12 peut se traduire par une anémie de Biermer qui provoque un anomalie des globules rouges.

Les symptômes principaux sont alors une fatigue intense, une pâleur du teint et des palpitations cardiaques.

La vitamine B12 n’est pas dangereuse et les carences pernicieuses sont fréquentes.

Vous pouvez donc entamer une cure d’un supplément pendant trois à quatre semaines pour évaluer le résultat obtenu.

Le dosage recommandé est de 1000µg de B12 méthylcobalamine (#aff), sa forme la plus naturelle et assimilable, une fois par jour.

 

  • Le sélénium

Une déficience en sélénium engendrée par un régime végétalien ou un défaut d’absorption dû à un dysfonctionnement intestinal peut provoquer une arythmie cardiaque.

Cet oligo-élément aux vertus antioxydantes est donc peut-être lié aux palpitations ressenties.

Là aussi, vous pouvez entamer une cure de quelques semaines pour évaluer son impact sur vos symptômes.

Le dosage recommandé est de 200µg d’un supplément de sélénium (#aff) par jour.


Palpitations et acupression


L’acupression ou la stimulation de points précis du corps peut vous venir en aide au moment des crises.

 

  • La porte de la sérénité

Ce point que l’on nomme la porte de la sérénité est le premier à stimuler lorsque vous ressentez des palpitations.

Situé sur le côté externe du poignet, il vous suffit d’exercer une pression tout en effectuant des petites rotations dans le sens des aiguilles d’une montre pendant 2 à 3 minutes.

Très utile, ce point vous permet non seulement de réguler le rythme cardiaque mais aussi d’apaiser votre nervosité et vos troubles du sommeil.

A noter que ce point situé sur la ligne du poignet dans un creux peut être sensible au toucher.

palpitations-acupression

 


La cohérence cardiaque pour calmer les palpitations


La cohérence cardiaque est une technique respiratoire qui permet d’apaiser en cinq minutes le système nerveux et de réguler les battements cardiaques.

Facilement applicable en séances de cinq minutes deux à trois fois par jour, elle vous permet de mettre un terme aux palpitations induites par le stress.

Je vous invite vivement à consulter cet article détaillé sur cette technique de respiration contrôlée qui ne peut que vous apporter une amélioration de votre état de santé général.


Comment soulager les palpitations naturellement ?


Les palpitations sont un désagrément fréquent même si elles ne sont pas dangereuses la plupart du temps.

Si elles ne sont pas liées à un problème cardiaque et que vous avez bien évacué cette possibilité en ayant procédé aux examens médicaux nécessaires, il est probable qu’elles soient le fruit de votre anxiété sous-jacente.

La meilleure façon de les traiter est donc de calmer votre système nerveux et de partir à la recherche des éventuelles carences pouvant générer ce dysfonctionnement.

Le magnésium est bien entendu le minéral essentiel pour l’apaiser.

Mais pensez aussi aux carences ou déficiences sous-jacentes qui peuvent déclencher ce symptôme.

Il y a fort à parier que vous trouverez ainsi la cause de ces assauts du coeur qui vous destabilisent.


Foire aux Questions


Quand m’inquiéter de mes palpitations ?

Les palpitations cardiaques peuvent aussi être provoquées par des troubles du rythme ou arythmie.
Si vous ressentez une sensation de malaise, des étourdissements, des difficultés respiratoires ou une douleur à la poitrine, n’hésitez pas à consulter votre médecin rapidement.

Comment déterminer un nombre de palpitations inquiétant ?

Si vos palpitations se manifestent plus de 6 fois par minute, vous devez être vigilant.
Si votre rythme cardiaque est au-dessus de 100 battements par minute sans effort, vous pouvez être sujet à une maladie cardiaque associée au cholestérol, à l’hypertension et au diabète.

Pourquoi les palpitations s’aggravent la nuit ?

Bien souvent, les palpitations s’accentuent la nuit en raison de la fatigue et du manque de sommeil.
Mais elles peuvent également être signe d’anxiété ou de dépression.
Vous devez toutefois consulter votre médecin pour déterminer si vous ne souffrez pas d’hypotension, d’hyperthyroïdie ou d’une arythmie cardiaque.

De quel côté dormir pour éviter les palpitations ?

Il est déconseillé de dormir sur le côté gauche.
Vous risquez de stimuler le nerf vague, ce qui envoie des signaux électriques anormaux au coeur.
Cette réaction est sans danger.
Si vous ressentez des palpitations, changez simplement de position, elles disparaîtront.

  Lire aussi :

Garder son coeur en forme


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer