Comment perdre du ventre rapidement ? (Ménopause)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Mais pourquoi prend-on du ventre à la ménopause ?

Est-ce vraiment inévitable ?

Dans les faits, 50% des femmes assistent à une prise de poids parfois considérable lorsque la ménopause s’annonce.

Le bouleversement des hormones et notamment de celles du stockage en est le principal responsable.

Mais en adaptant des mesures spécifiques, il est possible de contrecarrer ce méfait pour perdre un ventre indésirable.

En se basant sur l’indice glycémique des aliments, en ne stimulant pas la réponse insulinique et en changeant sa façon de s’alimenter, on peut parvenir à des résultats positifs assez rapidement.

Maigrir n’est pas que régime et exercices.

Il faut d’abord savoir quels aliments sélectionner, quels exercices vous devez pratiquer et comment instaurer un régime efficace sans vous affamer.


L’impact de la ménopause sur le poids


De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’un ventre proéminent, à commencer par la ménopause qui est la cause la plus fréquente.

Même si vous n’êtes qu’en pré-ménopause, la tendance à prendre du ventre s’affirme également car les ovaires produisent moins d’estrogènes.

Le taux d’estrogènes ne s’effondre pas totalement car les glandes surrénales et les cellules adipeuses continuent à en produire.

Contrairement aux idées reçues, la stimulation des estrogènes durant cette période n’est pas souhaitable car cette production est directement liée à l’obésité post-ménopause tout en augmentant significativement le risque de cancer du sein.

La réduction de la production d’hormones après la ménopause affecte également l’énergie, ce qui conduit une quantité moindre de calories brûlées.

Enfin, les changements hormonaux affectent aussi la façon dont la graisse est stockée.

Après la ménopause, l’organisme met en réserve une plus grande proportion de graisses au niveau de la taille.


Peut-on perdre du ventre après la ménopause ?


Ne soyez pas pessimiste même si ces changements hormonaux sont à l’origine d’une prise de poids.

Il est possible de perdre du ventre en vous attaquant à des points que vous pouvez encore contrôler.

Bien sûr, la première chose à modifier est votre régime alimentaire.

Et dans ce cas, ce qui est le plus efficace est de vous axer vers un régime à faible indice glycémique.

L’indice glycémique est une bonne façon de savoir de quelle façon un aliment impacte votre glycémie.

Et en vous focalisant sur des aliments à faible indice glycémique, vous parvenez à contrôler votre taux de glycémie, ce qui en même temps réduit votre taux d’insuline.

L’insuline a un rôle majeur ici car elle est un nutriment qui contribue au stockage des graisses.

Lorsque son taux est trop élevé, votre organisme fait des réserves.

Lorsque son taux est maîtrisé, il parvient à brûler les graisses.

comment perdre du ventre femme


Que manger pour perdre du ventre à la ménopause ?


Vous noterez que lorsque vous cherchez des aliments à fort taux glycémique, ils sont toujours issus des plantes.

Les plantes sont en fait source de glucides et ont le potentiel d’élever votre glycémie rapidement.

Les produits issus des animaux comme le poisson, les oeufs, la volaille, la viande ne sont pas glycémiques car ils ne contiennent quasiment pas de glucides.

L’indice glycémique des fibres est également faible, ce qui ralentit l’absorption des nutriments, et amortit l’impact sur la glycémie.

Vous parviendrez donc à perdre du poids si vous vous concentrez sur des glucides entiers riches en fibres:

  • les légumes feuilles
  • les légumes non féculents
  • les haricots
  • les noix et noisettes
  • l’avocat
  • les baies

Tous ces aliments sont pauvres en glucides tout en étant riches en fibres et peuvent être intégrés à un régime.

Vous pouvez également ajouter des graisses sélectionnées à votre alimentation.

Elles proviennent essentiellement de :

  • l’avocat
  • des noix et graines
  • des poissons sauvages
  • des produits laitiers
  • des viandes bio

Vous pouvez aussi opter pour des huiles saines comme l’huile d’olive, l’huile d’avocat ou l’huile de noix de coco.

aliments à faible indice glycémique


Comment faire pour perdre du ventre ?


Arrivée à la cinquantaine, vous êtes sûrement persuadée qu’un régime pauvre en graisses est la seule façon de perdre du poids.

Mais ajouter des graisses sélectionnées à votre régime est très bénéfique contrairement aux idées reçues.

Le fait d’y inclure certaines graisses mais d’exclure des huiles néfastes comme l’huile de soja ou toutes sortes d’huiles végétales permet de renforcer vos cellules en améliorant le transport des hormones.

De plus, le fait de consommer ces graisses précises augmente significativement la sensation de satiété, ce qui diminue votre appétit.


Perdre du ventre naturellement


Une fois votre régime instauré de façon judicieuse, vous pouvez introduire des accélérateurs de perte de poids.

Vous pouvez envisager le jeûne intermittent qui est une stratégie ponctuelle permettant de diviser votre journée entre une période où vous décidez de vous alimenter et une période où vous stoppez toute alimentation.

Différentes méthodes sont possibles mais il est recommandé de commencer par réduire le nombre d’heures entre les repas de façon à jeûner 12 heures d’affilée.

Un exemple simple est de prendre le petit déjeuner à 7 heures du matin et votre repas à 19 heures.

Lorsque vous aurez pris ce rythme, vous pourrez vous permettre de diminuer l’espacement entre chaque repas, en passant à 10 heures entre chacun puis 8 heures.

Le jeûne intermittent est une méthode simple et sûre qui est réellement efficace pour perdre du ventre.

Une étude publiée en 2016 montre que quatre semaines de jeûne intermittent fait perdre du poids, de la masse corporelle et du ventre.


Les exercices indiqués pour la femme en vue de perdre du ventre


De nombreuses études montrent que les exercices aident réellement à améliorer la sensibilité à l’insuline.

Qu’il s’agisse d’aérobic ou d’exercices de résistance, les bénéfices sont importants.

Ils sont même encore plus efficaces lorsque les deux activités sont combinées.

Organisez des séances de vélo, de tapis de course, un jogging trois fois par semaine pour l’endurance puis intercalez des exercices avec des poids ou des élastiques les jours de relâche.

exercice pour perdre du ventre rapidement femme


Comment savoir si la prise de poids est hormonale ?


Certains signes de votre prise de poids peuvent indiquer que son origine est hormonale.

 

1- Votre alimentation est saine

Vous vous apercevez que ce que vous mangez est sain, que vous choisissez des aliments pauvres en calories mais vous prenez quand même du ventre ou ne parvenez pas à vous en débarrasser.

 

2- Vous êtes très tentée par le sucre

Vous êtes à la recherche d’aliments sucrés de façon incontrôlable, ce qui peut être signe de résistance à l’insuline ou de diabète.

Votre organisme n’étant plus en capacité de gérer les glucides du fait de la résistance à l’insuline de vos cellules, la transformation en énergie s’effectue mal.

 

3- Vous souffrez d’une résistance à la leptine

La résistance à la leptine découle le plus souvent d’une résistance à l’insuline.

La leptine est une hormone très sensible qui, si vous en manquez, vous fait mourir de faim.

En réponse à cette déficience, votre organisme retient les graisses en réserve.

De plus, si le taux de leptine est trop élevé, la production des cellules graisseuses est aussi plus élevée.

Vous accumulez donc énormément de graisse tout en fabriquant beaucoup de leptine.

Lorsque son taux est très élevé, votre organisme ne perçoit plus le signal de satiété.

 

4- Vous avez des sautes d’humeurs

Vous notez que depuis quelques temps, vous vous sentez irritable et souffrez de sautes d’humeur fréquentes.

De la même façon, si vous vous sentez stressée en permanence, vous augmentez votre taux de cortisol (l’hormone du stress), ce qui ordonne à votre organisme de faire des réserves de graisse.

 

5- Vous êtes épuisée et avez du mal à dormir

Vous vous sentez constamment épuisée, du lever au coucher mais lorsque le moment de vous reposer arrive, vous ne parvenez pas à trouver le sommeil.


Comment traiter un ventre hormonal ?


Le « ventre hormonal » est un peu différent, il a tendance à se placer un peu plus bas, à distance du nombril.

Si vous pensez que vous mangez de manière équilibrée mais sentez que vous manquez de calories, n’insistez pas, remontez l’apport calorique.

Améliorez l’apport protéinique, sélectionnez des graisses saines, diminuez les glucides à l’exception des féculents et augmentez l’apport en fibres de façon significative.

Faites évaluer votre taux d’estrogènes de façon à déterminer si vous êtes en pré-ménopause ou ménopause.

Sachez que si l’ovulation mensuelle est perturbée ou inexistante, votre organisme fait des réserves et votre résistance à l’insuline et à la leptine s’accroit.


Comment faire pour perdre du ventre à la ménopause ?


Différents éléments s’imbriquent pour expliquer une prise de poids au moment de la ménopause.

Mais la cause majeure reste le dérèglement hormonal.

Pour cette raison, la seule façon de combattre l’accumulation de la graisse est de maîtriser son alimentation pour modérer la réponse insulinique, sélectionner les aliments consommés et espacer ses repas le plus possible.

Il est difficile de contrer le déficit des hormones sexuelles mais il est possible de prévenir ou pallier à une prise de poids associée.

Il vous faut pour cela remettre en cause votre façon de vous alimenter, laisser une place pour l’exercice physique dans la mesure de vos possibilités et apprendre à vous détendre pour ne pas stocker les graisses par trop de stress.

Lire aussi :

Comment contrer les effets de la ménopause naturellement ?

Je ne maigris pas. Pour quelle raison ?


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer