8 Compléments pour booster ses défenses immunitaires

Ces derniers mois, nous avons tous été pris dans une tourmente virale qui a mis à mal nos certitudes en matière d’immunité.

Il faut néanmoins être conscient que prendre soin de son système immunitaire n’est pas seulement échapper à une seule maladie, comme le Covid19, mais parvenir à lutter contre toutes sortes d’attaques bactériennes et virales.

Nos défenses immunitaires sont notre seule arme pour préserver notre santé.
Mais cette arme est puissante lorsqu’elle est fonctionnelle.

Voici donc les meilleurs suppléments pour donner un coup de fouet à notre immunité et rester en forme en toutes circonstances.


Le sommeil garantit une bonne immunité


La façon la plus efficace de s’assurer d’un système immunitaire performant est d’accorder une importance cruciale à son sommeil.

En effet, il est l’élément majeur d’une bonne immunité en veillant à avoir un taux de sommeil lent profond et paradoxal suffisant pour obtenir une parfaite récupération.

Faites en sorte de vous reposer décemment, éviter les nuits d’insomnie, couchez-vous à heure régulière et ne négligez surtout pas cette étape essentielle de la vie.


Les suppléments indispensables pour booster nos défenses immunitaires


  • Mélatonine et système immunitaire

La mélatonine est une hormone très puissante.

Elle est produite par le cerveau et liée à l’obscurité, elle lance le signal du sommeil.

Elle a également un rôle majeur sur le système immunitaire puisqu’il est bien connu qu’un sommeil régulier entretient une bonne immunité.

Souvenez-vous que si vous dormez suffisamment, vous vous dotez de cellules protectrices qui sont vos défenses de première ligne.
Si vous ne dormez que quatre ou cinq heures même une seule nuit, la densité de ces cellules naturelles diminue de 30 ou 40%.

Quelques études montrent également que la mélatonine peut aider à traiter la grippe et les infections respiratoires.

Le dosage recommandé est de 1 à 5mg 30 minutes à une heure avant le coucher.

 

  • Vitamine D et immunité

Les bénéfices de cette vitamine en matière d’infections sont bien connus.

Pourtant, environ 35 à 40% des adultes ont une carence en vitamine D.

Son rôle est pourtant crucial pour le système immunitaire.

Elle réduit très nettement les maladies respiratoires et tous types d’infections.

Vous trouverez ici un dossier complet sur la vitamine D.

Mais ne faites pas l’impasse sur elle, elle détient un rôle primordial dans la préservation du système immunitaire.

Et si vous ne souhaitez pas prendre un supplément alors accordez-vous une exposition au soleil quotidienne de 10 à 20 minutes de façon à ce que votre organisme fabrique cette hormone naturellement.

Une étude démontre qu’une prise journalière ou hebdomadaire de vitamine D sur des individus déficients divise le risque d’infection respiratoire par deux.

Elle montre également que la vitamine D peut réduire la violence de la réponse immunitaire, qu’elle joue un rôle majeur dans la régénération de la barrière épithéliale et la stimulation des cellules immunitaires.

L’hiver est propice aux carences en vitamine D du fait d’un ensoleillement amoindri.

Envisager donc une supplémentation peut être intéressant en cette période.

Une prise de façon journalière ou hebdomadaire est le plus efficace.
Les doses mensuels sont à proscrire.

Privilégiez la vitamine D3 naturelle, plus assimilable par l’organisme que sa version synthétique.

Le dosage recommandé est de 2000 à 4000UI par jour.
Envisagez un dosage supérieur pour une prise hebdomadaire.

 

  • N-acétyl cystéine

Le n-acétyl-cystéine ou NAC est un excellent précurseur d’un puissant antioxydant produit par le foie que l’on nomme le glutathion.

Son rôle est de fluidifier les mucosités, notamment pour les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (bpco) ou d’infections sévères.

Il est également utilisé pour traiter la toxicité des antidouleurs comme le tylénol lorsque le foie est endommagé.

Le NAC est bien connu pour renforcer les défenses immunitaires, réduire l’inflammation et stopper la réplication virale.

Le dosage recommandé est de 600 à 1500mg par jour en doses divisées.

 

  • Zinc et système immunitaire

Depuis des décennies, le zinc est connu pour combattre les infections bactériennes et virales.

Il est un oligo-élément antioxydant qui renforce les défenses immunitaires et est indispensable au goût et à l’odorat.

La plupart du temps, on retrouve suffisamment de zinc dans l’alimentation – les fruits de mer, les viandes, les abats, les fromages, les fruits à coque, les céréales, les légumes secs et les œufs – mais des études ont démontré qu’un taux accru de zinc dans les cellules réduit la réplication des virus arn.

Son rôle majeur est de stimuler les globules blancs dans la lutte contre l’infection.

Ainsi, le zinc a des bénéfices très intéressants pour préserver de ces virus, comme le rhume ou la grippe, réduisant significativement la durée de la maladie tout en boostant le système immunitaire.

Le dosage recommandé est de 12mg/jour pour l’homme, 10mg/jour pour la femme, 15 à 23mg pour les femmes enceintes, allaitantes et les personnes âgées.

 

  • Vitamine C défenses naturelles

Très certainement la plus populaire dans le monde, la vitamine C est la panacée pour booster les défenses.

Elle joue un rôle majeur de prévention des maladies infectieuses.

Elle est si efficace qu’elle peut par exemple réduire significativement les symptômes d’un rhume de 50% si elle est prise à une dose entre 250mg et 1 gramme.

Elle agit particulièrement lorsque l’organisme est soumis à un stress intense.

Privilégiez la vitamine C liposomale qui procure une meilleure absorption.

Si vous ne souhaitez pas vous supplémenter, il est aussi aisé de consommer des aliments riches en vitamine C comme les poivrons, le brocoli, le kiwi, la papaye, la mangue, l’orange…

 

  • Argent colloidal système immunitaire

Les colloïdes sont des particules infimes en suspension dans de l’eau que l’on dépose sous la langue pour une meilleure absorption.

L’argent colloïdal a des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques.

Il ne faut néanmoins pas en abuser car il peut affecter le microbiote (la flore intestinale).

Efficace pour de nombreuses affections, il est une solution parfois très simple bien qu’il soit constamment controversé.

Si vous avez un doute sur son efficacité, n’hésitez pas à l’essayer. Il est sans danger si utilisé à bon escient et avec modération.

Il est le meilleur allié du système immunitaire en évitant son affaiblissement par des maladies récurrentes.

 

  • Probiotiques et immunité

Protéger sa flore intestinale est aussi assurer ses défenses immunitaires.

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants que l’on trouve dans les intestins.

Evoquer des bactéries peut quelque peu effrayer mais il faut savoir qu’il existe deux catégories, les bénéfiques et les néfastes.

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques pour la santé.

Leur rôle est :

– d’assurer une digestion efficace

– de repousser les bactéries néfastes

– de produire des vitamines

– de soutenir les cellules qui protègent les intestins

– d’aider à l’absorption des médicaments

Ajouter un supplément de probiotiques est donc une façon de prévenir les attaques virales et les dérèglements qui risquent d’affaiblir le système immunitaire.

 

  • Echinacée immunité

L’échinacée est une plante vivace de la famille des Astéracées intéressante dans sa fonction protectrice immunitaire.

Elle présente des vertus antivirale, antibactérienne, antifongique et anti-inflammatoire et est déjà bien connue pour son action sur les infections ORL, les rhume, bronchite et grippe.

Les recherches scientifiques sur cette plante sont encore tâtonnantes mais certaines études montrent sa capacité de prévention des infections respiratoires et une réduction des symptômes lorsqu’une affection est déclarée.

L’université de Nottingham note que :

« Les composants actifs de l’Echinacée renforcent ou stimulent la réponse immunitaire en interagissant avec diverses cellules. Cette réponse immunitaire peut être soit innée (non spécifique), médiation par les macrophages, les leucocytes polymorphonucléaires (neutrophiles), ou adaptative (spécifique), médiation par les lymphocytes. »

A noter que l’échinacée ne doit pas être prise sur des périodes trop longues, 6 à 8 semaines maximum.
Le dosage recommandé est de 800mg à 2 grammes par jour


En résumé


Bien sûr, l’investissement dans ces suppléments n’est pas anodin.

Mais la santé est un bien précieux susceptible de disparaître si le système immunitaire n’est pas suffisamment performant.

Il n’est pas forcément nécessaire d’associer tous ces compléments alimentaires pour en faire une routine de supplémentation.

On peut parfois avoir besoin d’un certain soutien, une certaine vitamine qui apparait indispensable à un moment de sa vie.

Une maladie même bénigne peut aussi engendrer un affaiblissement notable de nos défenses immunitaires.

Il faut alors songer à recharger ses batteries.

Dans tous les cas, il est toujours bon d’avoir sous la main quelques boosters de santé pour tenter d’éviter des maladies plus sérieuses.


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer