10 Solutions Efficaces pour la Perte du Goût et de l’Odorat

Certains articles contiennent des liens affiliés - mention aff, pour Amazon et autres, faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics peut donner lieu à une commission d'affiliation qui aide ce blog à vivre.

Imaginez vous réveiller dans un monde où le parfum de votre café du matin et le plaisir de vos saveurs préférées ont mystérieusement disparu.

La perte soudaine du goût et de l’odorat n’est pas un simple dysfonctionnement mais un puzzle déconcertant qui demande de l’attention.

Dans cette exploration, nous parcourons les liens complexes entre le goût et l’odorat, et investiguons des facteurs tels que l’âge, les maladies, les obstructions et divers éléments liés au mode de vie.

Des ombres des affections médicales aux séquelles du COVID-19, nous disséquons les coupables potentiels.

Mais il ne s’agit pas seulement de démêler le mystère de cette disparition mais trouver des solutions naturelles.
Les suppléments peuvent-ils raviver vos sens ? Et que dire du concept prometteur de la rééducation olfactive ?

Contents


La connexion intime entre l’odorat et le goût


Notre sens du goût, porté par les papilles gustatives de la langue, peut discerner des saveurs basique comme le sucré, le salé, l’acide et l’amer.
Cependant, c’est le sens de l’odorat qui ajoute les subtilités et les nuances au chef-d’œuvre culinaire.

Quand nous savourons un plat, les arômes dégagés par la nourriture stimulent les récepteurs olfactifs dans le nez, travaillant de concert avec nos papilles gustatives pour créer une expérience sensorielle multidimensionnelle.

Imaginez le parfum alléchant d’un café fraîchement infusé ou les notes parfumées des herbes qui s’échappent d’une casserole de soupe qui mijote – c’est le mariage du goût et de l’odorat qui font de ces moments un régal sensoriel.

Cette connexion intime est non seulement un délice pour nos sens, mais aussi un aspect fondamental de la façon dont nous percevons et apprécions les saveurs diverses que le monde de la cuisine a à offrir.

perte du goût


L’Impact de l’âge sur la perception sensorielle


Le goût de la vie, littéralement, subit une métamorphose à mesure que nous vieillissons.
Nos papilles gustatives, autrefois exubérantes et réactives, peuvent subir des changements se manifestant par un dégradation graduelle de notre capacité à percevoir et apprécier les saveurs.

Le sucré et le salé peuvent ne pas résonner aussi vivement, et les subtilités de l’amer et de l’acide peuvent évoluer en une symphonie différente sur notre palais.
Cette danse délicate n’est pas uniquement dictée par le processus de vieillissement ; elle s’entrelace plutôt avec une myriade de facteurs tels que la génétique, le mode de vie et la santé globale.

Simultanément, le parcours olfactif connaît sa propre transformation.
Le réseau complexe de récepteurs olfactifs dans nos voies nasales, responsable de la capture des senteurs diverses qui nous entourent, peut subir des altérations subtiles.
Les fragrances qui évoquaient autrefois des souvenirs vivaces peuvent sembler moins prononcées, entraînant un changement dans la façon dont nous percevons le monde à travers notre nez.

Cependant, il est crucial de noter que le processus de vieillissement ne ternit pas universellement nos expériences sensorielles.
Certains individus peuvent trouver que leur palais et leur nez restent réactifs, tandis que d’autres remarquent des changements plus prononcés.
La génétique et les variations individuelles jouent un rôle significatif dans la façon dont nous traversons cette évolution sensorielle.


Maladies et infections façonnant les expériences sensorielles


Lorsque le corps affronte une maladie ou une infection, il déclenche une cascade de réponses visant à combattre les intrus.
Au centre de cette bataille, nos sens, en particulier le goût et l’odorat, peuvent supporter le contrecoup.
L’interaction dynamique entre les saveurs sucrées, salées, acides et amères peut être étouffée, et les fragrances nuancées qui définissent notre paysage olfactif peuvent s’estomper.

Les infections respiratoires, telles que le rhume ou la grippe, se manifestent souvent par une congestion nasale et une inflammation.
Ces changements physiologiques peuvent obstruer la voie des senteurs pour atteindre les récepteurs olfactifs, entraînant une diminution temporaire de notre capacité à discerner les odeurs.
Parallèlement, le sens du goût peut être compromis car la nature interconnectée du goût et de l’odorat repose fortement sur un passage non obstrué pour une expérience sensorielle immersive.

Certaines infections virales posent un défi unique, modifiant nos perceptions sensorielles de manière inattendue.
Prenez, par exemple, le problème sans précédent posé par le COVID-19, où la perte de l’odorat est apparue comme un symptôme distinctif.
L’impact du virus sur le système olfactif sert d’exemple frappant de la manière dont les infections peuvent cibler sélectivement nos facultés sensorielles.

De plus, les maladies systémiques qui affectent plusieurs organes peuvent influencer indirectement notre capacité à goûter et sentir.
Des affections telles que le diabète, les maladies auto-immunes ou les maladies neurologiques peuvent introduire des changements subtils dans les perceptions sensorielles, créant un ensemble de problèmes allant au-delà des symptômes immédiats de la maladie.




Obstructions et leur impact sur les expériences sensorielles


Les voies nasales et le système olfactif servent de porte d’entrée aux senteurs pour atteindre les délicats récepteurs responsables de notre sens de l’odorat.
Cependant, lorsqu’une obstruction survient, que ce soit en raison de problèmes anatomiques, de facteurs environnementaux ou de problèmes de santé, ce chemin complexe s’encombre, affectant la nature immersive de nos perceptions sensorielles.

Un coupable fréquent est la congestion nasale, souvent associée aux allergies, à la sinusite ou même au rhume.
Lorsque les voies nasales sont congestionnées, le flux d’air portant les senteurs est entravé, limitant notre capacité à sentir pleinement les odeurs nuancées qui accompagnent notre vie quotidienne.
En retour, cette congestion peut contribuer à une perte de sensibilité du goût, car la relation interconnectée entre le goût et l’odorat repose sur un fonctionnement harmonieux de ces entrées sensorielles.

Les anomalies structurelles, telles que la déviation de la cloison nasale ou les polypes nasaux, peuvent également agir comme des perturbateurs silencieux, modifiant le flux d’air et entravant la progression naturelle des senteurs.
Dans ce cas, une intervention chirurgicale ou un traitement médical spécifique peuvent être nécessaires pour restaurer un accès non obstrué aux récepteurs olfactifs.

Les facteurs environnementaux, tels que l’exposition à des polluants ou des irritants, peuvent exacerber l’impact de l’obstruction.
Les particules dans l’air peuvent se déposer dans les voies nasales, émoussant notre capacité à discerner les fragrances et les saveurs.
Les choix de mode de vie, tels que le tabagisme ou l’exposition à la fumée secondaire, peuvent également contribuer à la congestion nasale et compromettre la perception sensorielle.

comment retrouver l'odorat


Influence du traumatisme crânien sur les sens


Les traumatismes crâniens peuvent avoir un impact significatif sur la perception sensorielle, en particulier le goût et l’odorat.

Les effets immédiats peuvent inclure la perte soudaine de ces sens en raison de dommages aux nerfs olfactifs ou aux régions cérébrales.
La gravité et l’emplacement déterminent l’étendue de l’altération, allant d’un émoussement temporaire à des modifications persistantes.

Les conséquences à long terme peuvent impliquer des changements de sensibilité sensorielle ou une perte complète de certaines odeurs.

La récupération nécessite une approche holistique, combinant interventions médicales et rééducation, en particulier la rééducation olfactive.
Les facteurs psychologiques tels que l’anxiété ou le stress post-traumatique influent également sur les perceptions sensorielles, soulignant la nécessité de soins complets intégrant un soutien médical et de la rééducation.


Certaines affections et leur impact sur le goût et l’odorat


Certaines affections influent profondément sur nos sens, en particulier le goût et l’odorat.
Cette vue d’ensemble explore comment les troubles métaboliques, les affections neurologiques et les maladies auto-immunes interagissent avec les voies sensorielles.

  • Troubles métaboliques (par exemple, le Diabète) :
    – Introduction d’altérations dans les perceptions sensorielles.
    – Les fluctuations du taux de sucre dans le sang affecte la sensibilité au goût, et conduit à une perception de douceur ou d’amertume dans les saveurs.
    – Mise en évidence de la nature systémique des expériences sensorielles grâce à la régulation de l’insuline.
  • Affections neurologiques (par exemple, Alzheimer, Parkinson, Sclérose en Plaques) :
    – Façonnement complexe du paysage sensoriel.
    – Le cerveau, centre névralgique du traitement des signaux sensoriels, devient un point focal.
    – Par conséquent, les individus peuvent éprouver des distorsions dans le goût ou l’odorat, allant d’une capacité diminuée à détecter certaines saveurs à la perte complète d’arômes spécifiques.
  • Maladies Auto-Immunes (par exemple, le Syndrome de Sjögren) :
    – Extension de l’influence sur les sens par des attaques du système immunitaire contre ses propres tissus.
    – Impact sur la perception du goût en raison de conditions telles que la sécheresse de la bouche, influant sur les perceptions gustatives.
    – La réponse auto-immune elle-même peut contribuer à une inflammation affectant les voies olfactives.

Comprendre les effets de ces énigmes médicales sur les sens nécessite une approche globale des soins.
Les stratégies de traitement impliquent souvent la gestion de l’affection sous-jacente, ce qui peut à son tour contribuer à la restauration des perceptions sensorielles.
De plus, les interventions nutritionnelles et les modifications du mode de vie peuvent jouer un rôle crucial dans le soutien à la bonne santé sensorielle.




Cancer et impact du traitement sur les sens


Le cancer et ses traitements exercent une influence profonde sur la perception sensorielle, affectant le goût et l’odorat.

Les cellules cancéreuses peuvent directement altérer ces sens, affectant les papilles gustatives et les récepteurs olfactifs.
La nature de cet impact varie en fonction du type et de l’emplacement du cancer.

La chimiothérapie a aussi son influence, provoquant un goût métallique et des fluctuations de la sensibilité des papilles gustatives.
De même, la radiothérapie et la chirurgie, en particulier dans les régions de la tête et du cou, entraînent des transformations du goût et de l’odorat.
Malgré ces problèmes, les individus parviennent à s’adapter, en utilisant des stratégies telles que des ajustements alimentaires et des thérapies aromatiques.


Médication : Bienfaits et effets secondaires sur les perceptions sensorielles


Les médicaments ont un impact sur les perceptions sensorielles, offrant les bienfaits prévus pour traiter les problèmes de santé mais présentant parfois des conséquences non intentionnelles sur le goût et l’odorat.

Bienfaits :

1. Changements positifs dans les expériences sensorielles en ciblant les problèmes de santé sous-jacents.
2. Les médicaments de gestion de la douleur soulagent l’inconfort, améliorant l’appréciation des saveurs et des arômes.
3. Les antibiotiques contribuent à la restauration de la santé, améliorant potentiellement le goût et l’odorat en éliminant des facteurs obstruants.

Effets secondaires :

1. Les antibiotiques peuvent provoquer des altérations du goût, comme un arrière-goût métallique ou amer.
2. La chimiothérapie, essentielle dans le traitement du cancer, entraîne des effets secondaires tels qu’un goût métallique, des aversions alimentaires et des changements de sensibilité olfactive.
3. Les médicaments pour les troubles psychiatriques peuvent entraîner des variations de la perception des saveurs ou de la sensibilité olfactive.

Équilibrer les bienfaits et les effets secondaires des médicaments nécessite des efforts collaboratifs, notamment une communication ouverte, des ajustements médicamenteux et des stratégies de soutien telles que des modifications alimentaires ou des thérapies aromatiques.

j'ai perdu le goût et l'odorat

 


L’influence du tabagisme, des médicaments et des produits chimiques sur les expériences sensorielles


– Tabagisme

Le tabagisme introduit une multitude de composés chimiques dans le corps, impactant à la fois le goût et l’odorat.
L’inhalation de la fumée de tabac non seulement émousse les papilles gustatives, mais inflige également des dommages aux récepteurs olfactifs.
Le résultat est une capacité compromise à discerner pleinement les saveurs et les arômes.
Le tabagisme à long terme peut contribuer à une réduction persistante de la sensibilité au goût et à l’odorat, et dans certains cas, à une perte complète de ces sens.

– Usage de drogues

L’influence des drogues récréatives ou de certains médicaments sur les perceptions sensorielles peut être profonde.
Certaines substances peuvent interférer directement avec les processus de signalisation chimique associés au goût et à l’odorat, entraînant des altérations de la perception des saveurs et des senteurs.
De plus, l’impact de la consommation de drogues sur la santé globale peut contribuer indirectement à des changements dans les expériences sensorielles.

– Exposition aux produits chimiques

L’exposition aux produits chimiques environnementaux, que ce soit sur le lieu de travail ou dans l’environnement quotidien, peut également jouer un rôle dans la formation des perceptions sensorielles.
Certains produits chimiques peuvent avoir des effets neurotoxiques, affectant l’équilibre délicat du goût et de l’odorat.
Les expositions professionnelles à des produits chimiques tels que les solvants, les pesticides ou les polluants industriels sont liées à des changements sensoriels, soulignant la nécessité de la sensibilisation et de mesures de protection dans de tels environnements.

Comprendre l’influence du tabagisme, de la consommation de drogues et de l’exposition aux produits chimiques sur les expériences sensorielles implique de connaître les mécanismes complexes par lesquels ces facteurs exercent leurs effets.
Par exemple, le tabagisme n’altère pas seulement la fonction des papilles gustatives et des récepteurs olfactifs, mais contribue également à la formation de stress oxydatif, impactant davantage la santé globale des systèmes sensoriels.


Diagnostic : Le chemin pour retrouver l’odorat et le goût


Dans la recherche de compréhension de la perte soudaine du goût et de l’odorat, un diagnostic complet sert de première étape cruciale.

Ce processus multifacette implique des entretiens cliniques approfondis, des tests olfactifs, des études d’imagerie, des analyses sanguines et des consultations spécialisées.
Les professionnels de la santé analysent méticuleusement l’historique médical, le mode de vie et les expositions potentielles pour découvrir les causes sous-jacentes.

Le parcours diagnostique est personnalisé, visant à mettre en évidence les facteurs contribuant à la perte sensorielle.

comment récupérer l'odorat et le goût


Complications : Les complexités de la restauration sensorielle


Récupérer le goût et l’odorat après une perte soudaine est marqué par une certaine complexité et des complications.
Elles découlent de causes diverses, d’un diagnostic tardif, d’un impact psychologique, de variations de traitement, de difficultés d’adaptation, de la variabilité individuelle et du potentiel de handicaps chroniques.
Une approche holistique est cruciale, compte tenu de la nature multifacette de la perte sensorielle et de sa récupération.


Covid-19 et perte de l’odorat


La pandémie mondiale a apporté un défi sans précédent : la perte de l’odorat en tant que symptôme distinctif du COVID-19.

  • Symptôme distinctif : L’anosmie, ou perte de l’odorat, est un symptôme distinctif et souvent isolé du Covid-19.
  • Ciblage viral : Le SARS-CoV-2 envahit et endommage les cellules de la cavité nasale, impactant les récepteurs olfactifs et entraînant la perte spécifique de l’odorat.
  • Variabilité de la présentation : L’anosmie liée au Covid-19 varie, allant de la perte totale à une perception diminuée ou déformée des odeurs.
  • Potentiel de récupération : De manière encourageante, de nombreuses personnes retrouvent leur odorat au cours de la récupération de la Covid-19, bien que le calendrier varie.
  • Recherche continue : Des recherches intensives sont en cours pour comprendre les mécanismes, les modèles de récupération et les implications à long terme de l’anosmie liée au Covid-19.
  • Gestion et rééducation : Des mesures de soutien et une rééducation olfactive, comprenant des exercices et des entraînements sensoriels, sont explorées pour aider dans le processus de récupération.




Comment les suppléments aident à retrouver le goût et l’odorat


Dans le parcours de récupération des sens perdus, l’intégration de suppléments se présente comme une avenue prometteuse, offrant une approche complémentaire aux interventions traditionnelles.

  • Vitamine A

La vitamine A, connue pour son rôle dans le maintien de la santé des muqueuses, joue un rôle crucial dans le soutien de l’intégrité des voies nasales et buccales.

Les gouttes nasales de vitamine A ont montré une certaine efficacité sans effets secondaires pour les patients Covid-19 atteints d’anosmie.
Associée à un entraînement olfactif, la vitamine A intra-nasale semble montrer une récupération plus rapide de l’odorat.

Vous pouvez utiliser une pommade nasale à la vitamine A (aff).

  • Vitamine B12

La vitamine B12, essentielle pour la santé neurologique, est liée aux fonctions du goût et de l’odorat.
Les carences en B12 sont associées à des altérations de la perception des saveurs.
Une supplémentation en B12 peut corriger la carence et soutenir les voies complexes impliquées dans les expériences sensorielles (aff).
La dose recommandée est de 2 000 mcg par jour.

  • Vitamine C

Au-delà de ses propriétés renommées pour renforcer le système immunitaire, la vitamine C est essentielle pour maintenir la santé des papilles gustatives.
Une supplémentation en vitamine C peut améliorer les perceptions gustatives et contribuer au plaisir global des saveurs (aff).

  • Zinc

Le zinc est un micronutriment étroitement associé aux perceptions sensorielles, en particulier au goût.
Une supplémentation en zinc peut être bénéfique, surtout pour les personnes présentant une carence, car elle soutient la fonction des papilles gustatives et contribue à maintenir l’équilibre délicat des saveurs (aff).
Optez pour une posologie allant de 30 à 50 mg et prenez-la quotidiennement jusqu’à amélioration.
Ne dépassez pas la dose de 100 mg par jour au risque de créer une carence en cuivre en raison d’une trop grande prise de zinc.

  • Acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3, couramment présents dans les suppléments d’huile de poisson, ont des propriétés anti-inflammatoires.
Puisque l’inflammation peut influencer les fonctions sensorielles, l’incorporation d’un complément d’oméga-3 peut aider à réduire l’inflammation et favoriser un environnement plus sain pour les récepteurs du goût et de l’odorat (aff).
La dose recommandée est de 1000 mg deux fois par jour.

  • Coenzyme Q10 (CoQ10)

La coenzyme Q10, un puissant antioxydant, joue un rôle dans la production d’énergie cellulaire (aff).
Sa supplémentation peut contribuer à la santé cellulaire globale, soutenant les processus complexes impliqués dans la récupération olfactive et gustative.

  • Acide folique

L’acide folique ou vitamine B9 est connu pour participer à la régénération du système olfactif même chez un individu en bonne santé.
Il est essentiel pour la régénération cellulaire, la formation des tissus et contribue à soutenir le système immunitaire.

Notez que l’apport quotidien maximal est de 1000 µg (1 mg) pour un adulte.
Préférez donc un complément de vitamine B9 fournissant en moyenne de 500 à 800 µg (aff).

  • Acide alpha-lipoïque

Si la perte de l’odorat est survenue à la suite d’une infection respiratoire, la supplémentation en acide alpha-lipoïque est fortement recommandée.

L’acide alpha-lipoïque est un acide sulfurique naturellement présent dans les cellules.
Puissant antioxydant, il peut neutraliser tous les types de radicaux libres car il est à la fois hydrosoluble (soluble dans l’eau) et liposoluble (soluble dans les graisses).

La recherche scientifique montre qu’il peut restaurer les sens en inversant les lésions nerveuses, il neutralise les neuropathies.

La dose recommandée est au maximum de 600 mg par jour pour éviter les effets secondaires.
Choisissez la forme R et non la forme S qui ne peut pas être assimilée par le corps, comme ce supplément d’acide alpha-lipoïque (aff).
Si vous êtes diabétique, assurez-vous de surveiller votre glycémie.

  • Probiotiques

La connexion intestin-cerveau est de plus en plus reconnue, et les probiotiques, connus pour favoriser la santé intestinale, peuvent influencer indirectement les perceptions sensorielles (aff).
Un microbiome intestinal sain contribue au bien-être global, impactant potentiellement le réseau complexe impliqué dans le goût et l’odorat.

comment retrouver mon goût et mon odorat


Rééducation olfactive : Entraîner vos sens pour redécouvrir les senteurs


Les chercheurs insistent sur le rôle majeur de la rééducation olfactive.

Les médecins recommandent l’utilisation d’huiles essentielles deux fois par jour pendant trois mois.

Achetez un kit d’entraînement olfactif et commencez par l’utilisation d’huiles essentielles de :

– rose
– eucalyptus
– clou de girofle
– citron

Reniflez l’inhalateur nasal de la première huile essentielle pendant 20 à 30 secondes.
Posez-le et faites une pause d’une minute.
Passez ensuite à la deuxième, en la sentant pendant 20 à 30 secondes, et ainsi de suite pour chaque huile.

Vous faites ce premier cycle deux fois par jour pendant 3 mois sans interruption.

Si à la fin de ce trimestre, les sens ne sont toujours pas restaurés, vous commencez la phase 2 de la rééducation.

Cette fois, vous utilisez ces huiles essentielles :

– lavande
– menthe poivrée
– cannelle
– pamplemousse

Vous commencez ensuite le deuxième cycle de 3 mois pour restaurer les sens.

Vous noterez alors des changements de perception.
Votre cerveau entraîné commence à capturer certains signaux et se reprogramme pour rétablir la connexion sensorielle.

Et si vous souhaitez récupérer vos fonctions à 100%, passez à la phase 3 en utilisant ces huiles essentielles :

– arbre à thé
– bergamote
– romarin
– gardénia

Vous commencerez ainsi un nouveau cycle de 3 mois pour retrouver la netteté de vos perceptions olfactives et de votre goût.

Le traitement peut être long, de trimestre en trimestre, jusqu’à neuf mois, mais si vous êtes persévérant et rigoureux, vous retrouverez vos sens.
Assurez-vous de limiter ou stopper le tabac, et qu’aucun problème sinusien ne vous affecte, car il pourrait être la cause de cette anosmie.
perte de l’odorat.

perte odorat goût


Redécouvrir vos sens


Dans la complexité des liens entre le goût et l’odorat, la perte soudaine de ces sens peut être à la fois déconcertante et décourageante.
Notre exploration a mis en lumière une myriade de facteurs, des changements liés à l’âge et aux maladies aux obstructions et aux influences environnementales, qui peuvent contribuer à ce puzzle sensoriel.

Nous avons également découvert le potentiel des solutions naturelles, les compléments offrant une avenue prometteuse et la rééducation olfactive offrant des étapes tangibles vers la guérison.

Les points à retenir :

  • Connexion intime : Le goût et l’odorat ne sont pas des expériences isolées, mais une danse harmonieuse qui enrichit notre perception du monde.
  • Coupables divers : Divers facteurs, des changements liés à l’âge aux maladies, en passant par les médicaments et les expositions environnementales, peuvent perturber cette délicate symphonie.
  • Approche holistique : La rééducation olfactive et les suppléments soigneusement choisis présentent des avenues holistiques pour la récupération sensorielle.

Encouragement à l’action : Si vous ou quelqu’un que vous connaissez fait face à la perte soudaine du goût et de l’odorat, il est crucial de prendre des mesures proactives.

Considérez ce qui suit :

  • Consulter des professionnels : Cherchez des conseils auprès de professionnels de la santé qui peuvent effectuer des évaluations diagnostiques approfondies et adapter les interventions à votre situation particulière.
  • Explorer la rééducation : La rééducation olfactive, comprenant l’entraînement aux odeurs et des exercices ciblés, est idéale pour raviver les connexions sensorielles.
  • Considérer les compléments : Consultez les professionnels de la santé pour explorer l’utilisation judicieuse de suppléments, en veillant à ce qu’ils correspondent à vos besoins et vos objectifs de santé.

N’oubliez pas que le chemin pour retrouver vos goût et odorat est spécifique pour chaque individu.
La persévérance, la collaboration avec des experts en santé et une approche proactive sont les clés pour déverrouiller ce monde des odeurs et des saveurs qui rendent la vie extraordinaire.


FAQ : Perte soudaine du goût et de l’odorat


Comment retrouver le goût et l’odorat ?

Pour retrouver le goût et l’odorat, il est conseillé de suivre une rééducation olfactive, de consulter des professionnels de la santé et d’explorer des changements de mode de vie.

Combien de temps faut-il pour que le goût et l’odorat reviennent après un rhume ?

Le temps nécessaire pour que le goût et l’odorat reviennent après un rhume peut varier, mais en général, cela se produit au bout de quelques jours à quelques semaines.

Quelles sont les façons de guérir la perte d’odorat ?

Pour guérir la perte d’odorat, il est recommandé de suivre une rééducation olfactive, d’obtenir des conseils personnalisés en matière de supplémentation auprès de professionnels de la santé et d’envisager des changements de style de vie.

Après avoir eu le Covid, à quel moment l’odorat revient-il généralement ?

Après avoir eu le Covid, l’odorat revient généralement au fil du temps, mais la durée peut varier d’une personne à l’autre.

Comment retrouver l’odorat après avoir eu une sinusite ?

Pour retrouver l’odorat après une sinusite, il est important de suivre les conseils des professionnels de la santé, de faire de la rééducation olfactive et de traiter la sinusite sous-jacente.

Quelles sont les méthodes pour redécouvrir le goût des aliments ?

Pour redécouvrir le goût des aliments, la rééducation olfactive, l’utilisation d’huiles essentielles et des conseils diététiques peuvent être bénéfiques.

Pourquoi est-ce que mon odorat a diminué ?

La diminution de l’odorat peut avoir diverses causes, notamment le vieillissement, les maladies, les médicaments, et il est recommandé de consulter des professionnels de la santé pour en déterminer la raison spécifique.

Explorez 78 Remèdes Naturels pour les Affections Courantes


Ressources:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7402711/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12439184/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31950156/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28434127/


Ce blog est sous copyright ©2024 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer