Perte d’Odorat et de Goût Soudaine – 9 Solutions

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Comment retrouver le goût et l’odorat rapidement ?


La perte de goût et d’odorat n’est pas l’apanage du Covid 19, même si environ 30 à 50% des patients sont touchés par ce syndrome.

Elle survient également à la suite d’une blessure traumatique cérébrale.

Quelles sont les causes de l’anosmie ?

Quelles sont ses conséquences sur le quotidien des personnes en souffrant ?

Comment gérer ce problème et quel traitement naturel peut être entrepris pour tenter de récupérer ses facultés olfactives ?

Nous allons essayer d’y répondre dans ce dossier complet.


Qu’est ce que l’anosmie ?


L’anosmie se traduit par une perte totale ou partielle de l’odorat.

Les personnes en souffrant ne parviennent plus à distinguer les odeurs et, par ricochet perdent le goût des aliments.

On parle alors d’anosmie associée à une agueusie, perte du goût et de l’odorat.

Elle est le résultat d’une blessure traumatique cérébrale car le nerf qui contrôle l’odorat, le nerf olfactif, se trouve derrière l’oreille, à proximité de la surface et est ainsi exposé aux éventuels traumatismes.

Les chercheurs pensent que ce symptôme qui apparait également lors d’une infection Covid19 est lié aux cellules nerveuses situées dans la cavité nasale supérieure soumises à une inflammation sévère.

Malheureusement, la plupart des neurologues testent la fonction neurologique globale et omettent le nerf crânien qui contrôle le sens de l’odorat.

En effet, le nerf olfactif n’est pas examiné tant que le patient ne se plaint pas de symptômes évidents.

Mais, trop souvent, on ne lui demande pas s’il souffre d’une perte d’odorat ou de goût et parfois, il ne réalise pas lui-même que ses problèmes sont liés à un évènement traumatique.

Il continue donc de souffrir en silence et le nerf n’est jamais examiné.


Les causes de l’anosmie


En dehors du Covid 19 et des blessures traumatiques, l’anosmie peut également se manifester par :

  • une infection virale
  • une sinusite
  • en raison des effets secondaires d’un médicament
  • en avançant en âge
  • la maladie de Parkinson
  • la maladie d’Alzheimer

Les conséquences de la perte d’odorat


Quelle que soit la cause, les conséquences d’une perte du sens du goût et de l’odorat peuvent être très sérieuses.

Les gens ne s’imaginent pas ce qu’est de vivre sans ces perceptions.

Se lever le matin et sentir l’odeur du café, les odeurs associées aux bons souvenirs ou même les mauvaises odeurs qui nous protègent de certaines substances… le goût, l’odeur et leur perte ont un impact très négatif au niveau émotionnel, de la sécurité et de la santé.

Cette déficience peut énormément affecter la sécurité de la personne qui n’est plus en capacité de repérer des odeurs toxiques comme le gaz ou est dans l’impossibilité de déceler le goût ou l’odeur d’un aliment avarié, etc.

Elle altère également l’appétit ou provoque une augmentation de la consommation de sucre ou de sel.

Elle peut aussi être à l’origine d’une prise ou une perte de poids involontaire et remettre en question l’hygiène de vie de la personne.

Elle peut finalement compliquer les relations personnelles.

Pour certains, cette affection peut mener à la dépression.


Comment savoir si on a perdu le goût et d’odorat ?


Certains tests sont disponibles, des tests d’identification d’odeurs (#aff) qui proposent un certain nombre de fragrances à déterminer.

Il permet d’identifier les pertes de perception pour évaluer les dommages sur le nerf.

Néanmoins, ce syndrome est encore mal défini et de nouvelles recherches doivent être entreprises sur cette blessure sérieuse provoquée par des traumas cérébraux divers, qu’ils soient modérés, moyens ou sévères et par le virus du Covid19.


Comment retrouver le goût et l’odorat après le Covid ?


Comme vous le savez, le coronavirus affecte en premier lieu le sens de l’odorat.

Ce virus attaque les cellules nasales et notamment les neurones olfactifs qui sont les récepteurs d’odeurs.

L’atteinte virale semble cibler également les cellules de soutien de la muqueuse nasale qui sont dotées de récepteurs ACE2 sur lesquels le coronavirus se fixe.

Il s’ensuit une mort de ces cellules et une destruction des neurones olfactifs.

A noter tout de même que la muqueuse olfactive a la capacité de se régénérer parce qu’elle contient en son sein des cellules souches.

Une anosmie persistante sur des mois serait d’ailleurs provoquée par l’atteinte de ces cellules souches à leur tour impactées par le virus.

C’est la raison pour laquelle certaines personnes ne retrouvent pas leur sens du goût et l’odorat pendant de longs mois.

Le second impact de ce virus se traduit par un changement de la perception qui peut conduire à un goût ou une odeur désagréable qui s’impose constamment, syndrome que l’on nomme la dysgueusie (ou paragueusie) pour le goût et parosmie pour l’odeur.

 

Il faut savoir que 90% des personnes affectées se remettront spontanément de ce dysfonctionnement.

Mais pour 10% des patients affectés par le Covid 19, ces symptômes perdurent dans le temps et perturbent fortement leur qualité de vie.

Dans ce cas, il est alors fort probable que l’infection et l’inflammation aient été plus accentuées.

Lorsque l’infection se déclare, il y a destruction des cellules mais parfois, elle parvient même à atteindre les nerfs.

Le résultat est une convalescence plus lente en termes de mois ou même d’années en ce qui concerne le rétablissement des sens.

Il est donc capital de soutenir les cellules nerveuses pour les aider à récupérer tout en réadaptant le cerveau pour qu’il retrouve ces sens altérés.

Certaines études suggèrent que l’inflammation persiste parce que le virus reste logé.

Il est donc possible que ces gens souffrant d’une anosmie au long terme présentent une inflammation chronique qu’ils peuvent eux-mêmes traiter.

Pour certains patients, les sens reviennent lentement mais partiellement.

Il est donc important d’envisager une rééducation progressive pour retrouver 100% de ses capacités.

 

     Retrouver le goût et l’odorat avec les huiles essentielles

Bien sûr, de nombreuses recherches sont en cours mais les chercheurs insistent déjà sur le rôle majeur de la rééducation olfactive.

Les médecins conseillent d’utiliser les huiles essentielles deux fois par jour pendant trois mois.

Leur protocole est d’ores et déjà instauré.

Vous commencez par l’utilisation des huiles essentielles de :

  • rose
  • eucalyptus
  • clou de girofle
  • citron

De manière très constante, vous reniflez le flacon ouvert de la première huile essentielle pendant 20 à 30 secondes.
Vous posez le flacon et vous accordez une pause d’une minute.
Vous enchainez ensuite sur la seconde, en reniflant 20 à 30 secondes et ainsi de suite pour chaque huile.

Vous effectuez ce premier cycle deux fois par jour pendant 3 mois sans discontinuer.

Si au bout de ce trimestre, les sens ne sont toujours pas rétablis, vous entamez la phase 2 de la rééducation.

Cette fois, vous utilisez les huiles essentielles de :

  • menthol
  • thym
  • mandarine
  • jasmin

Vous entamez alors un second cycle de 3 mois pour rétablir les sens.

Vous commencerez alors à noter quelques modifications de perception.

Votre cerveau entraîné retrouvera certains signaux et commencera à se reprogrammer pour rétablir la connexion sensitive.

Et si vous souhaitez récupérer vos fonctions à 100%, procédez à la phase 3 en utilisant les huiles essentielles de :

  • arbre à thé (tea tree)
  • bergamote
  • romarin
  • gardénia (#aff)

Vous entamerez ainsi un nouveau cycle de 3 mois pour retrouver l’acuité de vos perceptions olfactives et votre goût.

Le traitement peut être long, de trimestre en trimestre allant jusqu’à neuf mois, mais si vous êtes persévérant et rigoureux, vous retrouverez vos sens.

Veillez à limiter ou stopper le tabac et assurez-vous qu’aucun problème de sinus ne vous affecte car il pourrait être à l’origine de cette anosmie.

perte odorat goût
                      Retrouver le goût des aliments

Comment retrouver l’odorat ?


Il faut d’abord savoir que pour la plupart des patients atteints du Covid 19, le goût et l’odorat sont restaurés en une à 4 semaines.

Pour traiter ce dysfonctionnement, certains suppléments sont très recommandés :

 

  • Zinc et perte d’odorat

Le zinc est un minéral qui intervient dans plus d’un millier de fonctions de l’organisme.

En fonction de l’âge, du sexe et des éventuels problèmes de santé, les besoins en zinc sont bien différents.

Une déficience en zinc est la cause majeure d’une perte d’odorat et de goût.

En effet, le zinc se lie à une enzyme pour permettre la perception des saveurs.

Il faut savoir que l’organisme ne stocke pas ce minéral mais a des besoins quotidiens qui doivent être comblés par l’alimentation car le rôle du zinc est aussi de soutenir le système immunitaire. Il lutte contre les bactéries et les infections.

Si vous souhaitez vous supplémenter, choisissez un zinc chélaté (#aff).

Pour restaurer vos sens, vous devez opter pour un dosage évoluant entre 30 et 50mg et le prendre tous les jours jusqu’à amélioration.

Ne dépassez pas la dose de 100mg/par jour au risque de créer une carence en cuivre par un apport trop important de zinc.

 

  • Vinaigre de cidre et odorat

Pour faciliter l’absorption du zinc par l’estomac, diluez 1 cuillerée à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et buvez-le avant chaque repas.

 

  • Benfotiamine (vitamine b1)

La benfotiamine ou vitamine B1 vient en aide au nerf olfactif déjà affaibli par une consommation excessive d’alcool, trop de sucre, le diabète et d’autres affections.

Choisissez une benfotiamine liposoluble (#aff) pour que la vitamine pénètre les nerfs plus facilement et commence à les réparer.

Le dosage recommandé est de 100mg par jour.

 

  • Vitamine B12

Il est notoire qu’une carence en vitamine B12 peut être à l’origine de troubles du goût et de l’olfaction.

En effet, elle est impliquée dans la régénération des épithéliums.

Optez pour un supplément à base de méthylcobalamine (#aff) mieux assimilable par l’organisme.

Le dosage recommandé est de 5000 mcg par jour.

 

  • Acide folique

L’acide folique ou vitamine b9 est également très indiqué dans le traitement de l’anosmie.

Elle est connue pour participer à la régénération du système olfactif même chez un individu bien portant.

L’acide folique est essentiel à la régénération cellulaire, à la formation des tissus et participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

A noter que l’apport maximal journalier est de 1 000µg (1mg) pour un adulte.

Privilégiez donc un supplément de vitamine b9 (#aff) apportant en moyenne 400µg (0,4mg)

 

  • Acide alpha lipoïque anosmie

Si la perte d’odorat est survenue à la suite d’une infection respiratoire, il est très indiqué de prendre un supplément d’acide alpha lipoïque.

L’acide alpha lipoïque est un acide soufré naturellement présent dans les cellules.

Puissant antioxydant, il peut neutraliser tout type de radicaux libres car il est à la fois hydrosoluble (soluble dans l’eau) et liposoluble (soluble dans les graisses).

Il peut donc intervenir dans toutes les parties des cellules tout en aidant au renouvellement d’autres antioxydants comme la vitamine E, la vitamine C et le glutathion.

Les recherches scientifiques montrent qu’il peut rétablir les sens en renversant les dommages nerveux, il neutralise les neuropathies.

Le dosage recommandé est de 600mg maximum par jour pour ne pas subir d’effets secondaires.

Privilégiez la forme R et non la S qui n’est pas assimilable par l’organisme, comme ce supplément d’acide alpha lipoïque (#aff)

En cas de diabète, veillez à surveiller votre glycémie.

 

  • Acides gras Omega 3

La prise orale d’acides gras Omega 3 est documentée en matière de traitement de l’anosmie.

Il est établi qu’ils réduisent significativement la réponse inflammatoire et participent à la régénération des neurones olfactifs.

Leur effet neuroprotecteur semble lié à leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydants.

Il faut néanmoins privilégier les Omega 3 à longues chaînes que l’on trouve dans les huiles de poisson (#aff).

Le dosage recommandé est de 1000mg deux fois par jour.

 

  • Vitamine A

Les gouttes nasales à base de vitamine A ont montré une certaine efficacité sans effets secondaires pour les patients atteints d’anosmie du Covid 19.

En effet, il est documenté que la vitamine A améliore la santé et la connectivité des neurones en favorisant la régénération des tissus.

Associé à l’entraînement olfactif, la vitamine A intra-nasale semble montrer une récupération plus rapide de l’odorat.

Vous pouvez utiliser une pommade nasale comme celle-ci (#aff)

 

* Il est important de noter que le cuivre et le zinc fonctionnent ensemble dans l’organisme, de même que d’autres minéraux comme l’iode, le bore, le sélénium.

Il est très recommandé d’équilibrer les apports en mangeant de nombreux fruits de mer comme les moules, les huitres, le crabe, les bulots, les crevettes, etc.


La rééducation olfactive (training olfactif)


Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez procéder à une rééducation olfactive par vous-même, à la maison.

Il est important de noter qu’elle est capitale pour le rétablissement du système olfactif.

L’entraînement quotidien fait partie du protocole de soins médicaux pour une rééducation au long terme.

Ainsi, il ne s’agit pas de négliger cette étape, elle est cruciale pour reprogrammer le cerveau et l’aider à retrouver sa perception normale.

En pratiquant cet entraînement deux fois par jour (matin et soir) pour 4 parfums différents pendant 2 à 3 mois, vous récupèrerez finalement les sensations de goût et odorat à la fois par la régénération cellulaire et par la rééducation du circuit cognitif des odeurs.


Comment retrouver l’odorat et le goût ?


Le zinc est un minéral essentiel pour maintenir les sens du goût et de l’odorat.

Entre autres causes, vous risquez de les perdre lorsque le taux de zinc est trop bas dans l’organisme en raison d’une infection virale, d’un problème digestif ou d’une alimentation déséquilibrée.

Pour retrouver votre perception normale, il est capital de rétablir ce taux de zinc et de l’accumuler pendant quelques temps par le biais d’une supplémentation adaptée tout en procédant une rééducation olfactive pour reprogrammer le cerveau.

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire. Elle pourrait en aider plus d’un.


Foire aux Questions


Comment déterminer si on a perdu l’odorat ?

Il suffit de faire un test simple avec un coton imbibé d’alcool pour déterminer si votre odorat est altéré.
Vous le placez à moins de dix centimètres de votre nez et reniflez.
Si vous ne sentez rien, vous êtes atteint d’anosmie.

Qu’est ce que la cacosmie ?

Il s’agit d’un trouble de l’odorat qui se traduit par une odeur désagréable sentie en permanence.
Elle est souvent liée à une infection des sinus ou dentaire.
Elle ne fait pas partie des symptômes du Covid 19 mais peut parfois se déclarer à l’issue de l’infection.

Pourquoi je sens une odeur bizarre depuis que j’ai été malade ?

Vous avez été victime d’anosmie durant un épisode infectieux, qu’il s’agisse du Covid19 ou d’un simple rhume.
Il faut un temps pour que le cerveau se rééduque et il commet parfois des erreurs au cours de ce nouvel apprentissage.
La rééducation olfactive peut vous aider à rétablir ce dysfonctionnement.

Quel est le traitement de la perte d’odorat ?

Le traitement de l’anosmie est surtout le traitement de sa cause.
S’il s’agit d’une allergie, elle sera traitée comme telle.
En cas de rhinite ou de polypose naso-sinusienne, la cortisone est privilégiée.
Toute affection bactérienne est contrée par un traitement antibiotique.

Ressources:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7402711/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12439184/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31950156/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28434127/


Cet article contient des liens affiliés faisant écho à mes recommandations.
Je participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour reverser des commissions par le biais des liens amazon.fr
Ce processus n’entame en rien mes opinions mais chacun de vos achats aide ce blog à vivre. – Marie


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer