Comment nettoyer la vésicule biliaire naturellement ?

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Je fais partie de ces gens qui souffrent de la vésicule biliaire mais ne veulent pas la retirer.

Elle est sûrement là pour une raison définie, pourquoi donc s’en priver ?

Mais cette seule volonté ne suffit pas à minorer les crises, supporter les douleurs, les indigestions, les brûlures d’estomac.

J’ai longtemps cherché des solutions pour tenter de résoudre ce dysfonctionnement de la vésicule biliaire et moins souffrir.

Ce n’est pas évident mais je vous assure qu’on peut finalement trouver des solutions naturelles pour vivre sans trop de fatigue digestive et de tracas de digestion.

Je partage avec vous mes connaissances acquises au fil des années et ma routine quotidienne pour garder ce petit organe si capricieux… et douloureux !


A quoi sert la vésicule biliaire ?


Le rôle de la vésiculaire biliaire est de stocker la bile que le foie fabrique en continu.

Elle contient entre 40 et 60ml de bile quand le foie en fabrique 500 à 800ml par jour.

La bile s’accumule dans la vésicule entre les repas.

Lorsque nous mangeons, elle se contracte et envoie la bile dans les voies biliaires, le canal cystique et le cholédoque, pour qu’elle s’écoule dans l’intestin grêle.

Ainsi donc, cette bile composée d’eau et de sels biliaires va faciliter la digestion et assimiler les graisses.

Elle a également un effet détoxifiant et permet ainsi l’élimination des substances néfastes pour l’organisme.

vésicule biliaire inflammation
                  ou se situe la vésicule biliaire

Qu’est ce que la lithiase biliaire ?


La lithiase est le terme médical pour désigner les calculs.

Dans le cas de la vésicule, il s’agit de pierres solides, de cailloux, qui se forment en son sein.

La vésicule biliaire est un organe en forme de sac qui se trouve sous le foie.

Les calculs peuvent évoluer de la taille d’un grain à celle d’une balle de golf.

Heureusement, la majorité des calculs ne font pas plus de 2cm.

80% sont dus au cholestérol et 20% sont juste pigmentés.


Qu’est ce que la colique hépatique ?


La colique hépatique est la conséquence de la lithiase biliaire.

Elle se manifeste par des douleurs intenses provoquées par le déplacement d’un calcul dans le canal cystique.

Elle est perceptible par une crispation douloureuse sous les côtes du côté droit augmentée par la respiration et irradiant vers l’épaule droite, l’omoplate et le dos.

La douleur devient très vite constante et peut durer de 30 minutes à plusieurs heures, tant que le calcul n’a pas quitté les voies biliaires.

Elle peut générer des nausées et vomissements et oblige la personne au repos absolu.

La colique biliaire doit faire l’objet d’une consultation médicale rapide.


Douleur vésicule biliaire et stress


Problème de digestion, nausées après repas, digestion difficile, crampe au ventre, douleur abdominale, estomac lourd peuvent être des signes d’inflammation de la vésicule biliaire provoquée par le stress.

En effet, le stress et la tension nerveuse augmentent la sécrétion de bile même sans aucune alimentation.

Pire encore, le stress chronique et l’épuisement qui en découle réduisent significativement cette sécrétion, ce qui entraine un ralentissement de la fonction hépatobiliaire.

Ainsi donc, les symptômes d’inconfort digestif s’aggravent et se manifestent quasiment tous les jours.


Quelles sont les causes des calculs biliaires ?


Le foie fabrique et libère la bile, un liquide verdâtre.

Elle est stockée dans la vésicule qui la concentre.

Ainsi, lorsque vous mangez par exemple un bon cheeseburger bien dégoulinant de fromage, la vésicule s’active, se contracte et la bile s’écoule vers le petit intestin pour aider la digestion.

Entre les repas, la vésicule est détendue et la bile la remplit.

Si votre repas contient trop de cholestérol ou trop de bilirubine, un pigment non soluble dans l’eau de couleur jaune, issu de la dégradation de l’hémoglobine, ou pas assez de sels biliaires, les calculs peuvent se former.

Si, de plus, la vésicule ne se vide pas complètement ou pas assez souvent, les calculs se forment.

douleurs vésicule biliaire
                      Vésicule biliaire paresseuse

Quels sont les facteurs de risque ?


– la génétique : si la vésicule biliaire est une histoire de famille

– le genre : si vous êtes une femme d’environ 40 ans

– le poids : si vous êtes en surcharge pondérale

– l’alimentation : si votre régime alimentaire est riche en graisses mais pauvre en fibres

– l’hygiène de vie : si vous jeûnez trop souvent, si vous perdez du poids trop rapidement, si vous manquez d’activité physique

– les médicaments : si vous prenez la pilule ou suivez une thérapie de remplacement hormonal

– la maladie : si vous souffrez de diabète, d’anémie, de cyrrhose du foie

– si vous êtes enceinte


Comment savoir si on a des calculs biliaires ?


Le symptôme le plus évident est celui de la douleur après un repas trop riche.

Une douleur abdominale localisée à droite du ventre avec irradiation à l’épaule droite ou au dos se manifeste.

Vous pouvez aller jusqu’aux vomissements ou être pris de nausées.

Certaines personnes présentent ces symptômes sans même avoir mangé et plus particulièrement la nuit.

Ceci dit, on peut également noter que nombre de personnes ont des calculs silencieux qui seront trouvés par accident lors d’une radio ou un scanner.

Si les calculs sont asymptomatiques, aucun traitement n’est nécessaire.


Comment sont diagnostiqués les calculs biliaires ?


Votre médecin procède à un examen physique puis vous ordonne un bilan sanguin pour évacuer tout risque d’infection et de blocage.

Puis une radio vous est prescrite pour déterminer si votre vésicule contient des calculs.

La plupart du temps, ces examens sont concluants.

Toutefois, si un doute subsiste, un scanner offrira une vue plus détaillée de la vésicule, du foie et des voies biliaires.

Si l’organe est infecté et montre des signes de blocage, le médecin vous convie à faire un nouvel examen, un scanner HIDA (acide iminodiacétique hépatobiliaire ou scintigraphie hépatobiliaire).

Il permet également de déceler une maladie de la vésicule sans présence de calculs que l’on nomme la cholécystite alithiasique.

Il existe deux autres tests spécialisés : le MRCP (cholangio-IRM) et l’ERCP (cholangiopancréatographie par résonance magnétique – écho-endoscopie) pour parvenir à déceler les petits calculs qui bloquent les voies biliaires.

L’ERCP permet de localiser les calculs mais aussi de les retirer.


Les complications de la lithiase biliaire


Si la vésicule est bloquée par un ou plusieurs calculs, une inflammation se déclare.

La douleur sur le côté droit du ventre est constante et de la fièvre se manifeste.

Si ce blocage n’est pas traité, cela peut conduire à une rupture de la vésicule qui devient alors une urgence médicale.

Si les calculs sortent de la vésicule et bloquent les voies biliaires, les symptômes se traduisent par de la fièvre, une douleur abdominale, des frissons et une jaunisse (décoloration de la peau et du blanc des yeux).

Ils peuvent également provoquer une inflammation du pancréas, autre urgence médicale nécessitant un traitement immédiat pour retirer les calculs.


Comment traiter les calculs biliaires ?


Si vous n’avez aucun symptôme, vous ne devez pas la traiter.

Votre médecin vous gardera sous surveillance et vous prodiguera des conseils de diététique, d’hydratation et certaines attitudes à modifier.

Certains petits calculs peuvent être évacués naturellement.

 

En revanche, si les calculs sont symptomatiques et vous rendent malade, votre médecin vous proposera diverses options :

– la cholécystectomie laparoscopique qui est l’intervention chirurgicale la plus commune durant laquelle la vésicule est retirée via laparoscope.

– la cholécystectomie qui est une intervention directe, nécessitant une incision du ventre pour retirer la vésicule.

Si les calculs se sont logés dans les voies biliaires, le chirurgien peut utiliser l’ERCP pour aller les chercher et les retirer.

 

Un traitement conventionnel est généralement proposé si les risques chirurgicaux sont trop élevés.

Le médecin prescrit alors une pilule pour dissoudre les calculs faits de cholestérol (ursodiol) à prendre sur le long terme sans garantie de résultat.

 

Il peut également proposer un retrait percutané des calculs, un tube est inséré dans la vésicule pour drainer la bile bloquée par les calculs.


Comment éviter les calculs biliaires ?


La prévention des calculs de la vésicule biliaire passe tout d’abord par l’alimentation puis par l’activité physique pour maintenir un poids de forme.

Vous devez impérativement éviter la friture, les aliments transformés comme les cookies, les gâteaux, le lait entier, certains fromages, le beurre, la crème glacée, la viande trop grasse.

Vous devez privilégier les aliments contenant beaucoup de fibres comme les fruits, les graines, les légumes.

Vous devez réduire le sucre raffiné et introduire plus de graisses saines comme l’huile d’olive ou l’huile de poisson pour aider votre vésicule à se contracter et se vider régulièrement.


Les brûlures d’estomac la nuit peuvent être des calculs biliaires


La douleur générée par la vésicule biliaire est souvent confondue avec le reflux acide et les brûlures d’estomac car les sensations sont similaires.

Si les brûlures d’estomac vous réveillent la nuit ou vous frappent après un repas trop riche, le problème n’est peut-être pas le reflux gastro-oesophagien mais la manifestation des calculs biliaires.

Vous ressentez alors un inconfort modéré pendant une quinzaine de minutes ou une douleur plus intense qui peut durer des heures.

Si un calcul est logé dans les voies biliaires et bloque le passage de la bile, vous ressentez une douleur très intense à proximité de l’estomac sur le côté droit de l’abdomen.

Les médicaments anti-acides ne procurent alors aucun soulagement.

Prenez en considération ces signes et réalisez que vous souffrez peut-être de la vésicule biliaire pour consulter un médecin rapidement.


Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire


Vous trouverez de nombreux sites faisant l’apologie d’une méthode détox qui permettrait d’évacuer les calculs de la vésicule biliaire par voie naturelle.

Il existe plusieurs méthodes recommandées.

Une consommation accrue de pommes ou de jus de pomme dans les jours qui précèdent le nettoyage est préconisée de façon à liquéfier la bile.

Puis, la méthode propose de boire un mélange de sels d’Epsom et d’eau à intervalles réguliers avant d’ingérer la moitié d’un verre d’huile d’olive mélangée à du jus de pamplemousse.

Le but est ensuite de s’allonger et tenter de dormir normalement puis au réveil, évacuer naturellement les déchets et calculs logés dans le système digestif.

C’est donc dans cet effet de diarrhée et dans les selles rapidement expulsées que cette technique trouve sa raison d’être.

Vous êtes censé retrouver dans les toilettes des tout petits calculs verts qui en fait ne sont pas des calculs mais des débris qui étaient agglomérés dans le foie.

En pratiquant plusieurs fois cette technique, vous vous apercevrez que ces débris sont de moins en moins nombreux et ressentirez un regain d’énergie.

 

Cette méthode pourtant tentante pour les gens souffrant de la vésicule biliaire est controversée.

Jugée miraculeuse par certains, elle peut également s’avérer très pénible pour d’autres.

En dehors du risque d’allergie au sel d’epsom, il n’est pas aisé d’ingérer un corps gras pur comme de l’huile d’olive pour quelqu’un qui se sent nauséeux dès que l’alimentation est trop riche.

Elle peut donc être bénéfique pour les uns mais dangereuse pour d’autres.

Dans tous les cas, cette « cure » est très épuisante et nécessite deux ou trois jours d’inactivité pour récupérer sans garantie de résultat.


Ne pas traiter les calculs biliaires peut être dangereux


Si les calculs ne sont pas traités, ils peuvent provoquer une infection pouvant déclencher une cholécystite aiguë.

Si l’organisme parvient à contrôler l’infection, la personne parvient à guérir par elle-même.

Mais bien souvent, elle n’y parvient pas et doit suivre un traitement approprié et assurer une hydratation adéquate.

Si l’infection submerge les défenses de l’organisme, il est possible que la vésicule se gangrène avant de se perforer, répandant ainsi l’infection dans l’abdomen (péritonite biliaire).

Il s’agit là d’une urgence absolue nécessitant une intervention chirurgicale très invasive.


Banane et calcul biliaire


Une alimentation riche en fibres et en graisses non saturées est préconisée pour ne pas souffrir de la vésicule et éviter les calculs.

Il faut savoir qu’une banane moyenne contient 3 grammes de fibres soit environ 12% du taux quotidien recommandé.

Il est démontré qu’un apport constant en fibres réduit le risque de développer des calculs biliaires.


Citron et calculs biliaires


Le citron est bien connu pour ses propriétés détoxifiantes et purifiantes.

Dans le cas de la vésicule, le citron a une action directe sur la production de bile tout en la liquéfiant.

Il aide de surcroit à dissoudre les calculs présents lorsqu’ils ne sont pas trop conséquents.

Pour bénéficier de tous ses bienfaits, vous pouvez simplement boire de l’eau citronnée (citron bio) tous les jours.


Bicarbonate de soude calcul biliaire


Le bicarbonate de soude a de multiples vertus dans de nombreux domaines.

Pour la santé, il est souvent utilisé pour lutter contre les douleurs d’estomac et les crampes.

Son action sur la vésicule biliaire consiste à réguler l’acidité sanguine tout en maîtrisant le taux de cholestérol à l’origine même de la formation des calculs.

Pour un usage simple, diluez 1 cuillerée à café de bicarbonate dans un demi verre d’eau et buvez-le au moment du coucher.


Miel et vésicule biliaire


Les calculs biliaires peuvent conduire à une infection de la vésicule.

Le miel est bien connu pour ses propriétés antibactériennes, il viendra donc lutter directement contre l’inflammation et les douleurs.

Mélangez deux cuillerées à café de cannelle de Ceylan et une cuillère à soupe de miel (si possible miel de Manuka (#aff) dans une tasse d’eau chaude et buvez-le lentement une fois par jour.


Comment soigner la vésicule biliaire naturellement


Certains suppléments peuvent aider à la digestion, stimuler la production de bile, la fluidifier, lutter contre les calculs et parfois même les éliminer.

Voici les plantes pour vésicule biliaire engorgée les plus recommandées :

 

  • Chardon Marie

Le chardon marie est une plante de la famille des Astéracées bien connue pour ses propriétés dépuratives du foie et de la vésicule biliaire de par son principe actif, la sylimarine.

Il est très indiqué dans le traitement des maladies hépatiques et aide à drainer toute substance toxique susceptible d’engendrer une intoxication.

Très apprécié pour ses vertus antioxydantes, il contribue également à l’élimination des calculs biliaires lorsqu’ils ne sont pas trop volumineux et régule la production de bile en prévention.

A noter que le chardon marie (#aff) a également une action sur la dyspepsie, les douleurs ou lourdeurs d’estomac, les nausées, la constipation.

Il est aussi un allié précieux pour lutter contre l’hypotension chronique.

 

  • Aubier de tilleul

L’aubier est la partie tendre de l’écorce du tilleul.

Il est bien connu pour ses propriétés drainantes particulièrement efficaces sur les reins, les intestins, le foie et la vésicule biliaire.

Ses vertus sont inestimables, il est antioxydant, antispasmodique, analgésique, anti-inflammatoire, diurétique et tonique veineux.

Si on pense qu’il améliore seulement le confort digestif, il ne faut pas omettre le fait qu’il élimine les boues et les cristaux qui forment les lithiases biliaire et rénale.

A noter qu’il faut impérativement utiliser l’aubier de tilleul en ampoule (#aff) à diluer ou en bâtons pour décoction. Les gélules n’ont aucune efficacité.

 

  • Pissenlit

Le pissenlit ou dent de lion est une plante herbacée vivace bien connue pour ses propriétés diurétiques, cholagogues (qui aide la vésicule biliaire à éliminer), cholérétiques (qui stimule le foie).

Son impact sur la sphère digestive est positif et il réduit significativement les ballonnements et la constipation.

Il a également une action directe sur les calculs rénaux et biliaires et contribue à leur élimination.

A noter que le pissenlit (#aff) est formellement contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, obstruction intestinale, ulcère du duodénum et insuffisance rénale.

 

  • Artichaut

L’artichaut contient des polyphénols, ces antioxydants qui aident à neutraliser les radicaux libres.

Il a un effet protecteur sur le foie, stimule la sécrétion de la vésicule et l’aide à éliminer la bile (action cholagogue).

Les feuilles d’artichaut contiennent de la cynarine à laquelle on attribue son action cholérétique (stimulation du foie).

A noter qu’en plus de soulager les troubles digestifs, l’artichaut (#aff) réduit le taux de cholestérol sanguin et soulage le syndrome de l’intestin irritable.

Ne pas utiliser l’artichaut en cas d’obstruction des voies biliaires.

 

  • Radis noir vésicule biliaire

Le radis noir est un légume commun contenant du soufre, du magnésium, du potassium, du calcium, du fer, des sels minéraux et des vitamines.

On l’utilise pour améliorer les fonctions hépatiques et biliaires.

Ce sont ses composés soufrés que l’on nomme glucosinolates qui lui permettent de drainer le foie et la vésicule tout en éliminant les toxines.

A noter qu’il est très bénéfique pour le digestif et lutte efficacement contre la dyspepsie, les ballonnements, le reflux acide, les nausées et l’intestin irritable.

Ne pas utiliser le radis noir (#aff) si vos calculs biliaires sont diagnostiqués.

 

  • Complexe hépatique

Pour un aspect pratique et si aucune plante ne vous est contre-indiquée, vous pouvez directement cibler un complexe hépatique qui réunit les plantes les plus efficaces.

Vous trouverez dans ce complexe détox (#aff) de la poudre de radis noir, de l’extrait de pissenlit, de l’extrait de romarin.

 

  • Formule Detox

Ce complément alimentaire testé par mes soins et constitué de chardon marie, radis noir, cerise, pissenlit, chardon-marie et fenouil a la particularité d’enclencher une détoxification hépatique intense pour éliminer les toxiques de l’organisme.

L’impact de Formule Detox (#aff) sur la vésicule biliaire se traduit par un soutien renforcé à la production d’une bile fluidifiée.


Comment soulager la vésicule biliaire naturellement ?


On ne va pas se mentir, il n’est pas si évident de traiter un problème de vésicule biliaire et d’autant plus lorsqu’elle est encombrée de calculs.

Mais il y a des moyens de soulager les crises, d’espacer les lourdeurs et de minorer les douleurs.

Le tout est de bien maîtriser son régime alimentaire pour ne pas être trahi par un plat trop épicé ou trop riche.

On peut également mettre en place un plan d’attaque en associant des suppléments qui peuvent stimuler la production de bile, la liquéfier et lutter contre la formation de boue qui peut mener aux calculs.

Je ne vais donc pas mentir en écrivant ici que je ne souffre plus de la vésicule biliaire mais j’ai appris à la gérer au fil des années pour qu’elle me dérange le moins possible et qu’elle ne s’enflamme pas.

J’y suis arrivée. Je ne doute pas que vous y parviendrez aussi.

          * A lire : « L’incroyable nettoyage du foie et de la vésicule biliaire » (#aff)


Foire aux Questions


Que veut dire alithiasique ?

On peut souffrir de la vésicule biliaire sans qu’elle soit encombrée de calculs.
On dit alors qu’elle est alithiasique.
Elle génère des douleurs dues à des troubles anatomiques ou fonctionnels mais ne présente aucune obstruction.

Comment enlever la boue dans la vésicule biliaire ?

On nomme boue biliaire ou sludge une bile modifiée qui au lieu de ne contenir que de l’eau et des sels biliaires s’épaissit par la présence de bilirubinate de calcium, de micro-cristaux de cholestérol et de mucine.
Cette « boue » qui se dépose en couche au fond de la vésicule est bien souvent asymptomatique mais peut aussi générer des douleurs et à terme provoquer des calculs.

Coca et calcul biliaire

Il n’est pas recommandé de consommer trop de sodas sucrés ou édulcorés lorsqu’on souffre de la vésicule biliaire.
Cela ne veut pas dire que le Coca par exemple est proscrit mais qu’il est préférable de le consommer avec modération.
En revanche, aucune preuve scientifique n’appuie une interdiction totale des boissons gazeuses.

Lire aussi :

13 méthodes pour nettoyer son foie en profondeur


Cet article contient des liens affiliés faisant écho à mes recommandations.
Je participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour reverser des commissions par le biais des liens amazon.fr
Ce processus n’entame en rien mes opinions mais chacun de vos achats aide ce blog à vivre. – Marie


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer