Crampes nocturnes : les causes et remèdes naturels

Comment soigner les crampes dans les jambes la nuit ?


Vous vous couchez, vous frôlez l’endormissement ou vous endormez profondément quand soudain une crampe au mollet ou au pied vous fait sursauter et vous redresser dans votre lit.

Nous connaissons tous cette douleur si intense qu’elle contracte l’ensemble du corps, nous faisant grimacer, nous raidir et crier misère pendant quelques minutes.

Mais quelles sont les causes de ces crampes nocturnes et quels remèdes naturels peuvent venir à bout de ces monstrueuses contractions ?

Comment éviter la crampe et sa souffrance inutile ? C’est ce que nous allons explorer ensemble.


Qu’est ce qu’une crampe ?


La crampe est une contraction musculaire involontaire qui déclenche une douleur extrêmement intense.

Elle n’apparaît pas sans raison et il faut bien souvent chercher la corrélation menant à cette contraction pour parvenir à la solution de ce problème soudain.

Les crampes surviennent généralement aux pieds et aux mollets.

Les plus fréquentes s’attaquent aux mollets mais lorsque la crampe est liée à un déséquilibre électrolytique, elle se manifeste le plus souvent au pied, contractant ainsi les muscles les plus fins et les plus courts.

La crampe se manifeste de préférence la nuit. C’est son côté le plus vicieux !


Les causes des crampes nocturnes


Lorsqu’on fait des recherches sur les causes potentielles des crampes nocturnes, on s’aperçoit très vite que de nombreuses maladies peuvent les déclencher.

Il faut néanmoins raison garder lorsqu’on sait que dans 95% des cas, elles sont bénignes.

En fait, les causes réelles des crampes sont mal définies scientifiquement et leur origine demeure inconnue à ce jour.

Quelques pistes évoquent certains facteurs déclencheurs :

 

  • Un taux de potassium insuffisant

Le potassium est directement impliqué dans la contraction et la relaxation des muscles.
Si vous en manquez et souffrez donc d’hypokaliémie, vous ressentez une faiblesse musculaire, des myalgies et des crampes.

Une carence en potassium peut s’avérer très dangereuse car elle peut provoquer une arythmie cardiaque.

 

  • Un taux de sodium trop bas

Le sodium est un électrolyte qui peut déclencher des crampes.
Il apparait que cette déficience est souvent provoquée par un manque de sel dans l’alimentation.

La déficience en sodium est la cause la plus fréquente des crampes nocturnes.

 

  • Une carence en magnésium

Après le potassium, le magnésium est le second minéral directement impliqué dans les crampes.
Ces minéraux sont essentiels dans la relaxation du muscle.

Bien souvent, les carences en magnésium et potassium sont provoquées par un manque de légumes verts dans l’alimentation.
Le déséquilibre provient d’une surcharge en sodium qui n’est pas contrebalancée par l’apport en potassium et magnésium issus du régime alimentaire.

 

  • Un taux de calcium trop faible

L’hypocalcémie se traduit généralement par des spasmes musculaires conduisant aux crampes.
La concentration en calcium est très impliquée dans la contraction des fibres musculaires.

Préférez toutefois adapter votre alimentation que vous supplémenter en calcium car son absorption est limitée.
Vous le trouverez facilement dans les produits laitiers, le fromage, les sardines, le tofu, les amandes, les haricots, les épinards…

 

  • Un stress ponctuel

Vos habitudes de vie sont plutôt sédentaire. Un ami vous convie à une randonnée et vous acceptez son invitation.
La randonnée se passe très bien mais vous avez senti qu’elle vous a demandé beaucoup d’efforts.
La nuit suivant cette activité, les crampes se manifestent parce que vous avez trop forcé sur vos muscles.

Ces crampes-là sont tout à fait normales. Elles ne traduisent aucune maladie ou carence.
Elles ne sont que le reflet du stress infligé à vos muscles et disparaîtront en quelques jours.

Elles témoignent surtout du fait que vous manquez sévèrement d’activité.

 

  • Les médicaments qui provoquent des crampes

De nombreuses substances sont susceptibles de vous exposer à des crampes nocturnes et notamment les statines, médicament prescrit pour lutter contre le cholestérol.
Leurs effets secondaires communs sont les douleurs musculaires, aux articulations et les crampes.

De la même façon, certaines substances prescrites pour lutter contre l’ostéoporose ou contre la ménopause (oestrogènes) ainsi que certains anti-inflammatoires, certains histaminiques et certains antibiotiques présentent les mêmes inconvénients.

 

  • Un PH déséquilibré

Si le PH du sang est trop alcalin, les minéraux ne peuvent être amenés aux muscles.
Il y a donc un blocage qui peut même générer de la tétanie ou des tremblements dans les membres.

 

  • Une carence en vitamine E

Le rôle des vitamines E et B1 dans les jambes sans repos semble avéré.

La vitamine E aide au transport de l’oxygène vers les muscles.
Elle joue également un rôle dans le stockage du glycogène, le sucre du muscle.

Pour bénéficier de toutes les vertus de la vitamine E dans la lutte contre les crampes, veillez à éviter la vitamine E synthétique et recherchez un mélange de tocophérols comme celle-ci.

La prise doit être privilégiée sur un estomac vide, 15 minutes avant le repas pour qu’elle soit mieux assimilée.

En revanche, il faut savoir que la crampe n’a aucun lien avec le syndrome des jambes sans repos qui, lui, ne provoque pas de spasmes.

 

  • La sténose lombaire provoque des crampes

On peut souffrir de sténose lombaire et ne pas ressentir de douleur au bas du dos.
Elle se manifeste alors par des crampes intenses.
Pensez à en parler à votre médecin pour écarter cette éventualité.

* Si vous ressentez une crampe persistante, qui ne cède à aucun mouvement et se poursuit y compris dans la journée, veillez à consulter rapidement votre médecin de façon à évacuer toute possibilité de maladie artérielle ou autres.


Qui souffre de crampes ?


Si les causes sont mal connues, on peut néanmoins catégoriser les prédispositions des patients :

  • elles sont plus fréquentes pour les personnes de plus de 50 ans
  • elles affectent les gens qui stressent leurs jambes durant la journée en étant trop statique ou trop assis
  • elles s’attaquent aux muscles endoloris, au dos fragile
masser crampes au mollet
                                     Massage crampe mollet

Le diagnostic des crampes nocturnes


Il peut être intéressant de procéder à quelques examens sanguins et tests de façon à ce que votre médecin puisse identifier leur cause.

Certains facteurs sont à prendre en compte :

– la grossesse

– la déshydratation

– une maladie artérielle

– le diabète

– le tabac


Le traitement des crampes nocturnes


Certaines études mettent en évidence l’importance de la vitamine E, D et du magnésium pour ne plus succomber aux spasmes des crampes.

Bien sûr l’accent est également mis sur une parfaite hydratation journalière.

Il existe également des médicaments destinés au traitement des crampes mais il est préférable de ne les utiliser que sous contrôle médical et lorsque la cause des crampes est liée à une maladie sous-jacente.


Routine de la journée pour éviter les crampes


  •  Au petit matin, avant le travail, tentez de noter quels muscles sont douloureux.
    Les lombaires, les hanches, les genoux, les chevilles ?

    Faites des élongations, des rotations des hanches pendant 3 minutes.
    Vous noterez une différence appréciable tout au long de la journée.
  • Portez une attention toute particulière à vos chaussures et privilégiez un confort absolu.
    N’hésitez pas à adopter une semelle orthopédique pour diminuer sensiblement les douleurs provoquées par un appui inégal.
    Ne laissez trainer aucun problème éventuel de pied et consultez un podologue si nécessaire.
    Ce second point vous évitera bien des douleurs la nuit.

Que faire au coucher pour ne plus souffrir de crampes nocturnes ?


Adoptez avant tout une couverture ou une couette légère qui ne vient pas exercer de pression sur vos jambes.

Veillez à vous hydrater suffisamment avant le sommeil.

Faites quelques mouvements de jambes avant de vous coucher pour une meilleure circulation sanguine.


Les remèdes naturels contre les crampes nocturnes


  • La bombe de froid

Recours d’urgence en cas de crampes nocturnes, le spray froid à l’arnica si prisé des sportifs viendra à bout de la douleur insupportable lorsqu’elle se déclare.

 

  • La quinine

On ne parle pas ici de médicament mais de la version naturelle de la quinine, le quinquina (cinchona officinalis).

Disponible en ligne et en magasin diététique, cette forme montre une redoutable efficacité contre les crampes.

Vous pouvez également envisager de consommer de l’eau tonique (Schweppes) qui contient également de la quinine.

 

  • Le vinaigre de cidre

Le remède certainement le plus simple et polyvalent, vous trouverez tout un dossier consacré au vinaigre de cidre ici.

Vous pouvez diluer 2 cuillerées à soupe dans un verre d’eau et le prendre une heure avant le coucher.

Le vinaigre de cidre va acidifier votre organisme et ainsi l’aider à mieux absorber les minéraux qui soutiennent les muscles tout en améliorant le PH sanguin.

 

  • Les électrolytes

Intégrer les électrolytes (magnésium, potassium, calcium, sodium) à vos boissons tous les jours est bénéfique.

La vie actuelle engendre beaucoup de stress au quotidien qui entraîne une réduction significative des minéraux essentiels.

Lorsque le taux de cortisol augmente dans l’organisme, il les réduit fortement et les crampes apparaissent.

Vous pouvez désormais trouver des électrolytes en poudre pour une prise plus pratique.


En résumé


Les crampes nocturnes ne sont pas forcément le signe avant-coureur d’une maladie.

Bien au contraire, elles sont la plupart du temps bénignes.

Mais elles révèlent aussi parfois un déséquilibre électrolytique, les effets secondaires inattendus d’un médicament prescrit, un manque cruel d’activité physique ou une déshydratation insoupçonnée.

Identifier la cause est le seul moyen de parvenir à les traiter pour les faire disparaître définitivement.


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer