Comment Faire Baisser la Fièvre -14 Astuces (Naturel)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Lorsqu’on sent la fièvre arriver, la première des choses que l’on cherche à faire est de tenter de soulager la souffrance pour ne plus se sentir aussi misérable.

Mais si vous pensez qu’il s’agit là de la meilleure solution, gardez à l’esprit que l’organisme se sert de la fièvre pour tuer les bactéries ou les virus.

Même si l’on peut aussi avoir de la fièvre à la suite d’un coup de soleil ou après l’injection d’un vaccin.

Mais lors d’une infection, il faut être prudent et ne pas faire baisser la fièvre rapidement.

En allant trop vite, il est possible que la maladie se prolonge plus que prévu.

Voyons donc comment bien gérer la fièvre et comment la traiter naturellement lorsqu’on ne veut pas l’éliminer trop rapidement.


Qu’est ce que la fièvre ?


La fièvre aide votre organisme à combattre l’infection en stimulant le système immunitaire et en empêchant les virus et bactéries de proliférer et survivre dans un environnement trop chaud.

Le température normale du corps humain est de 37°C bien qu’elle puisse varier quelque peu.

On considère être fiévreux lorsque la température franchit les 38°C, ce qui est assez significatif.

Mais aussi bien l’adulte que l’enfant récupèrent en quelques jours sans aucun problème.

Avant d’évoquer les traitements possibles, voici les signes alarmants à prendre en considération pour les enfants.

Vous devez immédiatement prendre un avis médical si :

  • votre nourrisson de moins de 3 mois atteint une température de 38°C ou plus
  • si un bébé de 3 à 6 mois présente une température de 39°C ou plus
  • lorsque la fièvre d’un enfant dure plus de 5 jours
  • lorsque la santé de votre enfant se dégrade
  • si votre nourrisson de moins de deux mois refuse de s’alimenter
  • si vous notez des mains ou des pieds froids
  • si votre enfant ne cesse de pleurer
  • si vous notez un manque de réaction, un ralentissement après une prise de paracétamol ou d’ibuprofène
  • si la fontanelle est enflée
  • si vous percevez une raideur du cou
  • si vous notez une sensibilité à la lumière
  • si l’enfant fait preuve d’un refus de s’hydrater depuis plus de 8 heures ou des signes de déshydratation
  • s’il présente des convulsions ou de l’épilepsie
  • si sa peau est très pâle, bleutée ou grisâtre
  • s’il présente des difficultés respiratoires, une respiration rapide
  • s’il souffre d’une somnolence persistante, qu’il est difficile à réveiller ou semble ne pas vous reconnaître
  • s’il présente une douleur abdominale intense
  • si un rash, une rougeur soudaine se déclare
  • s’il est pris de vomissements

Comment savoir si on a de la fièvre ?


Lorsque la température corporelle commence à monter, certaines signes traduisent cette réaction organique :

  • la respiration s’accélère
  • les battements cardiaques accélèrent
  • un mal de tête se déclare
  • une perte d’appétit se manifeste
  • une sensation de faiblesse s’impose
  • des frissons vous parcourent
  • des nausées peuvent apparaître

Ce processus est néanmoins important car non seulement il créé un environnement très défavorable pour la prolifération des virus et bactéries qui ne survivent pas à la chaleur mais l’organisme produit aussi une grande quantité de globules blancs pour les envoyer vers le foyer infectieux.

Si vous ne souhaitez pas interrompre l’oeuvre de l’organisme, vous pouvez ne pas traiter la fièvre lorsqu’elle est au-dessous de 38,5 pour un adulte.


La fièvre est-elle dangereuse pour un enfant ?


La fièvre est toujours positive car son rôle est de réveiller le système immunitaire et de l’aider à combattre l’infection.

Elle n’est donc pas dangereuse pour l’enfant.

Elle peut toutefois se compliquer lorsqu’un apport hydrique insuffisant mène à la déshydratation, souvent en cas de diarrhée ou vomissements.

Elle peut parfois s’accompagner de convulsions très impressionnantes qui touchent particulièrement les enfants de 9 mois à 5 ans.

Elles sont toutefois brèves (10 à 15 minutes) et demeurent sans conséquences.

faire tomber la fievre


Une fièvre supérieure à 40°C peut-elle entrainer des dommages cérébraux ?


En fait, seule la fièvre supérieure à 42°C peut entrainer des dommages cérébraux.

Mais une telle situation est très rare et se produit souvent dans un environnement où la température est extrême.

La fièvre provoquée par une infection n’est jamais aussi excessive et ne peut provoquer de tels dommages en fonction de la chaleur générée.


Les thermomètres sont-ils justes ?


Dans tous les cas, ce n’est pas grave s’ils sont approximatifs.

En fait, leur précision est seulement utiles pour les nourrissons de moins de 4 semaines lorsqu’il s’agit de déterminer si la température est supérieure à 38°C.

Au-dessus de cet âge, ce n’est pas le thermomètre qui compte mais l’état général de votre enfant.

température fièvre


Faire baisser la fièvre


     – L’éponge tiède

L’éponge tiède n’est plus recommandée.

En effet, les vaisseaux sanguins se contractent lorsque l’eau est déposée sur la peau.

Ainsi, la chaleur a du mal à se dissiper et certains endroits du corps la retienne en profondeur, ce qui est contre-productif.

 

     – L’hydratation

Vous devez essayer de boire 2 litres d’eau, soit 8 à 10 verres par jour pour prévenir la déshydratation.

Si vous éprouvez des difficultés, envisagez des solutions d’électrolytes (#aff) ou des jus de fruits très dilués.

 

     – Le repos

Le repos est obligatoire durant une période fiévreuse.

Il permet à votre organisme d’être plus performant et renforce le système immunitaire.

Mais veillez à ne pas trop vous couvrir et n’augmentez pas la température de la chambre même si vous avez des frissons.

Autrement, vous ne parviendrez pas à faire baisser la fièvre et risquez même de l’augmenter.

 

     – L’alimentation

Bien que manquant d’appétit, essayer de consommer des aliments très nutritifs car votre organisme a besoin de calories et donc d’énergie pour combattre l’infection.

 

     – Le sommeil

Le manque de sommeil endommage votre système immunitaire tout en augmentant les hormones du stress, ce qui vous rend plus vulnérable aux maladies chroniques.

Prenez donc soin de votre sommeil, évitez de veiller trop tard et accordez-vous un repos d’au moins 7 à 8 heures.


Remède contre la fièvre


Le traitement contre la fièvre pour l’enfant consiste en l’administration de paracétamol enfant ou ibuprofène enfant mais seulement s’il se montre abattu.

Bien sûr, on choisit l’un ou l’autre mais pas les deux.

Vérifiez l’âge recommandé ainsi que les contre-indications mentionnées sur la notice avant d’administrer tout médicament.

Vous pouvez également demander à votre pharmacien de vous délivrer une seringue orale (#aff) pour administrer plus facilement le médicament à votre enfant.

Les adultes, de leur côté, peuvent prendre du paracétamol et de l’ibuprofène pour contrer la fièvre.

A noter tout de même que l’ibuprofène est contre-indiqué en cas d’asthme.

Ces médicaments sont en vente libre en pharmacie mais peuvent également être prescrits par votre médecin.


Faire tomber la fièvre Covid


La fièvre est toujours la réponse immunitaire de l’organisme face à une infection.

Contrairement aux idées reçues, elle est bénéfique mais elle génère beaucoup d’anxiété pour le patient.

Le médecin, lui, s’inquiète davantage des causes sous-jacentes, des virus ou bactéries impliqués.

Le Covid19 a suscité une alerte en ce qui concerne l’Ibuprofène pour le traitement de sa fièvre.

En effet, certaines études ont mis en évidence la possibilité que cette substance puisse aggraver le Covid 19.

Quand est-il judicieux de prendre des antipyrétiques pour faire baisser la fièvre et traiter les symptômes du Covid ?

Si vous pensez avoir contracté cette maladie et ressentez une fièvre croissante, vous pouvez en prendre en privilégiant le paracétamol.

En revanche, si vous sentez une légère fièvre, il est peut-être plus intéressant de ne pas la traiter pour laisser votre organisme lutter contre l’infection.

comment faire tomber la fievre


Fièvre : ce qu’il ne faut pas faire


  • ne pas utiliser de glace
  • ne pas prendre une douche ou un bain froid
  • ne vous jetez pas sur les médicaments, multiplier les prises ne fera pas baisser la fièvre plus vite et peut être dangereux
  • négliger le médecin. Certaines fièvres ne nécessitent pas de traitement mais si elles se prolongent doivent recevoir un avis médical

Astuces naturelles pour baisser la fièvre


     – Le bain

Un bain à peine tiède peut être considéré tout autant pour l’adulte que pour l’enfant.

Vous pouvez asseoir l’enfant dans la baignoire et le baigner dans une eau tiède, à peine moins chaude que sa température corporelle, tout en le laissant se détendre ou en jouant avec lui.

Pour améliorer la réponse immunitaire à une agression virale, vous pouvez également prendre un bain chaud d’une vingtaine de minutes et conclure sur une minute ou deux minutes d’eau froide ou légèrement tiède.

Si vous êtes souffrant, procédez à plusieurs bains de ce type par jour puis couvrez-vous très chaudement et allongez-vous pour dormir et transpirer juste après.

Cette méthode quelque peu archaïque en regard à notre médecine moderne était pratiquée dans les sanatoriums au début du XXième siècle et fut très utilisée lors de l’épidémie de grippe espagnole en 1918.

 

     – Le gant

Placez un gant frais, pas froid, sur le poignet, sous le bras et sur le front.

Cette fraîcheur amenée dans ces trois zones précises va lentement minorer la température corporelle.

 

     – La camomille pour faire baisser la fièvre

Nous savons que l’hydratation est importante durant la fièvre, n’hésitez pas à ajouter des tisanes et privilégiez la camomille.

En effet, cette plante détient des propriétés très intéressantes et notamment celle d’avoir une action fébrifuge (qui fait baisser la fièvre).

Elle peut également être très utile pour combattre une infection puisque la camomille (#aff) a également une action analgésique (contre les douleurs) et sudorifique (elle fait transpirer).

grande camomille fièvre

 

     – L’ail

L’ail a des propriétés antibactériennes.

Il peut donc être judicieux d’en ajouter à votre alimentation ou de vous procurer de l’ail désodorisé (#aff) si vous ne supportez ni le goût ni l’odeur.

 

   – Le thé à la coriandre

Les graines de coriandre contiennent des vitamines et des phytonutriments qui renforcent le système immunitaire.

De plus, du fait de la présence de composés antibiotiques et d’huiles volatiles, la coriandre agit comme un soutien naturel pour combattre une infection virale.

Vous pouvez constituer une tisane en ajoutant une cuillerée à soupe de graines de coriandre (#aff) dans une tasse d’eau.

Portez à ébullition, laissez infuser puis filtrez et ajoutez un peu de miel.

 

      – Le gingembre

Le gingembre détient des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et analgésiques qui aident à gérer les symptômes de la fièvre.

Si vous consommez de la poudre de gingembre (#aff) mélangée à du miel, vous soulagerez votre inconfort.

Vous pouvez aussi composer une tisane en plongeant deux rondelles de gingembre dans une tasse d’eau.

Portez à ébullition et laissez infuser et refroidir.

Consommez deux à trois fois par jour.

fièvre et gingembre

 

     – Le curcuma fait baisser la fièvre

La curcumine contenue dans le curcuma détient des propriétés anti-inflammatoires et antipyrétiques (qui réduisent la fièvre).

Vous pouvez confectionner une tisane au curcuma en diluant une cuillerée à café dans un verre de lait avant de le boire tiède deux fois par jour.

Pour plus de commodité, vous pouvez également utiliser un supplément de curcuma (#aff) qui vous aidera à minorer vos symptômes.

 

     – Le vinaigre de cidre

Bien connu pour aider à perdre du poids, réduire le cholestérol ou la glycémie, le vinaigre de cidre vous aide aussi à combattre la fièvre.

Son acidité naturelle produit un effet rafraîchissant.

Prenez une cuillerée à soupe de vinaigre de cidre mélangée à du miel 3 à 4 fois par jour.

 

     – Vitamine C

Faites le plein de vitamine C, elle joue un rôle crucial dans l’organisme.

Elle renforce le système immunitaire de façon significative.

Vous la trouverez en quantité dans les citrons, les oranges, le pamplemousse, les légumes verts feuillus…

Ajoutez du jus de citron frais à une tisane additionnée de miel vous aidera à réduire les mucosités.

La vitamine C peut également soulager les infections respiratoires.

 

     – Les probiotiques

Les probiotiques sont bien sûr essentiels pour le système digestif mais ils renforcent également le système immunitaire.

Savez-vous que 70% de votre système immunitaire se trouve dans les voies digestives ?

Lorsque vous subissez un épisode fiévreux, votre immunité est compromise.

Les probiotiques (#aff) aident à réduire le risque de certaines maladies infectieuses en renforçant la fonction immunitaire.


Faire baisser la fièvre huile essentielle


Certaines huiles essentielles peuvent vous aider à transpirer.

Il s’agit des huiles de menthe poivrée, de gingembre et de l’écorce de cannelle qui accélèrent la circulation sanguine et provoquent ainsi la transpiration.

La lavande, le thym, le romarin, l’eucalyptus et la sauge peuvent aussi vous soulager.

Versez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans de l’eau fraîche puis humidifiez un linge en coton avec ce mélange.

Appliquez-le ensuite sur le front pour un effet rafraîchissant et relaxant.

Vous pouvez également mélanger quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée à de l’huile de noix de coco et l’appliquez sur la plante de vos pieds, sur le cou et sur le dos pour minorer la fièvre.

meilleur huile essentielle contre la fièvre


Comment faire baisser la fièvre rapidement ?


Il n’est pas toujours recommandé de traiter la fièvre trop rapidement.

Elle est une fonction naturelle de l’organisme pour l’aider à combattre les infections.

Mais si elle vous est particulièrement insupportable ou si vous sentez qu’elle grimpe trop vite, vous pouvez prendre des médicaments antipyrétiques comme le paracétamol pour tenter de la gérer.

Si vous préférez attendre un peu et laissez faire la nature, vous pouvez aussi associer quelques astuces naturelles pour mieux la supporter tout en renforçant votre système immunitaire.

Des remèdes naturels sont aussi à votre disposition et divers moyens de renforcer l’immunité développés ici feront disparaître vos symptômes plus rapidement.

  Lire aussi :

Les remèdes naturels pour soulager les symptômes de la grippe


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer