Démangeaisons – Comment les calmer rapidement ?

Vous vaquez à vos occupations, vous lisez un livre ou écoutez votre musique préférée quand soudain une envie irrépressible de vous gratter s’empare de vous.

Nous connaissons tous cette gêne déclenchée par des démangeaisons.

Mais pourquoi ça gratte ?


Pourquoi se gratte-t-on ?


Chacun de nous ressent des dizaines de démangeaisons chaque jour.

Mais leurs raisons sont très diverses tant il existe différents déclencheurs :

– les réactions allergiques

– la sècheresse de la peau

– certaines maladies

Et puis, il existe également des démangeaisons mystérieuses qui ne trouvent aucune explication.


Les causes majeures des démangeaisons


La toute première cause de démangeaisons intenses est sans aucun doute la piqûre d’insecte.

Lorsqu’un moustique s’en prend à vous, il vous inocule une substance anticoagulante pour liquéfier le sang qu’il veut vous voler.

Et l’allergie que déclenche cette substance engendre rapidement une libération d’histamine qui dilate nos vaisseaux capillaires.

Le flux sanguin augmente pour accélérer la réponse immunitaire de l’organisme.

La piqûre enfle.

Il en est de même pour l’allergie au pollen qui irrite et enflamme les yeux.

L’histamine active également les nerfs à proximité de la piqûre, on commence à se gratter frénétiquement.

démangeaison moustique


Une démangeaison inexpliquée


La sensation ressentie lors d’une démangeaison ne trouve pas d’explication scientifique.

Comme la plupart des études en la matière proviennent d’expériences sur les souris, le mécanisme de la démangeaison demeure énigmatique.

Les chercheurs pensent néanmoins que les signaux sont transmis par des nerfs secondaires liés à la douleur.

Ces nerfs produisent une molécule qui envoie un signal au cerveau par la moelle épinière pour que la sensation de démangeaison devienne perceptible.

Le fait de se gratter à la suite de cet ordre annihile la sensation.

Le soulagement provient donc d’un mécanisme de diversion de cette même sensation.


Se gratter sous la menace


Au fil de l’évolution de l’homme, sa peau est devenue plus sensible au toucher pour lui permettre de se défendre des agressions extérieures.

A tel point qu’aujourd’hui il est prouvé que se gratter est une réponse à un potentiel danger attaquant la peau comme une piqûre, une morsure, une plante vénéneuse.


Les maladies qui déclenchent des démangeaisons


Pour certains, les démangeaisons extrêmes sont dues à une maladie sous-jacente.

La pire certainement est la parasitose illusoire, une maladie psychologique qui fait croire à la personne qu’elle est envahie de mites ou autre insecte grouillant sur et sous la peau les obligeant à se gratter constamment.

De même, les démangeaisons fantômes hantent les gens ayant perdu un membre.
Leur blessure ayant profondément atteint le système nerveux, les signaux sont brouillés et imaginent des sensations irritantes au niveau d’un membre absent.

Les chercheurs s’intéressent également aux gènes concernés par les démangeaisons de façon à trouver des traitements permettant de stopper les sensations trop extrêmes.


Les raisons pour lesquelles la peau peut démanger


En dehors des piqûres de moustique, de nombreux facteurs peuvent déclencher des démangeaisons.

Voici les principaux :

 

  •   la peau sèche

La peau déshydratée est sûrement la cause la plus fréquente des démangeaisons.
Elle ne présente aucun rash mais est rugueuse.
La peau sèche est plus fréquente en hiver et dans les environnements trop secs.

 

  • la dermatite atopique

Il s’agit d’une forme d’eczéma qui se traduit par une peau irritée et sèche.

 

  • la dermatite allergique de contact

Il s’agit d’un rash irritant apparaissant au contact d’un allergène.
Il peut être provoqué par des produits chimiques, des bijoux, des vêtements, un parfum…

 

  • le psoriasis

Le psoriasis est une maladie auto-immune qui provoque des plaques rouges et irritantes sur la peau.

 

  • les médicaments

Certains médicaments peuvent déclencher des démangeaisons en effet secondaire ou peuvent causer une réaction allergique.

 

  • une maladie rénale ou hépatique

Les reins et le foie ont des fonctions d’épuration des toxines de l’organisme.
Lorsque leur fonction est endommagée, ils peuvent engendrer un amoncellement de substances susceptibles de déclencher de graves démangeaisons.

 

  • le diabète

Le diabète provoque une peau sèche menant à des infections irritantes.

 

  • la varicelle ou le zona

Ces deux affections sont provoquées par le même virus d’herpès et déclenchent un rash douloureux et irritant.

 

  • la sclérose en plaque

La sclérose en plaque est un dérèglement nerveux et déclenche des sensations désagréables comme des piqûres, des brûlures et des démangeaisons.


Comment soulager les démangeaisons ?


Que vous souffriez d’urticaire, d’un rash irritant ou d’une allergie, sachez qu’il existe un antihistaminique naturel aussi efficace que les chimiques et dénué d’effets secondaires.

 

  • La quercétine

On trouve la quercétine dans les câpres, les radis, l’aneth, le coriandre, le fenouil, l’oignon rouge et le chou frisé.

Néanmoins si vous souffrez de démangeaisons, il est préférable d’opter pour un supplément de quercétine.

En cas de prurit extrême, il est conseillé d’en prendre à fort dosage, de l’ordre de 1000mg 4 fois par jour (4000mg/jour).

Les ingrédients les plus actifs de la quercétine sont les polyphénols qui détiennent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.


Comment supprimer les démangeaisons ?


  • La vitamine C

La vitamine C contribue à la production de collagène, une protéine nécessaire à la guérison de la peau.
Elle détient également des propriétés antioxydantes qui protège l’épiderme des dommages causés par les radicaux libres.

Si vous souffrez de démangeaisons intenses, testez la vitamine C en application topique.

Procurez-vous de la vitamine C en poudre et diluez-la dans de l’eau à raison de 1 gramme pour 10cc de liquide.

Appliquez cette solution sur la peau.

Si vous ressentez des picotements, diluez encore la solution.
Si vous ne ressentez aucun effet, ajoutez de la vitamine C tout en gardant à l’esprit qu’une dose excessive de vitamine C peut aussi irriter la peau.

 

  • La vitamine A

La vitamine A a la particularité de nourrir la peau et de l’assainir tout en aidant à la production et au renouvellement cellulaire.

Le dosage recommandé est de 2000UI par jour en veillant à ne pas dépasser cette dose pour éviter tout effet secondaire.

Pour éviter tout désagrément, vous pouvez également privilégier les aliments contenant de la vitamine A comme le jaune d’oeuf, les foie et huile de poisson, la crème fraîche, le beurre, les carottes, les piments rouges, les épinards, les abricots, la pastèque.

 

  • La vitamine E

La vitamine E détient des propriétés antioxydantes qui protège l’épiderme des dommages causés par les radicaux libres.

Elle détient également des propriétés anti-inflammatoires qui portent leurs effets sur les démangeaisons.

Le dosage recommandé est de 12mg par jour.

Il est donc préférable d’utiliser un complément de vitamine E liquide pour privilégier une application topique.


Les huiles essentielles contre les démangeaisons


Certaines huiles essentielles peuvent vous venir en aide pour soulager des prurits intenses.

 

  • Huile essentielle de menthe poivrée

L’he de menthe poivrée est un antalgique local qui a des vertus anti-inflammatoires.

Son “effet froid” fait de cette huile un anti-douleur par excellence qui vous permettra d’endormir la zone irritée.

Pensez à diluer cette huile essentielle dans une huile végétale car elle est agressive pour la peau si elle est utilisée pure.

 

  • Huile essentielle de lavande aspic

L’he de lavande aspic est le remède contre les piqûres d’insecte.

Elle est un antalgique cutané qui détient également des propriétés anti-inflammatoires qui calment les irritations tout en aidant à la cicatrisation.

On peut l’utiliser pure sur des surfaces limitées. Au-delà, il est préférable de la diluer dans une huile végétale.

 

  • Huile essentielle de camomille romaine

L’effet relaxant de l’he de camomille romaine peut vous aider dans les démangeaisons urticantes tout en bénéficiant de ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

Une huile essentielle à utiliser avec modération car elle présente un risque pour les personnes épileptiques.

La meilleure solution consiste à mélanger 2ml de Lavande Aspic et 1ml de Camomille Romaine à 100 grammes de talc pour procéder à une application cutanée 3 à 4 fois par jour.


En résumé


Se gratter frénétiquement n’est pas anodin.

Si une démangeaison n’est pas le résultat d’une piqûre d’insecte ou des orties, il est fort probable qu’elle soit liée à la prise d’un médicament irritant ou d’une maladie sous-jacente.

Il existe des solutions pour calmer cette sensation urticante en utilisant des vitamines ciblées qui viendront combler des carences éventuelles à l’origine de ce mal.


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer