Cicatrices d’acné : Traitements et Solutions Naturelles

Les cicatrices d’acné ne sont pas de simples marques.

Elles génèrent un mal être pour ceux qui en sont atteints, elles assassinent la confiance en soi.

Tentons ici d’analyser ce souci en commençant par les causes des cicatrices d’acné, les types et la prévention des cicatrices, les traitements disponibles ainsi que les remèdes naturels que l’on peut appliquer pour les estomper.


La macule cutanée


Les lésions cutanées aussi nommés macules ou pseudo-cicatrices sont des tâches roses ou rouges, plates, qui sont l’étape finale d’une inflammation acnéique.

Lorsque l’inflammation finit par disparaître, une macule se forme et délimite la lésion pendant environ 6 mois.

Lorsque cette dernière disparaît à son tour, elle ne laisse aucune marque, contrairement à la cicatrice.


La pigmentation post-inflammatoire


La pigmentation post inflammatoire est la décoloration de la peau à l’endroit précis où une lésion d’acné est survenue.

Un traitement dermatologique instauré très tôt peut contenir cette pigmentation.

Cette marque blanche peut persister jusqu’à 18 mois et s’accentuer lors de l’exposition au soleil.

Un peeling chimique peut accélérer la disparition de la pigmentation post-inflammatoire.


Les causes des cicatrices d’acné


Pour faire simple, les cicatrices se forment à l’endroit précis d’une blessure de la peau.

Dans le cas de l’acné, la blessure est provoquée par la réponse inflammatoire de l’organisme contre le sébum, les bactéries et les cellules mortes logés dans le follicule sébacé.

Lorsque la peau est endommagée, l’organisme se rue pour réparer et combattre l’infection.

Et lorsque sa tâche est terminée, il laisse une marque, un tissu cicatriciel visible.

Des globules blancs et des molécules inflammatoires peuvent subsister dans la zone d’une lésion d’acné active durant des jours et des mois.

Et pour les gens qui marquent facilement, il en résulte une cicatrice d’acné.

La fréquence de cette cicatrice est quelque peu inexpliquée. Certaines personnes ont plus tendance à rester marquées que d’autres.

Les cicatrices fréquentes sont la conséquence d’un acné nodulo kystique inflammatoire sévère.

Mais des lésions plus superficielles peuvent également laisser une cicatrice.


L’évolution d’une cicatrice


Là aussi, son évolution est mal définie.

Certaines personnes gardent les cicatrices d’acné tout au long de leur vie sans grand changement, pour d’autres la peau semble se remodeler et la cicatrice se fait moins voyante.

La perception des gens est aussi bien différente.
Des cicatrices de plus ou moins la même taille qui navrent l’un peuvent très bien être acceptées par l’autre.
Dans tous les cas, c’est celui qui s’en désespère qui tentera un traitement pour l’estomper ou la faire disparaître.


La prévention des cicatrices


Il est difficile de savoir qui gardera des cicatrices d’acné, quelle sera leur apparence et si elles seront profondes.

Il est également difficile de connaître l’efficacité réelle d’un traitement contre l’acné en ce qui concerne les cicatrices.

L’unique méthode pour prévenir ou limiter leur impact est de traiter l’acné très rapidement et aussi longtemps que nécessaire.

Plus l’inflammation est maîtrisée, plus la prévention des cicatrices est assurée.

Toute personne qui sait pertinemment marquer facilement doit être suivie par un dermatologue.


Les différents types de cicatrices d’acné


En fait, il existe deux types de cicatrices définis par la réponse de la peau à l’inflammation :

– les cicatrices provoquées par l’augmentation de la formation de tissus
– les cicatrices provoquées par la perte de tissus

 

  • Les cicatrices dues à l’augmentation de formation de tissus

On la nomme chéloïde ou cicatrice chéloïdienne ou encore cicatrice hypertrophique.

Le mot hypertrophie signifie une augmentation anormale de volume.

Les cicatrices hypertrophiques et chéloïdiennes sont liées à un excès de collagène et cette surproduction est la réponse de la peau à la blessure.

Cet excès de collagène se dépose en masses fibreuses pour former une cicatrice irrégulière.

La chéloïde typique a un diamètre de 1 à 2mm mais peut parfois atteindre 1cm et plus encore.

Les cicatrices cheloïdiennes s’unissent la plupart du temps et peuvent persister des années.

Néanmoins, leur taille diminue avec le temps.

 

  • Les cicatrices dues à une perte de tissus

Les cicatrices d’acné associées à une perte de tissus sont assez similaires à celles de la varicelle et sont plus communes que les cheloïdes.

     – la cicatrice pic à glace : on la trouve essentiellement sur la joue.
Elle est généralement petite et présente la forme d’une blessure générée par un pic à glace.
Elle peut être superficielle ou profonde et dur ou douce au toucher.
Si la surface est douce, il est possible de l’améliorer en étirant la peau.
Dans le cas contraire, elle ne s’effacera pas.

cicatrice pic à glace traitement naturel

     – la cicatrice fibreuse : elle est souvent assez importante et sa base est ferme au toucher.
A savoir qu’une cicatrice pic à glace peut évoluer en cicatrice fibreuse avec le temps.

     – la cicatrice en pente douce : qu’elle soit superficielle ou profonde, elle est douce au toucher et présente une apparence en pente qui rejoint la peau normale. Elle est généralement petite, souvent circulaire.

     – la macule atrophique : elle est généralement très petite lorsqu’elle se situe sur le visage mais peut dépasser le centimètre lorsqu’elle est sur le corps.
Elle est douce au toucher, présente une apparence froissée et peut être légèrement bleutée du fait des vaisseaux sanguins situés juste au-dessous de la cicatrice.
Avec le temps, elle pâlit et devient quasiment invisible.

     – l’élastolyse du derme : elle apparait essentiellement sur la poitrine et le dos de la personne acnéïque.
Les marques sont petites, pâles, douces, à peine émergentes de la surface de la peau.
La peau présente un aspect ridé, en plaques fripées.
Elles peuvent persister pendant des mois et des années.


Les traitements des cicatrices d’acné


De nombreux traitements sont disponibles par le biais de la chirurgie dermatologique.

Le moyen d’intervention est choisi en fonction de votre type de peau, du prix de la prestation et des résultats espérés.

Il faut tout de même savoir que certains traitements peuvent aggraver la situation si votre peau est trop sensible.

Le choix d’un traitement chirurgical est soumis à divers facteurs:

 

          1- Votre ressenti face aux cicatrices.

Le dermatologue vous demande si ces marques affectent votre psychologie, si vous ne préférez pas vivre avec et attendre qu’elles s’effacent avec le temps.

La décision est ainsi un choix personnel.

 

          2- La sévérité des cicatrices

Les marques que vous présentez sont objectivement disgracieuses et nécessitent un traitement de l’avis même du dermatologue.

 

Le but d’un traitement est de redonner à la peau une apparence acceptable.
La restauration parfaite à l’état de ce qu’elle était avant l’acné est souvent impossible mais le traitement vise à améliorer nettement le rendu.


Les traitements possibles à l’heure actuelle sont :

 

  • L’injection de collagène

Le collagène est une substance que l’on trouve dans l’organisme.
Il est injecté dans la peau pour l’étirer et remplir certaines cicatrices superficielles.
Ce traitement est insuffisant pour les cicatrices en pic de glace et les chéloïdes.
L’efficacité d’un traitement au collagène dure de 3 à 6 mois.
Des injections additionnelles ponctuelles sont nécessaires pour maintenir le résultat.

 

  • La greffe de graisse autologue

La graisse est prélevée sur votre corps, traitée et injectée dans la peau.
Cette méthode dite autologue, c’est-à-dire provenant de votre propre corps, est utilisée pour traiter les contours profonds de l’acné nodulo kystique.
Mais la graisse est réabsorbée au bout de 6 à 18 mois, ce qui implique une nouvelle intervention.

 

  • La dermabrasion

Sous anesthésie locale, une fraise à haute vitesse retire le derme superficiel.
Les cicatrices légères sont totalement effacées, les plus profondes sont significativement réduites.
La dermabrasion n’est pas efficace pour tous les types de cicatrices.
Elle peut rendre les cicatrices en pic de glace encore plus visibles.

Elle est aussi susceptible de créer des tâches de pigmentation sur les peaux plus foncées.

 

  • La microdermabrasion

Cette technique est plus superficielle que la dermabrasion.
A la place d’une fraise à haute vitesse, des cristaux d’oxyde d’aluminium sont propulsés pour retirer le derme.
Une partie infime du derme est affectée pour ne pas créer de nouvelles plaies.

Ce traitement nécessite de multiples interventions et les résultats sont souvent décevants.

 

  • Le traitement laser

Différents lasers peuvent être utilisés pour refaçonner les tissus, réduire les rougeurs autour des lésions d’acné.
Dans certains cas, une seule intervention suffit pour obtenir un résultat permanent.
Néanmoins, une rougeur persistante peut se manifester pendant plusieurs mois après ce traitement.

 

  • La chirurgie

  – Les cicatrices en pic de glace peuvent être traitées par excision de la couche de graisse sous-cutanée. Le trou ainsi créé est refermé par sutures.

  – La subcision est une technique qui consiste à décoller la peau de la cicatrice d’acné avec une micro-aiguille pour qu’un caillot de sang remonte à la surface et prenne la place de la marque.

  – Une greffe de peau peut parfois être nécessaire.


Le traitement des cicatrices chéloïdiennes


Certaines chéloïdes sont traitées par injections de cortisone.

Les rétinoïdes topiques peuvent être directement appliqués sur ce type de cicatrices.


Cicatrices et maquillage


Il existe de nombreux produits de maquillage spécifiques pour le camouflage des cicatrices.

Ils sont efficaces pour masquer tout autant les cicatrices que l’hyper pigmentation, la rosacée, les brûlures ou même les tatouages.

La plupart de ces produits proposent un panel de couleurs pour correspondre parfaitement à votre teint.
Vous mélangez les deux tons pour trouver votre carnation.

Le maquillage de camouflage est fait de pigments naturels et est exempt de parfum et d’huile pour ne pas déclencher d’irritation.
Son fini est naturel et vient couvrir les cicatrices en douceur.

Correcteur de cicatrice


Les remèdes naturels contre les cicatrices


  • Il existe de nombreuses crèmes qui permettent d’effacer graduellement les cicatrices.
    Cicatricure gel est disponible sans prescription.
    Bien sûr, on ne vous promet pas de vous débarrasser définitivement des cicatrices mais elles s’estomperont significativement.

 

  • Une exfoliation journalière et l’application de vitamine E naturelle est une façon efficace et peu chère d’estomper les cicatrices superficielles.

 

  • Le jus de citron est aussi efficace car il contient de l’acide citrique.
    Son action est radicale pour retirer les cellules mortes, améliorer l’élasticité de la peau et aider au renouvellement cellulaire.
    A noter qu’il peut être irritant pour les peaux sensibles.

 

  • L’aloe vera est déjà connu pour ses multiples vertus, il peut aussi aider à estomper les cicatrices.

 

  • Un serum exfoliant The Ordinary à base d’acides aminés permet d’éclaircir les cicatrices sombres.

 

  • La pâte de bois de santal peut aider à réduire les cicatrices de par ses propriétés antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisante.
    Le santal est émollient, astringent et désinfectant.
    Astuce : mélangez une cuillerée à soupe de poudre de santal à de l’eau de rose pour en faire une pâte épaisse.
    Appliquez une fois par jour sur la cicatrice, laissez agir 30 minutes puis rincez à l’eau claire.

En résumé


Les cicatrices d’acné sont dues à la réponse inflammatoire de l’organisme contre les lésions.
La meilleure façon de les prévenir est de traiter l’acné rapidement et aussi longtemps qu’il le faut.
Si malgré tout, des cicatrices apparaissent, de nombreux traitements sont disponibles.
Vous devez en discuter avec votre dermatologue.
Vous pouvez aussi tenter des solutions naturelles pour éliminer ces marques qui vous attristent.

Et vous ? Comment gérez-vous ce problème ?
J’attends vos commentaires.


Acné comment s’en débarrasser naturellement ?


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer