Douleur à la Cheville – 12 Causes les plus Courantes

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Une douleur à la cheville peut avoir de multiples causes et chaque cas est bien différent.

Il existe néanmoins certaines astuces qui permettent de soulager la douleur et retrouver une certaine mobilité.

Et il n’est peut-être pas utile de se ruer sur les médicaments antidouleur pour mettre un terme à une gêne.

Ne mettez pas de côté les potentiels effets secondaires des substances anti-inflammatoires, d’autant plus lorsqu’elles sont prises au long terme.

Voici pourquoi vous trouverez dans cet article les causes les plus courantes des douleurs de cheville et les moyens naturels de combattre la douleur de manière efficace.


Douleur cheville interne


La cause la plus fréquente est sans aucun doute l’entorse par torsion du pied vers l’intérieur, aussi nommée entorse inversion.

Elle touche très souvent les sportifs en ciblant certaines activités comme le basket ball, le football, etc.

Elle se présente telle une déchirure des ligaments qui entourent l’os de la cheville et déclenche la douleur.

Elle est également amplifiée par l’étirement des tendons et des muscles rattachés à l’os qui peuvent même se déchirer au moment de la torsion du pied.

L’entorse inversion représente 90% des cas, elle est la plus fréquente.

entorse cheville


Douleur cheville externe


L’entorse éversion se produit lorsque le pied tourne brutalement vers l’extérieur et force l’articulation.

Elle entraine le plus souvent une fracture de la malléole interne et une douleur plus intérieure que l’entorse inversion.

Si, par chance, la fracture est évitée, ce traumatisme entraîne une entorse de la cheville avec rupture des ligaments de la face interne.

L’éversion est moins fréquente que l’inversion mais est récurrente dans certains sports soumis à réception après un saut.


L’instabilité de la cheville


Quelqu’un qui enchaîne les entorses, qu’elles soient d’inversion ou d’éversion et quelle qu’en soit la cause, fragilise les ligaments et les tendons.

Ainsi, le soutien de la cheville n’est plus assuré, les articulations ne se placent plus normalement et provoquent un glissement du pied et une instabilité chronique.

Le risque de nouvelles entorses est alors accru.

Un frottement entre les articulations apparaît et provoque une intense douleur.


Douleur cheville qui remonte dans le mollet


Une douleur à l’arrière de la cheville peut être liée au tendon d’Achille.

Sa cause la plus fréquente est la tendinite d’Achille, une inflammation du tendon.

Les muscles du mollet sont directement rattachés au talon et un étirement répétitif engendre une douleur du tendon par inflammation.

Dans certains cas, le tendon peut même s’amincir et la tendinite devient chronique.


Arthrose cheville


L’arthrose se développe très souvent après plusieurs blessures à la cheville ou plus communément chez les personnes en surpoids qui exercent une pression importante sur leurs articulations.

Elle est aussi fréquente chez le sportif qui sollicite beaucoup les pieds et les jambes.

Le cartilage de l’articulation s’use prématurément et l’arthrose s’installe.


Douleur cheville sans gonflement ni bleu


Les douleurs déclenchées par des pieds plats sont très fréquentes du fait de la position même des os.

Ils engendrent le plus souvent une sensibilité de la voûte plantaire ou une douleur à l’arrière de l’articulation de la cheville.

Ces douleurs touchent souvent les personnes en surpoids, se manifestant de préférence en cas de station debout prolongée ou pendant la marche.


Gonflement douleur cheville interne


Lorsque vous êtes en station debout sur de longues périodes, lorsque vous avez cumulé les entorses, si votre circulation sanguine n’est pas optimale, vous pouvez souffrir d’une douleur aux chevilles provoquée par l’inflammation des articulations.

Elle engendre généralement un gonflement et la pression exercée déclenche une douleur constante.


Crise de goutte


L’augmentation de l’acide urique dans l’organisme peut déclencher une douleur aiguë de la cheville sans aucun gonflement ou ecchymoses.

Vous pouvez en savoir plus via notre article sur la goutte et ses conséquences.


Une douleur de cheville localisée


  1- La douleur à l’arrière de la cheville

La plupart du temps, cette douleur est plutôt provoquée par le talon que par la cheville et est liée au tendon d’Achille.

Il existe deux types de tendinites d’Achille :

  •   la tendinite non insertionnelle

Dans le cadre de la tendinite non insertionnelle, la douleur est localisée au milieu du tendon d’Achille.

  • la tendinite insertionnelle

Cette tendinite se traduit par une douleur localisée au talon.

 

Dans les deux cas, le traitement proposé est la physiothérapie avec un taux de réussite très aléatoire pour une tendinite insertionnelle.

Le port de talonettes compensées permet de réduire la tension du tendon d’Achille en surélevant le talon.

Des injections de stéroïdes et d’anesthésiques peuvent être envisagées localement en les associant au port de talonnettes.

En dernier recours intervient la chirurgie.

 

  2- L’arthrose de la cheville

La spécificité de l’arthrose est qu’elle provoque des douleurs à la cheville diffuses en fonction des zones affectées qui s’accentuent lorsque le sol est inégal.

Il s’agit plutôt d’une ankylose, l’articulation s’immobilise peu à peu par l’érosion du cartilage.

Les personnes en souffrant se plaignent d’une douleur accrue le matin ou qui réveille la nuit et présentent une articulation très raide.

L’usure du cartilage entraîne l’exposition d’un os rugueux qui finit d’éroder ce qui reste de cartilage.

Ce phénomène provoque des craquements, de la douleur, de l’inflammation et une réduction des mouvements.

Le traitement proposé est généralement des injections et des médicaments anti-inflammatoires.

La chirurgie intervient en dernier recours, souvent pour un remplacement de l’articulation.

 

3- Douleur à l’orteil

Une douleur à l’orteil qui irradie vers le côté extérieur et l’arrière de la cheville en passant par la voûte plantaire ?

Il s’agit d’une dysfonction du tendon tibial postérieur.

Le tendon tibial a pour rôle de soutenir la voûte plantaire et, pour une raison indéfinie, il ne remplit plus cette fonction.

Il s’agit avant tout d’une tendinite qui précède une dégénérescence du tendon par des micro-déchirures.

En règle général, ces symptômes n’affectent qu’un seul pied et touchent souvent les personnes ayant des pieds plats.

Le traitement est essentiellement le port d’une orthèse pour soutenir et soulager la voûte plantaire.

La chirurgie peut être envisagée pour modifier la forme du pied en reconstituant la voûte.

 

4- Douleur petit doigt

Une douleur au niveau du petit doigt irradiant sur le côté extérieur du pied indique que les tendons péroniers qui se trouvent à l’extérieur de la cheville juste derrière l’os sont les responsables.

Elle se déclare souvent après une entorse mais peut aussi se produire lorsque la forme du pied montre un talon qui pointe vers l’intérieur.

La douleur s’accentue en roulant le pied mais est soulagée par une éversion du pied, face plantaire vers l’extérieur.

Le traitement de première intention de cette affection est la physiothérapie dans le but de limiter le glissement des tendons et de renforcer le côté extérieur de la cheville pour stopper les entorses.

Des injections de cortisone et d’anesthésiques peuvent également être envisagées.

La chirurgie intervient en dernier recours lorsque rien n’a marché.

 

5- Douleur cheville jusqu’au genou

Le conflit antérieur est une affection qui se traduit par une douleur à l’avant de la cheville.

Elle est généralement due à une excroissance osseuse ou une cicatrice suite à un traumatisme.

La douleur s’accentue lors de la dorsiflexion, lorsqu’on tend la pointe du pied vers la cheville, et irradie vers le genou.

Elle affecte très fréquemment les sportifs et notamment les footballeurs et touche plus volontiers les femmes.

Le traitement peut être administré via des injections de cortisone et d’anesthésiques autour de l’excroissance mais la préférence se porte souvent sur une chirurgie locale visant à la retirer.

cheville enflée

 


Le traitement des douleurs de cheville


La kinésithérapie peut soulager la douleur par le biais de massages de la cheville tout en détendant les muscles des mollets qui assurent la stabilité.

Si l’instabilité est accentuée, un renforcement des muscles de la cheville est envisagé.

Des orthèses et différentes bandes de maintien sont également disponibles pour soutenir la voûte plantaire.

L’acupuncture peut aussi être une excellente option car elle excelle dans la gestion de la douleur et de l’inflammation en stimulant la circulation sanguine localement.

Elle est particulièrement recommandée si vous souffrez de douleurs chroniques des chevilles.


Orthèse cheville


En fonction de la localisation de votre douleur, vous pouvez choisir une orthèse adaptée pour vous soulager.

Notez tout de même qu’il est plus prudent de consulter un spécialiste pour déterminer votre affection et choisir en conséquence.

 

  • Chevillère entorse

Adopter une chevillère de maintien est un excellent choix pour limiter les tensions chroniques, protéger les tendons et les muscles.

Elle est également très adaptée aux douleurs arthritiques tout en réduisant la flexion plantaire et en protégeant de l’éversion ou inversion de la cheville.

Le modèle de chevillère proposé ici (#aff) est issu d’un tissu respirable très élastique et très fin, ce qui vous permet de la porter sur de longues périodes sans aucun gêne.

 

  • Stabiliser la cheville

Choisir une attelle stabilisatrice est idéal pour immobiliser la cheville et minorer ainsi les douleurs.

La chevillère Thuasne (#aff), stabilisatrice et dotée de renforts latéraux sous forme de strapping de cheville est une option à privilégier.

 

  • Attelle de pied tombant

Porter une attelle pour pied tombant comme celle-ci (#aff) peut vous aider à retrouver une certaine mobilité tout en soulageant vos douleurs.

Cette orthèse est très indiquée si vous recherchez une réelle stabilité de cheville et de pied pour améliorer la mobilité durant vos activités quotidiennes.

 

  • Orthèse pied

Une chevillère de compression comme celle-ci (#aff) peut vous venir en aide si vous souffrez d’arthrose de la cheville.

Fabriquée dans un tissu respirant extrêmement fin, vous pouvez la porter tout au long de la journée sous vos chaussettes.

Conçue pour soulager les douleurs et contrer le gonflement, vous pouvez la porter tout en vaquant à vos activités quotidiennes et même la garder au pied la nuit.

cheville gonflé


Les bandages pour la cheville


  • Entorse cheville bandage

La sangle de cheville (#aff) peut être une excellente option si vous souffrez d’une entorse, une tendinite avec douleur de la malléole interne ou externe, une lésion ligamentaire ou des douleurs d’arthrose.

Conçue dans un matériau respirant très élastique et confortable, elle vous permet de régler vous-même votre chevillère en fonction des douleurs ressenties.

 

  • La chevillère chaussette

La chevillère chaussette (#aff) vous permet de stabiliser le pied tout en profitant d’un matériau fin, aéré et confortable que l’on peut porter tout au long de la journée.

Elle est très indiquée si vous êtes victime d’entorses à répétition pour assurer une prévention constante.


Douleur à la cheville traitement naturel


  • Arnica

L’huile d’arnica (#aff) est très indiquée pour les douleurs de cheville.

Cette plante herbacée vivace a la capacité de réduire l’inflammation à l’origine de la douleur.

Elle aide également à neutraliser le gonflement de la zone.

L’arnica est la plante recommandée en cas d’entorse de la cheville.

 

  • Silicium organique

La silice est bien connue pour son action positive sur la mobilité articulaire.

Elle détient également des propriétés anti-inflammatoires reconnues qui vous aideront à minorer les douleurs.

Proposée sous forme de comprimés ou liquide, je vous conseille un silicium organique liquide (#aff) pour une meilleure absorption.

 

  • Argile Verte

L’argile est un remède naturel très puissant.

Son application sous forme de cataplasme apporte un soulagement immédiat car l’argile a des propriétés anti-inflammatoires.

Aussi efficace qu’une application de glace, le cataplasme d’argile se voit gagnant de par une durée d’action prolongée.

Appliquez une couche d’argile sur votre cheville, recouvrez d’un film plastique et laissez le cataplasme agir pendant 30 minutes minimum et votre douleur s’amoindrira.

 

  • Aloe Vera

L’aloé vera pur (#aff) est très indiqué dans le traitement de nombreuses douleurs.

Dans le cadre d’une atteinte de la cheville, ses effets anti-inflammatoires permettent de réduire très sensiblement les lancinements.

 

  • Curcuma

La curcumine est un traitement de choix pour une cheville douloureuse.

Les effets anti-inflammatoires du curcuma (#aff) sont très puissants, au point qu’il est très indiqué pour soulager les douleurs d’arthrose tout en minorant les raideurs articulaires.

Le curcuma a aussi fait ses preuves dans l’amélioration de la fonction articulaire et dans la prévention d’une évolution défavorable de l’arthrose.

cheville foulée


Douleur cheville huile essentielle


  • Huile de Gaulthérie

L’huile essentielle de gaulthérie est très indiquée pour traiter la douleur d’une entorse ou d’une foulure de la cheville.

Pour bénéficier de ses effets anti-inflammatoire et analgésique uniques, massez la zone affectée de quelques gouttes d’huile de gaultérie diluée dans de l’huile d’arnica pour une efficacité maximale.

 

  • Huile d’hélicryse

L’huile essentielle d’hélicryse italienne détient des propriétés anti-inflammatoire, antihématome, circulatoire et régénérante incontournables pour soulager un traumatisme de la cheville.

Il vous suffit d’appliquer le plus rapidement possible 3 gouttes d’huile d’hélicryse pure sur la zone affectée, application que vous renouvelez 30 minutes plus tard puis 5 fois par jour pendant 48 heures.


Soulager une douleur de cheville


Une douleur lancinante de la cheville peut être très invalidante.

Mais lorsque le mal est localisé, il est possible de la soulager par des moyens naturels tout en portant une attelle ou un bandage adapté.

Le principal ici est de traiter la douleur en douceur tout en évitant tout nouveau risque d’entorse ou toute aggravation des symptômes initiaux.

Soigner une cheville demande patience et résignation ainsi qu’un traitement en profondeur pour la consolider.

Pensez à consulter votre médecin si la douleur persiste un peu trop longtemps


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer