Caillot de Sang Thrombose (Traitement Naturel)

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

On parle beaucoup de thrombose ces derniers mois.

Mais comment se forme un caillot sanguin et quel risque engendre-t-il ?

Lorsque vous êtes immobilisé ne serait-ce que pour une jambe cassée, vous devez acceptez des injections sous-cutanées d’anticoagulant pour éliminer ce risque.

Il peut être important de mieux cerner cette affection pour ne devoir vivre une situation compliquée, si ce n’est périlleuse.


Qu’est ce qu’une thrombose veineuse ?


La thrombose veineuse se produit lorsqu’un caillot sanguin ou thrombus se développe dans une veine profonde ou une artère au niveau des jambes ou de la région pelvienne.

Certains caillots ne provoquent aucune douleur ni aucun symptôme particulier quand d’autres sont très douloureux.

Si le diagnostic est rapide et un traitement est délivré tout aussi rapidement, les caillots ne sont pas menaçants.

Mais certains peuvent être très dangereux et particulièrement ceux qui se forment dans des veines profondes enfouies.

Les caillots affectant des veines superficielles visibles, juste au-dessous de la peau, sont bénins.

Un caillot qui se forme dans une veine profonde est plus susceptible de se détacher pour se propager dans l’organisme.

On parle alors d’un embolus ou embole.

Lorsqu’un embolus se déplace des jambes ou de la région pelvienne et se dirige vers les poumons, on parle alors d’embolie pulmonaire, une affection potentiellement fatale si elle n’est pas prise en charge immédiatement.


Quelles sont les causes de la thrombose veineuse ?


La thrombose veineuse est généralement provoquée par la combinaison d’une ou plusieurs affections sous-jacentes :

  • le ralentissement du flux sanguin dans une veine profonde (il peut être induit par une immobilisation alitée, une opération chirurgicale ou une hospitalisation.)
  • une prédisposition à la formation de caillots sanguins (qui peut être engendrée par des facteurs génétiques ou un cancer.)
  • une irritation ou une inflammation de la paroi interne de la veine (qui peut être potentiellement induite par la pose d’un cathéter ou par des injections intra-veineuses.)

Quels sont les symptômes de la thrombose veineuse ?


Les symptômes d’une thrombose peuvent apparaître soudainement ou de façon plus sournoise.

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, contactez immédiatement votre médecin :

– l’une de vos jambes a soudainement enflé
– une douleur inexplicable ou une étrange sensibilité dans une jambe
– une peau tiède au toucher
– un changement de couleur de peau (bleu, rouge ou très pâle)

 

  • Les symptômes de l’embolie pulmonaire

– une soudaine difficulté respiratoire
– une douleur aigüe dans la poitrine, et particulièrement en inspirant
– une toux sanguinolente
– un malaise soudain
– une sensation angoissante


Facteurs de risque de thrombose


Les facteurs de risque de la thrombose veineuse sont :

  • une opération chirurgicale majeure et récente
  • un cancer et son traitement
  • un traumatisme majeur ou une blessure à la jambe
  • une thrombose ou une embolie pulmonaire déjà vécue
  • une hospitalisation pour toute maladie aigüe
  • une immobilisation récente
  • la grossesse
  • l’usage de la pilule ou la prise d’un traitement hormonal
  • une prédisposition familiale
  • l’obésité

Quel est le traitement de la thrombose veineuse ?


Les caillots comme l’embolie pulmonaire sont traités par des anticoagulants que l’on nomme aussi fluidifiants sanguins.

Ces médicaments empêchent le sang de s’épaissir et coaguler.

Quand l’organisme dissout les caillots, les anticoagulants les empêchent de s’agglomérer pour être plus volumineux tout en prévenant la formation de nouveaux caillots.

Des chaussettes ou bas de compression peuvent être prescrits pour réduire la douleur et le gonflement, les caillots résiduels, etc.

combien de temps dure une thrombose


La prévention des caillots sanguins


Que faire pour prévenir les caillots sanguins ?

  • rester actif
  • ne pas fumer – arrêter de fumer
  • maintenir un poids de forme

A l’hôpital, le risque de caillots sanguins fait l’objet d’une certaine prévention par le biais d’injections de doses modérées d’anticoagulants ou par l’usage de dispositifs de compression médicaux.

Assurez-vous d’évoquer ce risque avec votre médecin avant tout intervention chirurgicale pour en assurer la prévention.

Bougez vos jambes le plus possible et tentez de marcher un peu le plus rapidement possible.

Informez le corps médical de toute douleur anormale à la poitrine ou à la jambe.


Comment prévenir le risque de thrombose naturellement ?


Certains types de caillots peuvent se résoudre naturellement, bien qu’il soit plus prudent de consulter un médecin.

Vous pouvez aussi assurer une prévention de la thrombose par la consommation de ces aliments :

 

  • Oméga 3

Les aliments riches en acides essentiels Omega 3 ont des propriétés spécifiques pour fluidifier le sang tout en prévenant la formation des caillots.

Vous pouvez trouver les Oméga 3 dans les poissons gras comme le maquereau, le saumon, la sardine, le hareng ou par le biais de plantes comme l’huile de graines de lin ou les noix.

 

  • Le chocolat noir

Les chercheurs ont déterminé que la consommation de deux cuillerées à soupe de chocolat noir par jour peut aider à la prévention des caillots sanguins.

Le chocolat noir contient des flavonoïdes qui fluidifient le sang de manière aussi efficace que l’aspirine.

chocolat bienfaits circulation sanguine

 

  • L’ail et le curcuma

Ces épices contiennent des anti-inflammatoires.

Le curcuma contient de la curcumine qui permet de diminuer et contrôler l’inflammation.

Cette inflammation est une des causes majeures de l’artériosclérose ou du durcissement des artères.

La curcumine aide également au contrôle du cholestérol et des triglycérides.

Consommer régulièrement de l’ail peut prévenir les problèmes artériels.

 

  • Grenade et pamplemousse

Ces deux fruits détiennent des propriétés antioxydantes assurant la prévention des dommages artériels.

Ces antioxydants naturels poussent l’organisme à produire de l’oxyde nitrique en abondance pour maintenir un flux sanguin régulier et assurer ainsi la prévention des caillots.

La grenade contient de la pectine qui régule le cholestérol et réduit ainsi les risques d’artériosclérose.

 

  • Cranberry, raisin et cerise

Les cranberries sont riches en potassium et peuvent diminuer le cholestérol LDL en augmentant le cholestérol HDL à l’origine de nombreuses maladies cardiaques.

Le raisin rouge est une excellente source de lutéine, un caroténoïde essentiel dans la lutte contre l’artériosclérose et le risque de rétrécissement de l’aorte.

Les cerises contiennent des fibres qui peuvent être bénéfiques pour contrôler le cholestérol.

 

  • Vitamine K

Consommer des aliments riches en vitamine K un jour puis interrompre sa consommation entraîne une variation importante du taux de prothrombine dans le sang.

Les aliments riches en vitamine K sont les légumes verts feuillus.

 

  • L’aubépine

L’aubépine offre une protection de par les antioxydants qu’elle contient.

Elle peut baisser la tension artérielle et contrôler l’élasticité des vaisseaux sanguins.

Il est conseillé de choisir un supplément sous forme de teinture mère d’Aubépine (#aff) pour un effet optimal.

aubépine et anticoagulant

  • La tomate et la patate douce

On y trouve un très fort taux de lycopène, un caroténoïde antioxydant très impliqué pour lutter contre l’artériosclérose.

La patate douce aide à maintenir une tension artérielle optimale.

Ils contiennent de plus de la bêta-carotène, de l’acide folique, de la vitamine C et du potassium qui contribuent à baisser le taux de cholestérol.

 

  • Ananas et kiwis

La bromelaïne, une enzyme présente dans l’ananas, a la propriété de dissoudre la fibrine, qui est directement responsable de l’agrégation des plaquettes.

Elle détruit également la fibrine présente dans les caillots sanguins en stimulant la production de plasmides.

Elle empêche les plaquettes d’adhérer aux parois des vaisseaux sanguins.

Le kiwi contient des nutriments, des minéraux comme la vitamine C, le potassium, le cuivre et le magnésium qui aident à la prévention des caillots.

Il a également une action anti-inflammatoire.

 

  • Les salicylates

Les salicylates sont des composés qui empêchent la formation des caillots.

On les trouve dans de nombreuses plantes et épices comme le thym, le curcuma, le gingembre, le paprika, la cannelle ou le piment de Cayenne.

Ils sont aussi présents dans certains fruits comme la cranberry, la pomme, la fraise, la myrtille, l’orange, la prune, le raisin.

Ajoutez à cette liste le thé vert, le vin, le jus d’ananas, le vinaigre, le miel.

 

  • Bougez !

Tout ce qui induit des mouvements musculaires est excellent pour la prévention des caillots sanguins.

L’énergie dépensée pour des activités physiques pendant 30 minutes 4 à 5 fois par semaine évolue entre 600 et 1200 calories.

Alors marchez, faites un jogging, nagez, faites de l’aérobic, pratiquez un sport, faites du vélo !

 

  • La déshydratation

Un organisme déshydraté est comme un moteur sans lubrifiant.

Les cellules du sang en viennent à s’agglomérer pour former des caillots.

Si vous êtes traités par anticoagulants, sachez que l’alcool peut interférer avec votre traitement et réduire significativement leur efficacité.

thrombose déshydratation

 

  • La rééducation après immobilisation

Des exercices de prévention des caillots sanguins avant un long voyage ou en post-chirurgie sont une excellente idée.

Commencez par des mouvements circulaires des chevilles dans le sens des aiguilles d’une montre puis à l’inverse.

Poursuivez par des flexions et extensions de l’articulation des orteils, des chevilles, des genoux.

Portez des chaussettes de contention (15 à 30mmhg) (#aff) pour faciliter la circulation sanguine.


Les suppléments indiqués en prévention des thromboses


  • Omega 3

Les personnes ne consommant pas suffisamment d’aliments riches en Oméga 3 doivent envisager la prise d’un supplément de ces acides essentiels.

On les trouve facilement sous forme d’huile de poissons comme celui-ci (#aff).

Le dosage indiqué est de 500mg par jour.

Si vous avez été victime d’un accident ischémique, un infarctus, envisagez la prise de 1000mg par jour (500mg deux fois par jour).

 

  • Acide folique (B9)

Un fort taux d’homocystéine peut être à l’origine de la formation des caillots sanguins.

Une combinaison de 400mcg d’acide folique (#aff), 1,3 milligramme de vitamine B6 (#aff) et 2,4mcg de vitamine B12 (#aff) peut réguler le taux d’homocystéine et prévenir le risque de thrombose.

 

  • Gingko Biloba

Le gingko biloba (aff), cette plante très utilisée en pharmacopée chinoise, a des effets similaires à l’aspirine.

Prendre une dose de 40 à 300 milligrammes par jour aide à fluidifier le sang et ainsi prévenir les caillots.

Evitez le Gingko si vous êtes déjà sous anticoagulants.

 

  • Vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant qui prévient le développement des maladies cardio-vasculaires en réduisant le risque de caillots.

Il faut savoir que cette vitamine liposoluble existe sous huit formes différentes et que, dans votre cas, il faut opter pour la forme la plus active, l’alpha-tocophérol (#aff).

Le dosage indiqué pour un effet antioxydant est de 400UI par jour pour l’adulte.

 

  • Vitamine K

La vitamine K est liposoluble et très indiquée dans la prévention de l’artériosclérose.

Elle assure une coagulation normale et lutte contre les dépôts de calcium dans les artères.

Il existe deux formes de vitamine K :

– la vitamine k1 qui joue un rôle capital dans la coagulation sanguine
– la vitamine K2 qui contrôle le calcium et agit sur la santé des artères

Alors, que choisir ? Vitamine k1 ou k2 ?

Il peut être judicieux d’opter pour une vitamine K2-MK7 naturelle (#aff) qui détient un niveau élevé de biodisponibilité et agit pendant 76 heures.

Veuillez consulter votre médecin si vous êtes sous traitement anticoagulant avant toute supplémentation.

 

  • La myrtille

La myrtille n’est pas qu’un petit fruit savoureux.

Elle détient aussi des propriétés antioxydantes qui préviennent à la fois la formation des caillots et la formation de plaques.

Elle peut également améliorer les contractions cardiaques et des vaisseaux sanguins.

Optez pour un supplément bio comme celui-ci (#aff) et envisagez trois prises par jour.

Autrement, consommez une tasse de myrtilles par jour pour bénéficier de l’effet antioxydant.

comment fluidifier le sang naturellement


Comment éviter une thrombose ?


Les caillots sanguins ne préviennent pas et font beaucoup de dégâts parce qu’il est difficile de les détecter.

Certains moyens de prévention agissant sur la coagulation sanguine et le taux de cholestérol peuvent vous aider à les éviter tout en vous protégeant des maladies cardio-vasculaires.

On n’anticipe jamais un caillot, on le subit bien souvent.

Mais comme nous savons que l’aspirine peut fluidifier le sang pour qu’il ne s’agglomère pas, certains remèdes naturels procèdent de la même façon et viennent prévenir toute coagulation potentiellement dommageable.

   Lire aussi :

Peut-on traiter les varices naturellement ?


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer