Calculs Rénaux Traitement Naturel – 14 Astuces

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Les reins sont des organes essentiels dans le corps humain car leur rôle est d’éliminer les déchets, maintenir l’équilibre hydrique et filtrer les minéraux et les toxines dans le sang.

Il est donc capital de prendre soin d’eux en permanence.

Savez-vous que le plus gros calcul rénal retiré pesait près d’un kilo et mesurait 17cm de diamètre ?

La taille d’une noix de coco !

Les calculs rénaux se forment à l’intérieur du rein et sont très difficiles à évacuer.

La prévention est donc la clé pour ne pas connaître les coliques néphrétiques et l’insupportable douleur qui les accompagnent.


Qu’est ce que le calcul rénal ?


Le calcul rénal est un amas cristallisé qui peut se former dans les reins, l’urètre, la vessie.

L’urine contient du calcium, du potassium, de l’acide urique et du phosphate.

Si le taux d’une ou plusieurs de ces particules s’élève, ou si l’urine devient trop acide, elles se regroupent et se cristallisent.

Si le déséquilibre n’est pas traité, les cristaux formés grossissent en quelques semaines, mois ou même années, formant ainsi un calcul.

Les calculs composés d’oxalate de calcium sont à l’origine de 80% des calculs rénaux les plus communs.

Les plus rares se composent de phosphate de calcium ou d’acide urique.

Il existe également une troisième catégorie de calculs qui sont composés de minéraux comme le magnésium, le phosphate d’ammonium ou la struvite qui sont le plus souvent issus d’infections bactériennes.

La quatrième catégorie, la plus rare, est liée à un dérèglement génétique ou à la prise de certains médicaments.


Quels sont les symptômes d’un calcul rénal ?


Un calcul rénal reste silencieux tant qu’il ne bouge pas.

Lorsqu’il se déplace du rein à l’urètre, il irrite les parois des voies urinaires.

Leurs terminaisons nerveuses transmettent alors un signal de douleur au système nerveux.

Le frottement du calcul peut également provoquer un saignement que l’on retrouve dans les urines.

Des nausées, des vomissements et des brûlures à la miction peuvent aussi se manifester.

Si un calcul est trop volumineux et bloque l’urine, une infection peut se déclarer ou un reflux qui endommage les reins.

Mais la plupart des calculs rénaux ne sont pas si dangereux et ne nécessitent pas un traitement invasif.


Quel est le traitement des calculs rénaux ?


Les cristaux inférieurs à 5 millimètres sont généralement expulsés naturellement par voie urinaire.

Le médecin recommande simplement de boire abondamment pour accélérer l’expulsion tout en prescrivant un antidouleur.

Si le calcul est un peu plus volumineux, un médicament alpha bloquant peut aider à détendre les muscles de l’urètre pour que la masse soit évacuée plus facilement.

D’autres substances à base de citrate de potassium peuvent dissoudre les calculs en régulant l’acidité des urines.

Pour les calculs de taille moyenne supérieurs à 10 millimètres, l’option de traitement s’axe vers les ultrasons pour les pulvériser.

Ils se transforment alors en fins débris qui peuvent être évacués naturellement.

Cette méthode n’est toutefois pas recommandée si le calcul est très gros.

Des moyens plus invasifs sont donc parfois nécessaires :

  • un stent peut être placé dans l’urètre pour l’élargir
  • un traitement laser peut détruire le calcul
  • une intervention chirurgicale permet de retirer le calcul

Qu’est ce que les coliques néphrétiques ?


Les coliques néphrétiques sont le terme médical pour désigner la douleur générée par les calculs rénaux.

Lorsqu’ils restent logés dans le rein et ne bougent pas, ils sont imperceptibles.

Mais lorsqu’un calcul se déplace pour se diriger vers l’urètre, il déclenche une douleur très intense que l’on nomme colites néphrétiques.

Si, de plus, il bloque les urines, une inflammation majeure se déclare et déclenche une douleur très vive au bas du dos, sur le côté affecté, dans l’abdomen ou au niveau de l’aine.

La douleur des coliques néphrétiques évolue en vagues fluctuantes en intensité.

Elle peut être mineure, modérée ou tellement intense qu’elle en devient insupportable.

comment éviter les calculs rénaux
                              colique néphrétique

La prévention des calculs rénaux


Le médecin recommande aux patients prédisposés de boire abondamment, ce qui dilue l’oxalate de calcium à l’origine des calculs.

Des aliments comme les épinards, les chips, la rhubarbe, les betteraves contiennent énormément d’oxalate de calcium et doivent être évités.

Et même si on trouve un taux de calcium important dans les calculs, le calcium issu de l’alimentation peut aider à envoyer l’oxalate vers le système digestif et non vers les reins.


Calculs rénaux traitement naturel


On n’insistera jamais assez sur la nécessité de boire abondamment pour prévenir la formation des calculs rénaux.

Mais certains remèdes maison peuvent aussi vous aider à les éliminer.

 

  • Une alimentation riche en fibres

Une alimentation riche en fibres insolubles ralentit la formation des calculs tout en prévenant les risques de récidives.

Des aliments comme les légumes, les fruits, les graines et les légumes verts sont des sources intarissables de fibres insolubles.

 

  • Sel et calculs rénaux

Trop de sel dans l’alimentation est très néfaste pour les reins.

Un taux trop élevé de sodium augmente le calcium dans les urines et contribue donc à la formation de calculs.

De plus, le sel augmente la tension artérielle et cette hausse se répercute sur les artères qui apportent le sang aux reins, ce qui peut à terme conduire à une insuffisance rénale.

 

  • Les protéines végétales

Les protéines sont tout à la fois un apport nécessaire et une malédiction en ce qui concerne les calculs rénaux.

D’un côté, les protéines animales contribue directement à leur formation, de l’autre, les protéines végétales sont très indiquées en prévention des calculs.

Vous trouverez des protéines végétales dans les pois verts, les haricots, le soja, les amandes, le quinoa, l’hoummous, les graines de chia, la spiruline.

 

  • Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre de pomme est excellent pour dissoudre les calculs rénaux.

Il aide activement à leur réduction et prévient leur formation lorsqu’il est consommé quotidiennement.

Deux cuillerées à soupe de vinaigre diluées dans un verre d’eau doivent être consommées trois fois par jour si vous souhaitez dissoudre les calculs.

 

  • Haricots rouges et calculs rénaux

Les haricots rouges contiennent énormément de fibres et de vitamine B.

Ces nutriments contribuent à la bonne santé rénale et des voies urinaires, préviennent la formation de nouveaux calculs et aident à les dissoudre lorsqu’ils sont déjà présents.

calculs rénaux traitement naturel


Les suppléments indiqués pour traiter les calculs rénaux


Tout comme les poumons ont besoin d’oxygène, les reins ont besoin de nutriments et vitamines pour fonctionner correctement.

 

  • Vitamine B6

Les recherches ont démontré que la vitamine B6 réduit l’oxalate de calcium et prévient ainsi les calculs rénaux, notamment chez la femme.

Ainsi, un fort apport de vitamine b6 pyridoxine (#aff) issu à la fois d’une supplémentation et de l’alimentation peut être salutaire pour éviter les calculs.

 

  • Magnésium

Le magnésium aide à dissoudre le calcium dans les urines et réduit l’absorption d’oxalate dans les intestins, ce qui assure une prévention des calculs rénaux.

De plus, une étude a conclu que l’association de citrate de magnésium et de citrate de potassium a permis de réduire les récidives de lithiase rénale pendant 3 ans.

Un dosage de 400mg d’oxyde de magnésium est recommandé mais il peut être plus judicieux d’associer des citrates de potassium et magnésium (#aff) pour prévenir les récurrences.

 

  • Huile de poisson

Une étude a démontré que des patients atteints de calculs rénaux ayant pris une huile de poisson à raison de 1800mg par jour pendant 3 à 18 mois ont noté une nette réduction du taux de calcium dans les urines.

Une supplémentation en Oméga 3 (#aff) peut donc être indiquée en prévention comme en cure ponctuelle.


Les plantes contre les calculs rénaux


  • Le pissenlit est il bon pour les reins ?

De par son action diurétique naturelle, le pissenlit (Taraxacum officinale) a la capacité d’augmenter le flot urinaire et donc de prévenir les calculs rénaux.

Il permet également de lutter contre les infections urinaires en empêchant les bactéries d’adhérer aux parois de la vessie.

Prendre un supplément de racines de pissenlit (#aff) nécessite d’augmenter son apport hydrique et de l’amener si possible à une consommation de deux litres par jour.

A noter que le pissenlit est déconseillé en cas d’insuffisance rénale, troubles du foie ou calculs de la vésicule biliaire, ulcère duodénal, ou problèmes cardiaques.

pissenlit diurétique
                       Pissenlit calculs rénaux

 

  • Boire du jus de grenade le matin

La grenade est un fruit très riche en antioxydants qui non seulement protège des dommages des radicaux libres mais empêche la formation des calculs en diminuant l’acidité de l’urine.

Consommer chaque jour du jus de grenade peut vous aider à les dissoudre et les éliminer naturellement car ce fruit détient des composés qui aident à la relaxation des voies urinaires permettant ainsi une excrétion plus aisée.

 

  • Citron et calculs rénaux

Le jus de citron souligné d’un trait d’huile d’olive peut aider à dissoudre les calculs de petite taille.

Associé à une hydratation constante et abondante, vous parviendrez à réduire leur taille pour les éliminer de façon naturelle.

Une étude a démontré que l’efficacité du citron est équivalente à la prise de citrate de potassium pour inhiber la cristallisation et prévenir les risques de calculs rénaux.

 

  • Les graines de citrouille

Des études menées en Thaïlande montrent que les graines de citrouille (#aff) consommées chaque jour diminuent significativement les cristaux d’oxalate de calcium ainsi que le calcium urinaire.

En outre, elles auraient la capacité d’inhiber la formation des calculs.

 

  • Ortie et calcul rénal

Les parties aériennes de l’ortie sont reconnues par l’Organisation Mondiale de la Santé à la fois pour leur action dans le traitement et la prévention des calculs rénaux.

Une étude publiée en 2014 a démontré l’efficacité d’un extrait d’ortie (#aff) contre l’oxalate de calcium et sa capacité à dissoudre les calculs rénaux.

Il est d’ailleurs très indiqué dans le traitement de toutes sortes d’affection urologiques.

 

  • Du persil pour nettoyer les reins

Le persil est une plante commune qui détient des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et diurétiques.

Il a la capacité de réduire la formation d’oxalate de calcium en diminuant l’excrétion du calcium et en augmentant le PH urinaire.

Vous pouvez consommer du persil en infusion à raison de 2 grammes pour une tasse d’eau.

Vous pouvez préférer un supplément de persil comme celui-ci (#aff).


Comment dissoudre les calculs rénaux naturellement ?


Tous ceux qui ont connus une fois dans leur vie les coliques néphrétiques jurent qu’ils ne veulent plus jamais revivre une telle torture.

Les calculs rénaux peuvent être évités en surveillant sa consommation hydrique et en maîtrisant son alimentation.

Certains aliments sont à proscrire comme d’autres sont à privilégier.

Et si une lithiase rénale se déclare, il peut être judicieux d’associer des suppléments ciblés et même des plantes pour tenter de dissoudre quelque peu les calculs pour pouvoir les éliminer naturellement.

Lire aussi :

Infection urinaire traitement naturel

Références :


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer