Chocolat et Jambes sans repos, un lien évident

Cet article contient des liens affiliés (Amazon et autres) faisant écho à mes recommandations. Chacun de vos clics donne lieu à une commission d'affiliation et aide ce blog à vivre sans publicité.

Avez-vous remarqué que le chocolat ou les glaces au chocolat ont tendance à aggraver votre syndrome des jambes sans repos ?

Mais qu’en est-il vraiment ?

Certains pensent qu’il est bénéfique pour apaiser ce syndrome.

D’autres sont convaincus qu’il faut absolument le bannir pour ne plus souffrir la nuit.

Essayons ensemble de démêler le vrai du faux en ce qui concerne le chocolat.

Comment savoir son réel impact sur des jambes douloureuses ?


Les bienfaits du chocolat


En règle générale, le chocolat est considéré comme un aliment sain pour la santé.

Il délivre des phyto-nutriments, des flavonoïdes et des polyphénols en plus grande quantité que la myrtille, c’est dire.

Son taux de théobromine est également un excellent facteur car il est stimulant, raison pour laquelle il est recommandé de ne pas en consommer le soir pour ne pas altérer le sommeil.

Enfin, il contient de la caféine qui, associée à la théobromine, accentue encore son effet tonique.

 

  • L’impact du chocolat sur le coeur

Les effets du chocolat sur la fonction cardiaque sont évidents.

Il diminue la tension artérielle en augmentant l’oxyde nitrique et en apportant un taux conséquent de magnésium, fer, potassium, cuivre, phosphore et zinc.

De nombreuses études montrent son impact très favorable sur les maladies cardiaques en diminuant le dérèglement endothélial qui est la cause majeure des affections du coeur et notamment de la dégradation des artères coronaires.

Les antioxydants contenus dans le chocolat parviennent à les protéger et vient en prévention de leur obstruction par le cholestérol et le calcium.

 

  • Le chocolat combat le cholestérol

Il a la capacité d’augmenter le taux de HDL et de réduite le taux de LDL (et notamment le LDL oxydé), ce qui diminue significativement le mauvais cholestérol.

 

  • Le taux de cortisol

Le chocolat est bien souvent consommé pour réduire le stress.

Il faut dire qu’en diminuant les taux de cortisol et d’adrénaline, son impact anti-stress est essentiel.

 

  • Le chocolat améliore le diabète

En diminuant l’insuline tout en augmentant la résistance à cette même insuline, le chocolat montre une certaine efficacité pour stabiliser le diabète.

 

  • Il lutte contre la dépression

Le chocolat a une action très positive sur l’humeur et aide réellement une personne dépressive à surmonter son état.

L’explication de son influence n’est pas clairement expliquée mais il est fort probable que l’augmentation du taux de sérotonine ainsi que la présence de théobromine soient impliqués dans l’amélioration.

 

  • Le chocolat accroit la circulation sanguine

Certainement en raison de l’oxyde nitrique, le chocolat est excellent pour la circulation sanguine.

Il aide également à la cicatrisation, prend soin de la peau et de son hydratation.

 

  • Il influe sur le métabolisme

Le chocolat agit sur le métabolisme en augmentant la glycémie et en améliorant le cholestérol et la tension artérielle.

 

En contrepartie de tous ces bienfaits manifestes, il est à noter que le chocolat contient peu d’oxalates, ce qui indique que si vous souffrez de calculs rénaux, il est préférable de ne pas en consommer.

chocolat bienfaits et méfaits


L’impact du chocolat sur le syndrome des jambes sans repos


Comment donc en arriver à douter des bienfaits du chocolat lorsqu’on évoque le syndrome des jambes sans repos ?

De nombreux patients confirment une augmentation significative des symptômes après avoir consommer du chocolat.

Qu’il s’agisse de crèmes glacées chocolatées ou d’un simple carré de chocolat noir, ils affirment avoir déclenché des crises majeures dans les heures ayant suivies l’ingestion.

Le chocolat contient de la caféine et toute source est contre-indiquée lorsqu’on souffre des jambes sans repos.


Que fait la caféine lorsqu’on souffre de SJSR ?


Il est avéré que toute forme de caféine est déconseillée lorsqu’on souffre du syndrome des jambes sans repos.

Qu’il s’agisse de café, de thé, de sodas, de boissons énergisantes et bien sûr, de chocolat.

Pourquoi ?

La caféine étant un stimulant, elle élève naturellement le taux d’adrénaline et donc le stress.

En supprimant sa consommation, l’organisme l’expulse rapidement et vous ressentez moins d’anxiété.

De plus, les recherches démontrent que boire un café six heures avant le coucher affecte le sommeil de la personne.

En effet, la caféine a une demie-vie d’environ 6 heures mais ce n’est pas son effet stimulant qui pose problème.

Les chercheurs ont relevé que bien que l’anxiété modifie sensiblement la perception procurée par les jambes sans repos, la caféine, elle, est directement responsable de l’excitation du système nerveux central ainsi que d’un effet contractile démultiplié des muscles striés.

La caféine induit donc une réactivité neuromusculaire accrue qui déclenche une expérience sensorielle de jambes agitées.

La fréquence et la virulence des épisodes sont également augmentées par une consommation régulière.


Combien de caféine contient le chocolat ?


Nous n’y pensons pas lorsque nous le savourons mais le chocolat noir contient 43mg de caféine pour 100 grammes.

Sachant qu’un simple carré de chocolat représente 30g, vous consommez donc pratiquement 13mg en une seule petite bouchée.

Vous hésitez entre un café et un chocolat chaud ?

Le café vous apportera environ 96mg de caféine quand le chocolat n’en apportera qu’environ 8mg.

Mais dans les deux cas, vous aurez consommé de la caféine qui est contre-indiquée pour les jambes sans repos et risque d’aggraver vos symptômes.


Comment éviter la caféine ?


Eliminer la caféine de votre vie est certainement nécessaire pour tenter de régler un problème de jambes sans repos.

Mais, sachez la localiser pour ne pas la consommer en évitant :

  • les boissons énergisantes
  • le café
  • le chocolat noir
  • les glaces au café et au chocolat
  • les sodas caféinés type Coca
  • toutes sortes de thé
  • certains médicaments contre le rhume et les maux de tête

café et jambes sans repos


En fait, vous trouverez de la caféine un peu partout :

  • noix de kola
  • guarana
  • biscuits
  • céréales
  • yaourt
  • cocktails alcoolisés
  • toutes formes de cacao
  • lait chocolaté

Vous devez également noter qu’un café décaféiné contient toujours de la caféine, à raison de 0.01%.

Vous trouverez donc environ 3mg de caféine dans chaque tasse de café décaféiné.

De son côté, le thé contient 11mg de caféine pour 100 grammes.

Ainsi, on évalue la teneur en caféine à environ 40 à 60mg par tasse de thé.

Privilégiez donc un thé sans théine comme le thé rouge (rooibos) ou le honeybush.

thé caféine


Comment guérir le syndrome des jambes sans repos ?


Le chocolat est un péché mignon qui, dans le cadre d’un syndrome des jambes sans repos, peut avoir des conséquences très dommageables.

Si vous en souffrez, il est plus que préférable de l’éliminer pour ne pas aggraver les crises nocturnes.

Mais au-delà du chocolat, c’est surtout la caféine qu’il faut drastiquement limiter car elle est le déclencheur des impatiences.

   Lire aussi :

Soulager les jambes sans repos naturellement


Ce blog est sous copyright ©2022 par gomedica.org. Tous droits réservés

Marie

La santé naturelle est primordiale pour moi, les remèdes naturels ont toujours fait partie de ma vie. Quel que soit le problème, je fais en sorte de trouver des solutions naturelles que l'on peut souvent associer à la médecine traditionnelle. Tout ce que j'écris ici me permet de les partager avec vous.

Clause
Le contenu de cet article n'est pas destiné à remplacer un avis médical ou un quelconque traitement.
Gardez à l'esprit qu'il vous faut contacter votre médecin ou tout professionnel de santé qualifié afin de déterminer s'il vous est possible d'ajouter un supplément à votre traitement ou de modifier votre régime alimentaire.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer