Comment se débarrasser des puces ?

Puce du chien

Je ne sais pas vous mais moi j’adore mes loulous.

Je les aime tellement que tout ce qui compte c’est leur santé et leur confort au même titre que nous, humains, gardiens de leur vie.

La controverse de ces dernières années en matière de protection antiparasitaire n’est pas « théorie du complot » et les puces sont toujours là !

Nous savons tous pour avoir été confrontés à des effets secondaires parfois très impressionnants que les colliers et pipettes disponibles sur le marché contiennent des substances parfois très nocives, y compris par simple contact.

Alors quand vient le printemps et l’été, comment traiter le plus naturellement possible nos chiens et chats pour les protéger des puces, tiques et moustiques qui envahissent l’environnement ?

Je vous fais part de mon expérience personnelle et vous révèle ici tous les moyens que j’ai pu utiliser au fil des années et ce qui a été le plus efficace à ce jour.

 

Comment éradiquer les puces ?

 

Tout comme vous, je me suis énormément documentée pour trouver enfin le produit anti puce miraculeux.

La plupart des articles sur le net commencent par conseiller de traiter le chien ou le chat en lui administrant une pipette.
En ce qui concerne les puces, les vétérinaires peuvent aller très loin en prescrivant des comprimés contenant un insecticide. Oseriez-vous avaler un insecticide pour repousser les moustiques ?…

La première erreur se trouve dans cette démarche, ce n’est pas l’animal qui amène les puces dans l’habitat, ce sont les puces qui envahissent tout un périmètre de l’habitat, peut-être logées dans des endroits obscurs depuis des mois.

Comme vous l’avez sûrement lu partout, la première action à mener est d’apurer l’environnement. Et cela passe en premier lieu par l’aspirateur !

Oui, avant tout traitement éventuel de votre loulou ou matou, commencez par faire place nette et aspirez dans les moindres recoins.
Lavez les coussins, les jouets en tissu, insistez sur les places préférées de nos chers hôtes.

Ce n’est là que la première étape pour réduire quelque peu l’invasion des puces et se trouver face à un adversaire gérable.

 

La puce est très résistante

 

Se multipliant à la vitesse de la lumière, la puce résiste à de nombreux traitements chimiques.

Conseiller de placer une bombe fumigène dans un appartement ou une maison pour répandre un insecticide hautement chimique sensé stopper une invasion de ces insectes suceurs de sang, est illusoire.

Il suffira d’une seule survivante pour que le problème perdure. Mais entre temps, vous aurez dû quitter votre maison pour ne pas respirer un produit toxique qui se sera tout de même déposé dans les quatre coins de chaque pièce ! A vous de voir…

Si tout comme moi, cette méthode vous déplait fortement, alors vous vous intéresserez à la terre de diatomée.

 

La terre de diatomée

 

La terre de diatomée

 

Cette terre tire en fait son nom de la diatomite, une roche sédimentaire siliceuse qui est à la fois organique et fossile.

La terre de diatomée est une variété de diatomite et contient des restes fossilisés de diatomées, des micro-algues marines.

Son action est insecticide car elle provoque des lésions internes sur les insectes lorsqu’elle est ingérée et des lésions externes sur les membres et carapaces des nuisibles. Elle est inerte et non toxique pour l’homme et les animaux et permet de traiter l’intérieur et l’extérieur.

Ce qui nous intéresse ici avec la terre de diatomée c’est de venir réduire une nouvelle fois la population de puces dans l’habitat.

Pour y parvenir, commencez par vous procurer la terre de diatomée alimentaire – et seulement alimentaire ! – aussi appelée silice amorphe en magasin bio.
Vous pouvez également la commander en ligne

Une fois muni de votre poudre de diatomée, répandez-là le long des plinthes dans toutes les pièces de votre maison ou appartement et laissez-la agir pendant 5 jours avant de la livrer à l’aspirateur à son tour.

 

Un shampooing anti puce efficace

 

A présent que vous avez réduit le nombre d’envahisseurs de votre habitat et que la barrière de terre de diatomée est en place, vous pouvez traiter votre petit compagnon.

Là aussi, on vous propose de nombreux shampooing anti-parasitaires chimiques mais ils sont à éviter si la santé est une de vos préoccupations majeures.

Pour ma part, le plus efficace a été un shampooing bio neutre et de l’huile essentielle de citron à raison d’une dizaine de gouttes pour 100ml.

Cette astuce ne s’adresse néanmoins qu’aux chiens, les huiles essentielles étant à éviter pour le chat. Privilégiez donc l’hydrolat de citron pour les matous.

Le citron est un répulsif très efficace contre les puces, les tiques et les moustiques, l’huile essentielle est de surcroît antibactérienne et anti-infectieuse. Mais elle ne doit jamais être utilisée pure car elle est très agressive pour la peau.

 

Une bataille est remportée mais pas la guerre !

 

Votre loulou vous remercie de son bain apaisant, votre habitat semble assaini, la bataille est remportée.

Mais détrompez-vous, ce n’est qu’une accalmie !

Souvenez-vous, il suffit d’une seule puce pour que l’enfer recommence très vite.

Personnellement, je suis parvenue à éradiquer totalement une invasion impressionnante en pulvérisant un insecticide naturel à base de pyrèthre que vous pouvez vous procurer ici.

On pulvérise tout l’habitat, on laisse agir, on rince. C’est fini.

Cet insecticide agit par contact, il suffit de le pulvériser deux ou trois fois et l’invasion est stoppée.

 

Les remèdes de grand-mère contre les puces qui ne font rien

 

En parcourant le net, vous aurez sûrement noté de nombreuses recettes de grand-mère sensés tuer les puces. J’ai testé pour vous :

– le vinaigre blanc ou le vinaigre de cidre : dilué dans l’eau et pulvérisé sur le pelage, il n’a rien changé
– l’huile essentielle de géraniol : utilisée également dans de nombreux colliers antiparasitaires naturels, elle est totalement inefficace pour lutter contre les puces. Elle a une action répulsive très minime.
– l’huile essentielle de menthe poivrée : je ne l’ai jamais privilégiée dans les mélanges anti-puces car elle a une action hypertensive et anesthésiante
– l’huile de neem : elle n’a pas non plus aidé à repousser l’ennemi et le chien n’a vraiment pas apprécié son odeur !
– l’huile essentielle de lavande : répulsive pour le chien !

 

Mon traitement anti puce naturel pour mes chiens

 

Depuis cette invasion massive de puces, j’ai décidé d’utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse et j’en suis très satisfaite.

Je mets 6 jours sur 7, deux gouttes de cet extrait naturel (pour environ 6kg de poids) dans leur gamelle.

L’extrait de pépins de pamplemousse ou EPP est un des meilleurs antibiotiques naturels mais sa particularité est qu’il n’affaiblit pas le système immunitaire, au contraire, il le stimule.

Ainsi, il aide à lutter contre toutes les infections y compris intestinales, toutes les allergies, tout eczéma, et redonne de l’énergie en un temps record.

Je vous laisse découvrir ce produit, ses propriétés et ses vertus dans ce lien.

Si vous souhaitez vous procurer de l’extrait de pépins de pamplemousse bio, je vous conseille celui que j’utilise.

 

Puces, tiques, moustiques, une lutte permanente

 

L’extrait de pépins de pamplemousse a changé radicalement ma façon d’appréhender le problème des parasites du chien en ce qui me concerne.

Mes chiens sont satisfaits de le retrouver dans leur gamelle six jours sur 7 (je stoppe un jour par semaine pour que l’organisme ne s’y habitue pas). Ils sont contents, ils ne se grattent plus, y compris le plus jeune qui souffrait d’eczéma !

Puis lors des balades, ils sont aussi heureux de le retrouver simplement dilué dans de l’eau (une dizaine de gouttes pour 50ml) et pulvérisé sur le pelage en insistant bien sur les pattes, le ventre et le dos.
Ils ont même remarqué que bien que les moustiques tournoient encore autour d’eux, ils ne se décident pas à les piquer !

 

Traiter un jardin contre les puces

 

Et comme la guerre contre les puces, les tiques et les moustiques ne s’arrête vraiment jamais, pensez à traiter votre jardin en pulvérisant une fois par semaine un mélange savon noir et eau (un bouchon de savon noir par litre d’eau). Veillez à ce que le savon noir soit pur et biodégradable.

Bien connu des jardiniers, le savon noir est un répulsif naturel qui a de surcroit une action insecticide sur les petits insectes comme les pucerons, les cochenilles, les aleurodes, les acariens et les puces des animaux domestiques, ainsi que sur les oeufs et les larves.

Et si vous voulez en même temps éloigner les moustiques, autant pour vous que pour loulou, pulvérisez régulièrement un mélange eau + huile essentielle de cèdre de l’Atlas (un bouchon pour 2 litres d’eau), le  répulsif le plus efficace jamais testé !

 

J’ajoute également un mélange huile végétale et huiles essentielles qui s’avère très efficace comme répulsif. La recette :

 

  • 10ml d’huile végétale de votre choix
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande (ou lavandin)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Cannelle

 

et en plus, ça sent très bon !

 

 

Et vous ? Comment luttez-vous contre les parasites du chien ou du chat ?
N’hésitez pas à me faire part de vos expériences en commentaire

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *