Hypothyroïdie chien : 5 remèdes naturels efficaces

Mon chien est mou et triste

Votre chien est trop gros ?

Vous pensez qu’il est trop gourmand et profite un peu trop ce qu’il mange ?

Vous le trouvez lent, fatigué, peu enjoué, léthargique ?

Et si l’on parlait de l’hypothyroïdie chez le chien ?

Eh oui, elle n’est pas réservée à l’homme et nos amis à quatre pattes peuvent aussi en souffrir !


Qu’est ce que l’hypothyroïdie ?


L’hypothyroïdie est une des maladies endocriniennes les plus diagnostiquées par les vétérinaires.

Elle affecte le plus souvent des chiens d’âge moyen (mais pas que) et certaines races prédisposées comme :

– le golden retriever
– le doberman
– le pinscher
– le dashan de wassigny
– le setter irlandais
– le schnauzer miniature
– le caniche
– le cocker spaniel
– le chow chow
– le bouledogue

La thyroïde est une glande essentielle pour l’organisme parce qu’elle régule le métabolisme.

Formée de deux ganglions en forme de papillon situés à la base du cou, son dysfonctionnement se traduit par une diminution de l’hormone thyroïdienne.

Il en résulte un ralentissement du métabolisme et de fait, un ralentissement de toutes les fonctions corporelles.


Les différentes formes d’hypothyroïdie


  • L’hypothyroïdie primaire : la thyroïde ne sécrète plus d’hormones même si le patient est asymptomatique.
    Son origine est le plus souvent liée à un dysfonctionnement immunitaire.
  • L’hypothyroïdie secondaire : la thyroïde n’est plus stimulée par un manque de THS (thyreostimuline hormone).
  • L’hypothyroïdie tertiaire : la thyroïde est déréglée par manque de THR (thyrotropin-releasing hormone)
  • La thyroïdite lymphocitaire : forme plus rare, elle se traduit par une destruction des cellules thyroïdiennes par production d’anticorps.
    Il s’agit d’une maladie rapide (12 à 36 mois) qui ne déclare l’hypothyroïdie que lorsque la thyroïde est totalement détruite.
  • L’atrophie idiopathique : également forme rare, des cellules graisseuses remplacent progressivement les cellules thyroïdiennes.
    A ce jour, sa cause est inexpliquée.

Les conséquences de l’hypothyroïdie pour votre chien


L’hypothyroïdie est un problème très fréquent chez le chien qui affecte significativement sa qualité de vie.

Ce n’est pas une urgence médicale mais il est très utile de le tester et le traiter si nécessaire.

Un problème de thyroïde se traduit principalement par :

  • de la léthargie
  • une surcharge pondérale alors que l’appétit reste le même
  • une intolérance à l’exercice
  • une maladie de peau

D’autres signes peuvent également être révélateurs comme :

  • une chute de poils
  • une atteinte de la cornée
  • un oedème facial
  • des difficultés respiratoires
  • une modification du timbre de voix
  • une frilosité fréquente
  • des troubles du comportement
  • de la fatigue

Pourquoi ?

Parce qu’une thyroïde qui fonctionne mal engendre un métabolisme ralenti.

La plupart des chiens souffrant de déséquilibre hormonal ne sont pas aussi actifs que les autres.

Leur peau et leur pelage ne sont pas aussi sains et brillants.

Ils sont souvent sujets aux infections de la peau, aux infections des oreilles et ont une tendance naturelle à se gratter fréquemment.

hypothyroidie chien symptomes
                         Problème de thyroïde et poids

Le diagnostic d’un problème thyroïdien chez le chien


Avec ces éléments visuels concordants, le diagnostic du vétérinaire est rapidement posé.

Les signes cliniques de l’hypothyroïdie se traduisent pour une production insuffisante d’hormones :

  • la thyroxine aussi connue sous l’appellation T4
  • la tri-iodothyronine connue sous l’appellation T3

Ces hormones jouent un rôle majeur sur le métabolisme du chien.

Le vétérinaire procède donc à un bilan sanguin et urinaire pour lequel il obtient un résultat rapide déterminant le taux de T4 précis.


Le traitement de l’hypothyroïdie du chien


Le vétérinaire prescrit un traitement adapté (levothyroxine sodique) qui permet d’augmenter son métabolisme pour brûler les calories et ainsi lui faire perdre du poids.

Ce traitement l’aidera également à retrouver de l’énergie et rétablira une humeur plus enjouée.

Ses problèmes de peau disparaîtront en même temps que son poil terne, ses problèmes d’oreilles seront derrière lui.

L’initiation de ce traitement nécessite un suivi mensuel dans les premiers temps pour ajuster le dosage adéquat.

Par la suite, un suivi semestriel est assuré pour procéder à de nouvelles analyses sanguines et adapter le traitement en fonction des résultats.

Malheureusement, ce traitement n’est pas dénué d’effets secondaires et ils se manifestent chez certains chiens par de l’apathie ou de l’hyperactivité, de la tachycardie, une perte de poils, une perte d’appétit ou une boulimie, etc…


Hypothyroïdie chien traitement naturel


Si le vétérinaire fera le choix de remplacer une hormone déficiente par une hormone synthétique, on soupçonne que dans de nombreux cas la cause réelle est une maladie auto-immune.

Il s’agit de la thyroïdite auto-immune : le système immunitaire attaque la thyroïde et provoque une diminution de la production d’hormones.

Le protocole naturel proposé ici (et que j’ai mis en place pour l’un de mes chiens) a pour but de réduire les dommages causés à la thyroïde par cette attaque auto-immune et d’apporter à l’organisme les nutriments nécessaires pour l’aider à produire les hormones déficientes.

 

  • Les probiotiques

Les chercheurs confirment désormais qu’il existe un lien évident entre la santé intestinale et un dérèglement de la thyroïde.

Dans le cas des maladies auto-immunes, ils notent qu’elles sont bien souvent associées à des dommages intestinaux de type hyper-porosité ou maladie coeliaque.

Ainsi donc, un intestin devenu poreux et enflammé laisse passer des particules indésirables qui vont bousculer le système immunitaire et causer des dommages.

En diminuant l’inflammation des intestins par l’équilibre du microbiote, on parvient à rétablir la bonne assimilation des micronutriments essentiels tout en réduisant l’attaque sur la thyroïde.

Pour y parvenir, les probiotiques et notamment les lactobacillus acidophilus sont les plus documentés.

Il faut viser un dosage minimum de 100 millions de bactéries lactiques pour 10 kilos de poids une fois par jour pendant le repas.

En gélules, vous pouvez le donner tel quel dans la gueule ou ouvrir la capsule et directement saupoudrer l’alimentation.

probiotique hypothyroidie

  • Le zinc

Le zinc est un minéral capital pour la production d’hormones de la thyroïde.

Il agit sur la production et l’activité de la THR ainsi que sur l’activité de la T3.

Il faut savoir qu’une carence en zinc déclenche une hypothyroïdie.

Pour le chien, une dose de zinc de 25mg pour 22kg, soit environ 11mg pour 10kg de poids, doit être envisagée une fois par jour au moment du repas (nausées si l’estomac est vide).

Si l’alimentation de votre chien comporte beaucoup de viande rouge ou si vous lui donnez tous les jours une feuille de nori, vous pouvez limiter l’apport en zinc.

 

  • Le sélénium

Le sélénium est un micro-nutriment très impliqué dans la production d’hormones de la thyroïde.

Une carence peut induire une baisse de la conversion des T3 T4 et générer ainsi des signes d’hypothyroïdie.

Les études sur l’homme démontrent qu’il augmente significativement le taux d’hormones de façon naturelle et protège la thyroïde en lui faisant bénéficier de ses effets antioxydants.

Pour le chien, le dosage recommandé est de 1 à 2 microgrammes par kilo une fois par jour.

hypothyroidie selenium

 

  • Iode

L’iode est un micro-nutriment clé des maladies hormonales.

Le problème majeur d’une supplémentation en iode est le risque de surdosage puisque dans ce cas précis, il faut une dose infime.

Il est donc préférable de le donner sous forme d’algue, une façon très naturelle et sûre d’augmenter le taux d’iode de votre chien.

Le nori, une algue marine, est très riche en :

  • iode
  • calcium
  • fer
  • zinc
  • phosphore
  • potassium
  • vitamines B3, B9
  • vitamine C
  • vitamine A
  • bêta-carotène

Sa richesse en nutriments essentiels est un allié de choix pour le traitement de l’hypothyroïdie.

Elle contient tous les acides aminés essentiels, des fibres alimentaires tout en présentant une faible teneur en gras.

Ses phytonutriments et ses protéines contribuent à un fonctionnement optimal de l’organisme.

Elle aide également à lutter contre l’obésité tout en agissant contre l’hypertension artérielle, l’artériosclérose, les tumeurs cancéreuses et même la constipation.

Elle est l’algue idéale pour relancer le métabolisme tout en énergisant votre loulou.

Vous pouvez en toute sécurité donner une fois par jour une feuille de nori déshydratée entière pour un chien de 22kg (la moitié pour un chien de 10kg).

Les chiens raffolent de son goût. Vous n’aurez aucune difficulté à lui donner telle quelle ou mélangée à son alimentation.

feuille de nori

 

  • Ashwagandha

L’ashwagandha est aussi connu sous le nom de ginseng indien.

De nombreuses études montrent un bénéfice net pour les animaux souffrant d’hypothyroïdie du fait d’une action stabilisatrice.

L’ashwagandha est souvent utilisé pour traiter l’arthrite depuis des années du fait de son action anti-inflammatoire et a un effet adaptogène, si le taux d’hormones est trop élevé, il est diminué, s’il est trop bas, il est augmenté.

Elles révèlent de plus que cette plante stimule la thyroïde en augmentant la production d’hormones T4 chez la femelle et T3-T4 chez le mâle.

Elle présente aussi une action anti stress intéressante quand on sait que l’anxiété engendre une baisse de la production de l’hormone de stimulation de la thyroïde (THR).

Le dosage indiqué pour le chien est de 400mg pour 22kg de poids (180mg pour 10kg) une fois par jour.


En résumé


L’hypothyroïdie est une affection très commune chez le chien qui nécessite une attention particulière.

Il y a deux façons de la traiter : une approche médicale ou une approche holistique.

Certains choisiront de s’en remettre aux hormones de synthèse pour contrecarrer le déséquilibre.

D’autres préfèreront un traitement au long cours plus doux et naturel mais tout aussi efficace.

Le tout est de trouver une solution profitable à votre compagnon pour lui offrir une vie plus active et moins stressante.

Si vous hésitez, commencez par une supplémentation en nori et sélénium associée à des probiotiques comme j’ai procédé pour mon chien.

Vous noterez les changements au fil des semaines : un regain d’énergie, une humeur stabilisée, un chien plus vivant et heureux.


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer