Crème Solaire et Vitamine D (Le vrai du faux)

Compliqué de savoir ce qui est bon pour nous ou ce qui ne l’est pas, même en été.

Très souvent, un produit pour lequel on vante les vertus est décrié parce qu’une nouvelle étude vient contredire ses bienfaits.

Alors comment savoir ?


Se badigeonner de crème solaire ou pas ?


Une étude récente vient affirmer que la crème solaire n’est pas sans effet car elle bloque la production de vitamine D.
Voyons au regard de la science si effectivement la protection solaire est utile ou pas pour décider par vous même de son usage ou pas.


Les biais des études


Des études conduites par Richard Weller, dermatologue à l’Université d’Edimbourg et Pelle Lindqvist viennent affirmer que les crèmes solaires sont totalement inutiles et même dangereuses car elles bloquent la synthèse de la vitamine D et de l’oxyde nitrique activées lors du bronzage.

Richard Weller est également médecin conseil de la compagnie Relaxsol qui commercialise une protection solaire unique puisqu’elle permet de bronzer en toute sécurité sans bloquer la production de vitamine D selon leurs arguments commerciaux.

Léger conflit d’intérêt en vue…

De son côté, Lindqvist est chercheur en obstétrique et gynécologie à l’institut Karolinska.

En 2016, il est à l’origine d’une publication du Journal of Internal Medicine intitulée :

Eviter l’exposition solaire est un facteur de risques majeurs de décès: analyse comparative du risque de mélanome dans le sud de la Suède

Dans cette étude, les chercheurs ont questionné 29,518 suédoises entre 1990 et 1992, les interrogeant sur leur exposition au soleil, leur consommation d’alcool et de tabac, leur niveau d’éducation, leur statut marital et leurs enfants.

4 questions s’adressaient directement à la pratique du bronzage :

– Combien de fois vous exposez-vous au soleil durant l’été ?
– Prenez-vous des bains de soleil en hiver, et notamment à la montagne ?
– Pratiquez-vous le bronzage en cabine UV ?
– Partez-vous en vacances à l’étranger pour vous baigner et bronzer ?

Ces femmes ont été suivies durant deux décennies et les chercheurs ont recueilli les données concernant leurs éventuelles maladies ou causes de décès.

Leur conclusion est la suivante :

L’espérance de vie plus longue chez les femmes ayant des habitudes d’exposition active au soleil est liée à une diminution de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires et non cancéreuses / non cardiovasculaires, entraînant une augmentation relative des décès dus au cancer.

En clair, les femmes s’exposant fréquemment au soleil ont montré un taux minoré de maladies cardiaques et la mortalité constatée n’a pu être attribuée au cancer.
Mais le taux de mortalité dû au cancer a lui augmenté, ce qu’ils expliquent par une longévité plus importante.
En vivant plus longtemps, on risque davantage de souffrir d’un cancer.

On peut douter de leur méthodologie pour arriver à cette conclusion, d’autant que des questions majeures ne figurent pas dans leur étude :

– Quelles mesures de précautions ont été adoptées durant les séances de bronzage ?
– Ont-elles utilisé un chapeau ou une protection solaire ?


Bain de soleil et tension artérielle


L’auteur mentionne également la recherche conduite par Richard Weller qui portait sur le suivi de 300,000 américains pour évaluer leur tension artérielle selon leur âge et leur type de peau.

Les données préliminaires suggèrent que les gens vivant sous des climats chauds et ensoleillés ont une tension artérielle plus basse que les autres.

Mais là aussi, il est difficile d’affirmer quoi que ce soit puisque cette étude n’a pas été validée et publiée.

On peut toutefois noter que ces conclusions vont dans le sens de nombreuses autres études ayant démontré la relation entre exposition solaire et tension artérielle mieux maitrisée.

Au final, l’auteur affirme que les protections solaires bloquent les UV et de fait, la synthèse de la vitamine D.


Est ce que la crème solaire empêche la vitamine d ?


Demandez à quelqu’un qui a attrapé un coup de soleil carabiné malgré son écran total et vous comprendrez le biais évident de cette recherche.

L’efficacité d’un écran solaire se mesure en SPF (Sun Protection Factor) ou indice de protection, qui est en fait une échelle de mesure du blocage des UVA UVB.

Plus l’indice est élevé et plus les rayons UVB sont bloqués.

Indice Protection% UVB bloqués
15-93
30-97
50-98

Pour un résultat optimal, il faut appliquer 2mg/cm2 toutes les deux heures.

Mais la plupart des gens ne suivent pas ces préconisations et ne respectent pas vraiment le renouvellement de l’application cutanée.


Faut il fuir les rayons UV en été ?


Même avec une application régulière de la crème, un fort taux de radiation solaire atteint la peau.

Les études démontrent qu’en dépit de la protection UV, une production de vitamine D adéquate se produit du fait même de l’imperfection des écrans solaires et des défauts d’utilisation des usagers.

Même si ce sont bien les UVB qui déclenchent la synthèse de la vitamine D, ils sont aussi la cause des dommages de la peau, y compris de la carcinogénèse, à l’origine du cancer.

Aussi soyez très attentifs lorsque vous lisez des articles mettant en doute l’efficacité des protections solaires durant la saison estivale.
Ils ne cherchent que le clic et le buzz.

Vous devez mettre en balance les effets positifs et négatifs de l’exposition au soleil, d’un côté la production de vitamine D, de l’autre les risques de maladie.

bronzage naturel


Les crèmes solaires bloquent-elles la vitamine D ?


En fait, non.

La science nous apprend que les UVA et UVB diminuent la tension artérielle et augmentent le taux de vitamine D.

Vous ne devez donc plus fuir le soleil mais apprendre à gérer le bronzage avec toutes les précautions nécessaires.

Et pour cela, il vous suffit de suivre ce petit guide:

     1 – La couleur de la peau

La mélanine, ce pigment de la peau qui nous protège des radiations solaires, est aussi responsable de la couleur de notre peau.
Si vous êtes peu pigmenté, l’usage d’un écran UV est indispensable pour éviter les coups de soleil et les risques de cancer qui vont avec.

Si votre peau est plus pigmentée, vous êtes moins exposé aux coups de soleil mais il vous faudra plus de temps pour produire de la vitamine D.
L’écran solaire est recommandé car les personnes à la peau mate ont aussi un risque de désordre épidermique comme l’hyperpigmentation, une production excessive de mélanine.

 

     2 – La protection quotidienne

Il est indiqué de porter un chapeau et des vêtements couvrants en plus de la protection solaire choisie.
Il ne faut pas éviter le soleil mais surtout échapper au moindre coup de soleil et fuir les cabines de bronzage.

 

     3 – Les substances à éviter

Il est hautement recommandé de ne pas utiliser de produits contenant de l’oxybenzone et des parabens pour privilégier les écrans solaires contenant de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane.


Quelle crème solaire choisir bronzage soleil ?


  • Crème solaire sans octocrylene, oxybenzone, avobenzone, nanoparticules

Un écran UV visage et corps minéral, un indice de 20 à 50, un produit dénué d’oxybenzone, avobenzone et nanoparticules, totalement végétal.
Non grasse, cette crème est relativement fluide pour s’étaler facilement et laisse un parfum discret.
Elle répond parfaitement aux normes de protection choisi selon votre type de peau et vous évitera bien des coups de soleil !

Crème solaire SFP 50

crème solaire spf 50

  • Quel produit solaire sans octocrylene ?

L’octocrylène est un allergène qui ne devrait pas se trouver dans les écrans solaires.
La composition de cette crème est irréprochable de par sa formule minérale, la présence d’eau thermale des Fumades et l’absence de tout conservateur.
Les indices SPF 30 et 50 sont proposés pour couvrir votre type de peau.

Crème solaire Bio SPF 30

crème solaire spf 30

  • Crème solaire visage non comédogène

Un écran solaire visage totalement naturel à base d’aloe vera, tamanu et huile de jojoba, dénué d’alcool, paraben phenoxyethanol et sans parfum.
Il offre un indice supérieur à 50 destiné aux enfants et peaux très blanches et sa texture crémeuse créé une véritable barrière anti-UV.

Indice crème solaire SPF 50+ Bio

crème solaire bio

 

  • Quelle crème solaire bébé

Un indice de protection supérieur à 50 pour une formule minérale visage et corps dénuée de conservateurs, parabène, silicone, phtalate et oxybenzone.
Cet écran solaire offre une excellente protection pour les plus jeunes tout en étant fluide et sans parfum.

Crème solaire enfant

crème solaire bébé


Pourquoi un écran solaire est onéreux ?

Bien sûr, ces protections solaires appartiennent à une catégorie spécifique qui justifie leur prix.

Il est facile de trouver des produits solaires plus abordables en grandes surfaces mais contiennent-ils des ingrédients douteux ?
Ont-ils une véritable efficacité ? Sont-ils LA crème solaire à éviter ?

Cette année, bronzez en toute sécurité tout en stabilisant votre tension artérielle et en fabriquant votre vitamine D… en connaissance de cause.

Bel été à tous !


Pourquoi la vitamine D est indispensable


Ce blog est sous copyright ©2021 par gomedica.org. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer