Probiotiques : effet de mode ou utilité ?

0
Probiotiques : effet de mode ou utilité ?

Les probiotiques sont à la mode. Nombreux sites et parapharmacies préconisent des cures saisonnières ponctuelles mais ont-elles un réel intérêt ?

Nos amies les bactéries

Les bactéries intestinales présentes chez l’Homme portent les doux noms de Bifidobacterium, Lactobacillus, Bacteroides, Clostridium, Escherichia, Streptococcus et Ruminococcus, entre autres.

Appelé microbiome, ces organismes jouent un rôle essentiel dans la digestion, la production de vitamines et d’acides gras, et sont essentiels au développement normal du système immunitaire.

Dans certaines situations, lorsque les bactéries sont déséquilibrées en raison d’une mauvaise alimentation, d’une maladie ou d’un antibiotique, les médecins proposent une supplémentation. Vous connaissez l’Ultra-Levure ?

Les avantages des probiotiques

En dépit de la promotion à laquelle les probiotiques sont régulièrement soumis, leurs bénéfices ne sont pas si évidents.

Les fabricants ne font d’ailleurs que des revendications de soutien immunitaire, insistant sur leur rôle majeur dans la prévention des rhumes ou de l’eczéma.

Pourtant, il est notoire que les probiotiques reconstituent la flore intestinale lors de la prise d’antibiotiques, réduisant ainsi les risques de diarrhée.

Ils sont également essentiels pour endiguer une diarrhée infectieuse et contrent le syndrôme du côlon irritable.

En matière d’eczéma en revanche, les données scientifiques ne sont pas concluantes et leur effet n’est guère mesurable, tout comme dans le traitement du rhume des foins d’ailleurs.

En revanche, leur intérêt s’accroît dans le traitement des infections des voies respiratoires supérieures en raison de leur impact sur le système immunitaire. Ils sont donc intéressants en cas de rhume, rhinites, allergies.

Des bénéfiques délicats

En fait, savoir si les probiotiques peuvent avoir un rôle positif sur la santé et définir la qualité des produits en vente libre est un véritable défi.

Le choix des probiotiques disponibles est vaste et chaque fabricant propose des combinaisons différentes de souches.
Les essais cliniques, eux, n’ont porté que sur un nombre de souches limité.

 

Les probiotiques renforcent-ils la santé ?

Si les probiotiques sont recommandés après la prise d’un antibiotique, ont-ils un véritable impact sur la santé ?

A priori, la réponse est négative car la plupart des études recensées ne montrent aucun bénéfice pour les personnes en bonne santé.

Avez-vous besoin des probiotiques ?

L’alimentation en elle-même est source de probiotiques par le biais des aliments fermentés, comme le yaourt, la choucroute, le kéfir ou le kimchi.

Un régime à haute teneur en fibres est, lui, source de prébiotiques – des aliments non digestibles qui augmentent l’activité de certaines bactéries. La banane, l’asperge, le poireau, l’oignon, l’ail, la chicorée, le blé, le seigle, l’orge ou l’avoine sont naturellement source de prébiotiques.

Il y a longtemps que je m’intéresse à ce sujet pour tenter de trouver à la fois un équilibre intestinal et immunitaire.

Mon expérience me conduit à ces quelques conseils si vous souhaitez tenter les probiotiques :

  • Chaque souche a des effets différents. Il est souhaitable d’investiguer un peu pour trouver un produit adapté à la fois dans sa composition et son dosage.
  •  Les effets produits ne sont pas miraculeux et il faut un produit contenant au moins 10 milliards d’unités pour escompter un résultat.
  •  Les cures saisonnières préconisées sont quelque peu fantaisistes. Pour obtenir un effet constant sur le système immunitaire, la prise doit être quotidienne et permanente.
  •  Il existe des effets secondaires à la prise de probiotiques. Ils sont sous forme de gaz et ballonnements et sont transitoires.
  •  Il est préférable de demander l’avis de son médecin avant toute automédication.
  •  Il faut se rappeler qu’un régime alimentaire riche en fruit, légumes et céréales, un mode de vie sain ponctué d’exercice régulier, une consommation raisonnable d’alcool, un renoncement au tabac et une bonne gestion du stress seront toujours plus profitables que des probiotiques.

LEAVE A REPLY